1 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
1s françaises : celui d’un maire et de son conseil municipal est chaque jour un peu plus dans la dépendance du préfet, lequel obéi
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
2 de vote et l’accès aux fonctions administratives municipales restèrent réservés à ceux « dont les ongles n’étaient pas bleus ». C’
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
3ement crasseux. Vers la gare, il y a bien un parc municipal, le jardin d’un couvent désaffecté, mais je n’y vois jamais que des v
4affiches des partis, pour la campagne d’élections municipales. Quelle bouillabaisse de termes abstraits — sans nul rapport à rien d
5rimer en lettres grasses : « Tout notre programme municipal tient en un seul mot : nous sommes antifascistes ! » [p. 217] Après
6la question, sur le plan des prochaines élections municipales. Mais il y a bien d’autres aspects. Ces deux hommes sont du même nive
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
7 et honteuse colère. Il suffirait d’un bon décret municipal pour y mettre un peu d’ordre et restituer la bonne humeur à mille per
5 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
8affiches des partis, pour la campagne d’élections municipales. Quelle bouillabaisse de termes abstraits — sans nul rapport à rien d
9rimer en lettres grasses : « Tout notre programme municipal tient en un seul mot : nous sommes antifascistes ! » Après quoi vienn
6 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
10cha au contraire le salut dans le protectionnisme municipal (et en même temps social). Beaucoup de marchands se firent rentiers,
11i, par privilège, vivent à l’abri des contraintes municipales 67 . Les princes interviennent donc dans la vie économique, en luttan
12 économique, en luttant contre le protectionnisme municipal, au bénéfice de « l’État ». Ainsi naissent les affaires « nationales 
7 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
13e phrase prononcée d’une voix forte : « Ici Radio Municipale de New York, cité de 7 millions et demi d’habitants, bénéficiant de l
8 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
14viles et autres différends d’intérêt local, voire municipal, au titre de la police et des pompiers. Il ne faut pas se dissimuler
9 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
15viles et autres différends d’intérêt local, voire municipal, au titre de la police et des pompiers. Il ne faut pas se dissimuler
10 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
16e phrase prononcée d’une voix forte : « Ici Radio Municipale de New York, cité de sept millions et demi d’habitants ayant la paix
11 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
17communes. Chacune possède son conseil communal ou municipal (c’est quelquefois le peuple réuni en assemblée plénière qui en rempl
12 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
18 abuse — notamment en pillant les caisses [p. 59] municipales. En bref, Suzanne Labin demande l’instauration d’un « Code de la vie
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
19ent du prince suprême ; souvent en effet les lois municipales sont [p. 58] défectueuses, et elles ont besoin d’être jugées, ainsi q
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
20ité classique eut des républiques et des royautés municipales, des confédérations de républiques locales, des empires ; elle n’eut
15 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
21tion. Un service religieux, une séance au conseil municipal, une heure de classe, les discussions autour d’une table de bistrot o
22 sont les pionniers d’un renouveau de l’autonomie municipale 20 . Quant au marché, qui occupe le centre de la place, on sait qu’il
16 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
23c de hauts fonctionnaires nationaux, régionaux et municipaux, des [p. 8] députés, des dirigeants de comités d’expansion économique
17 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
24pain aux cygnes », me disait le chef de la police municipale à la veille d’une grande conférence. Notre climat passe pour être apa
18 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
25echerché l’appui des gouvernements, des autorités municipales, des directeurs et inspecteurs chargés de l’organisation scolaire, et
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
26 ainsi dans les châteaux, les musées, les trésors municipaux. Pour autant, le service étranger ne saurait être assimilé à un comme
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
27ent ans). Chacune possède son conseil communal ou municipal (c’est quelquefois le peuple réuni en assemblée plénière qui en rempl
28signé par rotation annuelle parmi les conseillers municipaux, a remplacé le prestigieux [p. 113] Avoyer, qui joua pendant plusieur
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
29 de « gêner la circulation », boycotts et arrêtés municipaux bloquant ses activités subversives. À Berne, on saisit ses camions et
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
30es dimensions de l’entreprise excèdent les moyens municipaux, et pourtant elles sont exigées par l’augmentation du trafic. Solutio
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
31t autarcique d’universités fondées dans un milieu municipal ou cantonal qui les soutiendrait seul, apparaît chaque année moins dé
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
32pain aux cygnes », me disait le chef de la police municipale à la veille d’une grande conférence. Notre climat passe pour être apa
25 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
33e, depuis la cité grecque, est communale d’abord, municipale. C’est au niveau de la vie civique et politique — c’est le même mot,
26 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
34ant aux dimensions de la tâche considérée (niveau municipal, régional, national, continental ou mondial) ; 3° à admettre une plur
27 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
35touristes, et enfin dans les budgets nationaux et municipaux, et dans les portefeuilles publicitaires. Cela va de pair avec l’accr
36 n’est « national », soulignons-le : régionaux ou municipaux, chacun d’eux correspond à une communauté réelle dont la ville où ils
28 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
37e, depuis la cité grecque, est communale d’abord, municipale. C’est au niveau de la vie civique ou politique que nous allons enfin
29 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
38unauté la plus apte à se charger de cette tâche — municipale, régionale, nationale, continentale ou mondiale — et fixer à ce nivea
30 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
39e, depuis la cité grecque, est communale d’abord, municipale. C’est au niveau de la vie civique et politique — c’est le même mot,
31 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
40ctorale, bien qu’elle ne concernât que des enjeux municipaux ou provinciaux… ». Voilà pris en flagrant délit l’abus du terme polit
32 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
41 rayonnement des opéras et des orchestres demeure municipal, n’atteint pas les dimensions régionales. 5. Les livres, en principe,
42sées aux citoyens, aux électeurs, aux conseillers municipaux, cantonaux, régionaux, [p. 77] concernent des objets économiques que
33 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
43 Il faut recréer des communautés de tous ordres : municipales et régionales, professionnelles et culturelles, ethniques mais surtou
44ront un sens concret que dans les petites unités, municipales et régionales, qu’il s’agit désormais de recréer si l’on veut que la
45Géhenne qui était, au temps de Jésus, la décharge municipale de la ville de Jérusalem, ce ravin désolé de Ge-hinnon « où le feu ne
34 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
46rk ou de Tokyo ? Un maire et quelques conseillers municipaux élus, assistés de milliers de bureaucrates (sans compter les dizaines
47aires, et des dizaines de milliers de conseillers municipaux — tous élus. Prenez la Suisse : au lieu d’un maire, comme à Paris, un
48ts fédéraux (ou ministres) ; au lieu d’un conseil municipal, deux Chambres ; au lieu de 20 mairies de quartier, 22 Cantons souver
49 [p. 25] ou président de commune, et leur conseil municipal — là encore, des dizaines de milliers d’élus, aisément accessibles, e
35 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
50au Moyen Âge, c’était le nom des communes au sens municipal, mais aussi au sens académique. La Sorbonne était, dans Paris, une li
36 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
51dres qui relèveraient normalement des compétences municipales. Les villes de plus d’un million d’habitants commencent à devenir mal
52al, c’est pratiquement dans les communes, au sens municipal du terme, que la petite association devient active, électoralement ef
53istérielles ».) Chez d’autres peuples, le pouvoir municipal est collégial, le maire (syndic, échevin, ou président de commune) fo
54é par roulement au sein d’un petit conseil d’élus municipaux. Parfois, l’ensemble des citoyens forme une Assemblée générale et dél
55s grecques antiques, premier modèle d’autogestion municipale. Cependant, monarchique ou collégial, le pouvoir d’une commune ne ser
56g Boards (CPB) de New York ; les Groupes d’action municipale (GAM) en France 155  ; partout, les Comités de quartier, pour la défe
57e leur commune, d’assister aux séances du conseil municipal « comme s’ils y étaient », et bien mieux, d’y intervenir. La séance
58bien mieux, d’y intervenir. La séance du conseil municipal levée, la phase communautaire commence : le public pose des questions
59 groupes souvent grondeurs aux séances du conseil municipal. Ils manifestent et pire : il leur arrive d’agir. Pour peu que ça dur
60. Il a besoin d’informations utiles à son échelle municipale. Elles lui manquent, et ce manque appelle la Région. Comme l’appellen
37 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
61 solaires — de manière à accroître les autonomies municipales et régionales, et à prévenir les concentrations stato-nationales de p
38 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
62ment créatrice de la personne et de la communauté municipale et régionale 184 .) En cette phase, la Fédération seule peut garantir
63 la tâche considérée et celles de la communauté — municipale, régionale ou fédérale — la plus apte à se charger de cette tâche ; e
64c là qu’il s’agit de lutter : pour les autonomies municipales, sans lesquelles pas de Régions ni de Fédération, et qui sont beaucou
39 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
65sme consiste à confier aux diverses communautés — municipales, régionales, nationales, continentales, mondiales — les tâches qui co
40 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
66s, et qui était en réalité le lieu de la décharge municipale aux portes de Jérusalem. Gé-Hinnom ou val de Hinnom était en effet l