1 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
1deaux, au teint pâle, l’air d’autrefois. Il avait murmuré : Marie Pleyel. Quand la place se fut apaisée, je m’aperçus que j’éta
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
2deaux, au teint pâle, l’air d’autrefois. Il avait murmuré : Marie Pleyel. Quand la place se fut apaisée, je m’aperçus que j’éta
3 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
3s lèvres remuaient pourtant. Il nous sembla qu’il murmurait machinalement les paroles que je venais de lire. Nous perçûmes enfin
4 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
4fatal ? (« Jusqu’ici tout va bien. Continuons ! » murmurait en passant devant le 5e étage l’homme qui était tombé du 10e). De nou
5 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
5moi ! Je le prends : il est ma liberté… Celui qui murmurait parfois : — C’est consolant ! (par allusion à ses malheurs d’amour, s
6 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
6i ! Je le prends : il est ma liberté… » Celui qui murmurait parfois : C’est consolant ! (par allusion à ses malheurs d’amour, si
7 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
7 soudain flagrante de leurs vœux, et, finalement, murmuraient d’une voix faible : — Vous savez sans doute mieux que moi. Ils renaît
8 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
80] générale. Elle laissera le Conseil de l’Europe murmurer pudiquement chaque année qu’il reste désireux d’envisager l’étude de
9 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
9ce générale. Elle laissera le Conseil de l’Europe murmurer pudiquement chaque année qu’il reste désireux d’envisager l’étude de
10 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
10ce générale. Elle laissera le Conseil de l’Europe murmurer pudiquement, chaque année, qu’il reste désireux d’envisager l’étude d
11 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
11élé sa misère, mais que parfois je crois entendre murmurer à son oreille cette parole qui a sauvé des malades à la mort : défend
12 1967, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). J. Robert Oppenheimer (25 février 1967)
12liers » insistait-il. Mais une fois je l’entendis murmurer, avec un demi-sourire : « Peut-être suis-je plus chrétien que quiconq
13 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
13 dès 1932. S’engager, expliquais-je, ce n’est pas murmurer avec les loups, comme je le reprochais à André Gide, du temps qu’il s
14 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
14, qui dénoncent les « fascistes assassins », mais murmurent « qu’ils ne peuvent manquer de regretter » que ne soient pas « mieux
15 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
15 dénoncèrent les « fascistes assassins », tout en murmurant « qu’ils ne pouvaient manquer de regretter » que ne fussent pas « mie