1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
1uement, et toutes nos catégories artificielles et nécessaires. Mais le monde échappe toujours à nos cadres — perpétuel conflit du r
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2rchie dont on ne veut pas avouer qu’elle est plus nécessaire — provisoirement — que satisfaisante pour l’esprit. C’est ainsi que n
3 atténuerait dans une certaine mesure — parce que nécessaire — ce qu’il y a de déplaisant dans l’effort d’un esprit pour se dégage
4et état. Ce « mensonge », ce choix faux mais bon, nécessaire à la vie, n’est-ce pas être sincère aussi que de s’y prêter ? Or, il
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Bopp, Interférences (décembre 1927)
5tion. D’autre part la simplicité de l’objet était nécessaire à la sécurité de cette sorte d’analyse, — encore que Bopp ait prouvé
4 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
6nt. Pourvu, dit-on, que subsiste le peu de morale nécessaire aux affaires, tout ira bien. (On pense que les formes de la morale pe
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
7mocratie apparaissait comme l’achèvement idéal et nécessaire — et qui était le seul pour lequel on nous préparait — c’était un sys
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
8ité, et englobe la totalité de la science [p. 24] nécessaire à tout citoyen, dans une vue aussi large que simplifiée. Remarquons q
9ences élémentaires. Mais il n’est en aucune façon nécessaire de connaître la psychologie des enfants, ni même le contenu des scien
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
10tème, avouez-le, que [p. 37] juste la spontanéité nécessaire pour que ça ne soit pas une lourde farce. Ces exagérations ne sont pa
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
11de l’évolution dont je viens de décrire la marche nécessaire  11 . On ne manquera pas d’insinuer qu’à l’origine de tout ceci il y
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
12lement l’École ne constitue pas le pôle idéaliste nécessaire à l’équilibre d’une civilisation, — et c’est l’aspect négatif de sa t
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
13 Et c’est pourquoi l’aristocratie de l’esprit est nécessaire au bien public. Certains proposent en rougissant de leur hardiesse qu
11 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
14ièrement de la Grèce, le sentiment d’une harmonie nécessaire entre nos gestes et nos pensées, nos créations et notre connaissance 
12 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
15nne, l’ampleur du champ qui lui est naturellement nécessaire suffirait à l’indiquer. Mais ce qui l’établit sans conteste dans une
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
16troduction » à l’ère spirituelle, une préparation nécessaire mais nullement suffisante. Ce n’est pas la peur du monde-termitière q
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
17aissons, cette superstition ne leur est nullement nécessaire. Leurs plaisirs ne contredisent pas leurs travaux et n’en figurent ni
18 jugement affectif s’évapore devant une évolution nécessaire.   Cette noblesse terrienne, dans son ensemble, reste étrangère au ca
15 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
19t dès lors, c’est cela qu’il nous paraît utile et nécessaire, aujourd’hui, de confesser. Aussi bien, la force qui nous est promise
16 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
20c’est sur la notion — et la pratique — du service nécessaire que se fait l’unanimité de la nouvelle génération. Quels que soient p
21’il se montre [p. 479] préoccupé des conséquences nécessaires de la pensée dans l’ordre pratique) « est protestant ». Mais, d’autre
22 jusqu’à prôner comme ils le font « la révolution nécessaire ». Certes, on ne saurait demander à un recueil d’essais réunis après
17 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
23« cause de la paix » ne nous détourne de l’action nécessaire, qui ne saurait longtemps demeurer pacifiste. Dans un régime social o
24nt, mais par la seule logique de la décomposition nécessaire de principes faux en faits absurdes, le geste de Martin, détaché de s
18 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
25lieu et ordre d’attester qu’« une seule chose est nécessaire ». Et qu’heureux sont les pauvres en esprit. ⁂ Notre but n’est pas d’
19 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
26 en effet, que l’effort humain ? Sinon l’exercice nécessaire de l’âme, son actualisation, la raison d’être de son incorporation ;
27autant qu’on leur montre la vanité d’une chose si nécessaire. Telle est, dans son principe, la seule attitude politique que puisse
20 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
28ute synthèse, toute solution mécanique du conflit nécessaire et vital. Il n’y a pas de troisième terme, — ou c’est la mort 19 . Ma
29uelle qui existe déjà au-delà des bouleversements nécessaires ; une substance, une exigence impossible et qui est la seule chose qu
21 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
30éelles, il représentait une évasion, une revanche nécessaire contre l’ennui, — le royaume illusoire de la fantaisie, de l’héroïsme
31monde, s’il vous plaît ! ⁂ Retour à l’essai rendu nécessaire par le besoin de mettre en ordre l’énorme quantité de faits nouveaux
22 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
32dre » social qui nous blessait, c’était un aspect nécessaire de l’« ordre chrétien » du monde. Nous ne l’avons pas cru longtemps,
33a forme et tel sera le premier lieu de la rupture nécessaire : la dénonciation d’une imposture, [p. 912] partout où la chrétienté,
23 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
34n responsables dans l’obéissance à la seule force nécessaire ; tout ce qui leur fiche un désespoir pour une fois réel ; tout ce qu
24 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
35ageuse et cherche en elles la tension, le ressort nécessaires à l’acte créateur. Loin de tenter leur réduction à quelque idéale syn
36iscours sur Dieu. Mais comment établir le rapport nécessaire de ces deux aspects de la vérité à leur centre vivant ? Le vrai diale
25 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
37sibles ont précipité brusquement les conséquences nécessaires du machinisme en régime capitaliste. Si nous examinons les courbes d’
38 y prêtent, il faut le dire, plus qu’il ne serait nécessaire pour la clarté de la démonstration. Car si le chômage technologique p
26 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
39marxiste amateur fourniront le bagage d’arguments nécessaires. Et voilà une question réglée, et une conscience qui se rendort, et u
40thèse, la seule vérité résidant dans leur conflit nécessaire, assumé en pleine conscience. Telle sera notre position d’attaque vis
27 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
41ui entraîne la destruction de la personne, il est nécessaire de rompre. Tel est pour nous le premier acte : spirituel.   [p. 14]
28 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
42s rien qu’une machine à recommandation inutile et nécessaire. Il n’est pas un concours auquel on se présente, pas une place qu’on
43out le monde l’obtient, mais par là même elle est nécessaire comme toute autre pièce du dossier. Le Parlement ! Qu’a-t-il fait des
29 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — a. L’engagement politique
44 que jamais le cynisme d’un Talleyrand n’en jugea nécessaires ? L’amour du [p. 15] peuple et des victimes d’une société affolée s’é
30 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
45is il ne fut plus facile de reconnaître les choix nécessaires. Désordre, oui, et plus grand que jamais. Désarroi ? Non. Les doctrin
46rsonnel, en face des destins collectifs, le choix nécessaire apparaît avec une netteté qui, je le répète, est la chance de notre é
31 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
47lles-ci. Il est donc non seulement possible, mais nécessaire, que le chrétien prenne position en présence des partis politiques. S
482] Contre le marxiste, il affirme que l’évolution nécessaire n’entraîne pas une amélioration du genre humain, ne conduit pas mécan
49sauvés de son empire. L’action politique nous est nécessaire, comme manger, travailler et penser, mais jamais un système politique
50l’activité de l’homme considérée comme un service nécessaire — voilà peut-être définie l’attitude chrétienne en politique : une ré
32 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
51 pour nous que l’effort humain ? Sinon l’exercice nécessaire de l’âme, son actualisation, la raison d’être de son incorporation ;
52autant qu’on leur montre la vanité d’une chose si nécessaire. Telle est, dans son principe, la seule attitude politique [p. 89] qu
33 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
53dre » social qui nous blessait, c’était un aspect nécessaire de l’« ordre chrétien » du monde. Nous ne l’avons pas cru longtemps,
54a forme et tel sera le premier lieu de la rupture nécessaire : la dénonciation d’une imposture, partout où la chrétienté, ayant to
34 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
55, — de l’homme considéré comme le lieu naturel du nécessaire conflit de l’ange et de la bête ? L’homme soviétique se trouve soustr
35 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
56me, une polémique doctrinale est justifiée, voire nécessaire : elle a des points d’application vraiment vitaux. Rien de pareil dan
57’on admet cette primauté de l’État, les violences nécessaires à son établissement se trouvent aussitôt légitimées. Que représente l
58btenue aux dépens des unités concrètes et de leur nécessaire diversité. Elle veut que l’État soit une émanation de l’homme, et non
36 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
59ute synthèse, toute solution mécanique du conflit nécessaire et vital. Il n’y a pas de « troisième terme », — ou c’est la mort 49
60uelle qui existe déjà au delà des bouleversements nécessaires ; une substance, une exigence impossible et qui est la seule chose qu
37 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
61nnent les modèles, qui prévoient les déformations nécessaires de l’écriture courante. Il y a des gens qui estiment que la « pratiqu
62 à la tradition, au nom, au métier. Tout cela est nécessaire, légitime jusqu’à un certain point. Tout cela est éminemment français
38 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
63lutionnaire, qu’elle prépare sans cesse aux actes nécessaires ; 3° La doctrine est enseignante par nature, comme la révolution qui
64esse affaiblit. (Si cela est admis, il n’est plus nécessaire de beaucoup discourir sur les autres vertus morales.) 4. Mieux vaut u
39 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
65sibles ont précipité brusquement les conséquences nécessaires du machinisme en régime capitaliste. Si [p. 228] nous examinons les c
66s y prêtent, il faut le dire plus qu’il ne serait nécessaire pour la clarté de la démonstration. Car si le chômage technologique p
40 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
67ante ans. C’est peut-être qu’elles y étaient plus nécessaires qu’ailleurs, du fait de l’échec de la Réforme. Il n’en reste pas moin
68origine toute discussion honnête sur les réformes nécessaires. Les doctrines économiques et sociales développées par Esprit et surt
69leur être subordonné ; affirmation de la primauté nécessaire du spirituel (qu’ils définissent d’ailleurs assez diversement) ; affi
70vrage important d’Aron et Dandieu : la Révolution nécessaire. Sa revendication essentielle : l’abolition de la condition prolétari
41 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
71is il ne fut plus facile de reconnaître les choix nécessaires. Désordre, oui, et plus grand que jamais. Désarroi ? [p. 145] Non. Le
72ersonnel en face des destins collectifs, le choix nécessaire apparaît avec une netteté qui, je le répète, est la chance de notre é
42 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
73ransmutation des valeurs » que tout le monde sent nécessaire, mais que la foi seule rend possible. ⁂ Max Scheler se rattachait à l
43 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
74e dont Kierkegaard a témoigné, il n’apparaît plus nécessaire de réfuter les objections du « sens social ». Plusieurs ouvrages de K
44 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
75ne faim trop facile à tromper. Il est bon, il est nécessaire que la littérature enseigne le public. Encore faut-il qu’elle enseign
45 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
76t pas les actes d’un auteur, mais les contrecoups nécessaires d’un procès initié par d’autres, d’un procès anonyme étranger à notre
77r l’apparition première de la personne, fondement nécessaire et suffisant de toute communauté vivante et progressive. 9. Deux né
46 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
78 à sa propre démarche ! « Il me paraît absolument nécessaire de le dire… Pour ma part, je me refuse… Je demande à ce qu’on tienne
47 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
79sent en méfiance lorsque Marquet parle de l’ordre nécessaire. De quel ordre s’agit-il ici ? Montagnon nous l’apprend, lorsqu’il fa
80 jeunesse, qu’ils se disent bien que la condition nécessaire, c’est d’abord d’oser rompre avec des confusions qui sont peut-être d
81 ménager les mesures de transition qui paraîtront nécessaires. » Est-ce là le langage des « hommes d’action » dont Jules Romains se
48 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
82nfère la connaissance vivante de « la seule chose nécessaire ». Rien de grand, dans l’ordre humain, ne peut être vraiment dangereu
49 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
83s utiles ou rendent possibles les renouvellements nécessaires, puissent offrir aux foules le spectacle vivant de leurs travaux. En
84i les métaphores du député. Il est juste, il est nécessaire de mettre l’esprit à sa place — s’écriait le fameux romancier —, à sa
85urestimation grandiloquente de l’esprit, résultat nécessaire de la distinction cartésienne, n’est pas demeurée sans effet. Séparer
86? 41 [p. 46] Laissons ce jeu. Les utopies sont nécessaires, mais il y a un temps pour les rêver et un temps pour les appliquer,
87sens plus pur aux mots de la tribu », — condition nécessaire de toute culture. Car avant de parler il faut savoir le sens des mots
50 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
88 qui nie l’Expérience, l’Unique, — la seule chose nécessaire — et un homme qui l’affirme unique, sans cependant pouvoir la vivre,
89 l’angoisse et dans la joie : la seule expérience nécessaire. Oui, cette expérience-là nous reste à jamais impossible, c’est pour
51 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
90: un Mandel, un Flandin) trouvent jamais le tonus nécessaire pour proclamer les quelques révocations de libertés personnelles enco
52 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
91a droite et la gauche, c’étaient deux oppositions nécessaires à l’équilibre d’un centre qui seul était pris au sérieux par le pays.
92e d’un ordre nouveau. Si bien que l’aboutissement nécessaire de son « plan d’action » ne peut être rien d’autre, et quoi qu’il veu
53 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
93ilisation est là : tirer des conflits naturels et nécessaires des forces nouvelles, et non pas aboutir à la suppression d’un des an
54 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
94ti pris de ce livre Cette mise au point me paraît nécessaire pour situer la critique qui va suivre et qui procède d’un parti pris
55 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
95nation sur les choses. Elle est aussi une défense nécessaire contre la tyrannie des mythes. C’est peut-être elle qui nous a délivr
56 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
96ment par les morts. » Tout cela résume les effets nécessaires de deux séries de phénomènes se développant parallèlement. Une série
97 et de réaliser un Plan des travaux scientifiques nécessaires pour organiser la société (Comte). Tous les dogmes rationalistes qui
98y voient leur supériorité. Eux aussi croient à la nécessaire précédence des facteurs matériels dans l’histoire. Mais ils y voient
99t tout d’abord dénoncé, puis qu’il avait démontré nécessaire, faisant ainsi de nécessité vertu… — devient aux yeux des clercs bour
57 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
100son remplit son office qui est l’office mineur et nécessaire d’un instrument. Mais si la vision de la fin s’efface ou cesse d’être
58 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
101ndustrie, tout cela est sacrifié à la seule chose nécessaire : l’accomplissement d’une vocation spirituelle. Et les moyens de cet
102rmais dans sa visée pour autre chose que l’unique nécessaire ? Le Siècle fait toujours grand accueil et faveur à celui qui abandon
59 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
103on s’interdirait de rien comprendre à l’évolution nécessaire de la culture soviétique, si l’on se refusait à l’examen critique des
60 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
104itude philosophique et religieuse : Il n’est plus nécessaire d’insister sur la direction générale de l’humanisme soviétique. Malgr
61 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
105l’avenir montrerait que le système communiste est nécessaire, qu’il est satisfaisant pour le grand nombre, qu’il a « réussi » en R
62 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
106 à tous les ordres et qui les harmonise. Il était nécessaire de le rappeler et de décrire aussi les mécanismes ou les fatalités de
107n fait que l’ensemble des conditions pratiquement nécessaires pour assurer à chaque homme du travail, et pour supprimer finalement
108onde où l’homme s’éprouve de nouveau réel, actif, nécessaire et relié. Tout jugement politique ou idéologique sur les réponses qu’
109r l’attente réelle. Elles ne sont pas une réponse nécessaire. Elles ne sont qu’une tentation superficielle et passagère, elles se
110flit de l’individu et de la masse. 6° La violence nécessaire. — Car notre force est personnelle, non collective. Elle réside dans
63 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
111vis complémentaires, d’une évasion hors de tâches nécessaires. L’esprit pur et l’esprit asservi sont deux complices dont les disput
112ant les attitudes ou « vertus » qui me paraissent nécessaires pour affirmer le sens encore obscur que nous avons d’une mesure nouve
64 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
113me bourgeoise de Montaigne : c’est l’impartialité nécessaire du clerc, réduit au rôle d’observateur indépendant. Cette impartialit
114 la mesure de toutes les mesures, et le correctif nécessaire à toute opinion personnelle. Lorsqu’un clerc enfin louera le sérieux
115oui ou au non, au choix. Ils demanderont le délai nécessaire pour aller traduire la question dans leur vocabulaire « ismique ». Du
116 ? qui eût osé pareil blasphème contre le Progrès nécessaire ? On oubliait que nécessaire n’est pas toujours suffisant. L’état pré
117me contre le Progrès nécessaire ? On oubliait que nécessaire n’est pas toujours suffisant. L’état présent du monde économique le f
118l’esprit contemporain, le destitue de sa primauté nécessaire, et prolétarise l’élite. Car s’il est vrai que seule une douteuse dél
119ous oblige, hélas, maintenant, par une injuste et nécessaire révolte, à la ranger, elle et ses beaux outils, sous un vocable à jam
120ension et d’action que d’une évolution historique nécessaire, d’une succession inévitable, d’un héritage à recueillir, selon l’exp
65 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
121elgique, Hollande — qui disposent encore du recul nécessaire par rapport aux crises matérielles pour mener une critique radicale d
122l’activité : elle ne suffit à rien, mais elle est nécessaire à presque tout. Surtout à l’écrivain qui parle de la culture ; à son
123n pouvoir d’ordonner et de toucher. La révolution nécessaire, et non seulement dans le domaine de la culture, est d’abord une ques
124té technique ne saurait donc suffire, si elle est nécessaire. C’est l’imagination qui forme le langage en puissance d’acte ; c’est
125journaux. (Les données concrètes de la révolution nécessaire ne sont d’ailleurs pas dans les mains du « peuple » en tant que class
126et pratique. C’est là son réalisme et sa violence nécessaires. Mais aussi cette indistinction est l’autorité même, en tant qu’elle
127 doute que plusieurs ne voudraient, ou n’estiment nécessaire d’aller ; mais je [p. 242] tiens cet « excès » pour plus sérieux que
66 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
128duperies qu’ils couvrent. Les mots abstraits sont nécessaires à une certaine circulation d’idées qui « représentent » les choses et
67 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
129on s’interdirait de rien comprendre à l’évolution nécessaire de la culture soviétique si l’on se refusait à l’examen critique des
130n fait que l’ensemble des conditions pratiquement nécessaires pour assurer à chaque homme du travail et pour supprimer finalement l
131onde où l’homme s’éprouve de nouveau réel, actif, nécessaire et relié. Tout jugement politique ou idéologique sur les réponses qu’
132r l’attente réelle. Elles ne sont pas une réponse nécessaire. Elles ne sont qu’une tentation superficielle et passagère, elles se
133it de l’individu et de la masse.   6. La violence nécessaire. Car notre force est personnelle et non pas collective. Elle réside d
68 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
134de n’a plus pour moi le caractère intelligible et nécessaire qu’il avait pour mes ancêtres », il sait aussi, et il nous fait savoi
69 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
135efaisant une société où l’art exerce une fonction nécessaire. Toutes les grandes littératures sont nées d’une révolution, non d’un
70 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
136, et ne détourne les fidèles de cette seule chose nécessaire, de cette foi au seul moyen de salut qui ait été donné aux hommes. Il
71 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
137agit d’orienter et de rendre fécondes : solutions nécessaires et solutions d’urgence ; coutume et loi abstraite ; création et autom
72 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
138ferendum truqué. Il peut apparaître politiquement nécessaire dans deux cas : [p. 24] 1° Lorsqu’il s’agit de donner un aspect léga
73 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
139de la raison et de l’imagination est pratiquement nécessaire, dans la crise où nous sommes, pour dépasser le cercle vicieux des in
74 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
140’auteur, que le premier objectif de la révolution nécessaire c’est la suppression de la condition prolétarienne. L’institution du
141e travail servile et indifférencié ». (Révolution nécessaire, p. 251.) (C’est sans doute une lecture « dialectique » de nos textes
75 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
142son « américanisme ». Ils diront : c’est un stade nécessaire, il fallait en passer par là, c’est la filière de l’Histoire, on ne p
76 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
143ain assuré, et se procurer tout de même le strict nécessaire par des articles, traductions, etc. (qu’il me reste d’ailleurs à trou
144’ailleurs à trouver) — et combien coûte ce strict nécessaire ; 2 — (problème psychologique) — si ce régime est favorable ou non à
145tôt elles se mêlent dans un combat indivisible et nécessaire au cœur de chacun d’eux. Voilà l’espèce d’hommes français que je voud
146 simplement la cessation du travail pour un repos nécessaire. Il se définit psychologiquement non par rapport au travail, mais par
147ession quand les instruments ou le champ d’action nécessaires leur font défaut. Mais l’intellectuel n’a besoin, la plupart du temps
148paysans travaillent beaucoup plus qu’il ne serait nécessaire à leur subsistance si la répartition des terres était conçue non poin
149 la révolution économique que je crois moralement nécessaire, et d’ailleurs techniquement possible, c’est d’accorder à tout homme,
150manente et vraie question est celle des relations nécessaires entre l’esprit individuel, et l’espèce, maîtresse du corps. L’alterna
151 celle du peuple. Grande masse ! Et une existence nécessaire, dépourvue d’arbitraire. Cette peuplade ne s’est pas réfugiée sur ces
152 fut point par quelque caprice… » « Une existence nécessaire, dépourvue d’arbitraire », voilà la leçon qu’il se répète pour lui-mê
153smique en nous, de la conscience de notre royauté nécessaire et réparatrice. Il est probable que le tigre en train de déchiqueter
154e parlent pas, et qui est pour moi la seule chose nécessaire ?   Je viens d’interrompre cette page pour faire mes adieux au jardin
77 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
155 que rien ne puisse plus l’apaiser — pas même les nécessaires révolutions — hors de la fin dernière qu’elle nous désigne et qu’elle
156e dont il souffre et sur les remèdes qu’il estime nécessaires : il vous débite des clichés de journal, ou se contente de hocher la
78 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
157on des hommes qui auront tout sauf la seule chose nécessaire. Craignons qu’ils ne préfèrent un jour les grands malheurs à cette dé
79 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
158ite rejet du capitalisme et du fascisme ; liberté nécessaire de la culture ; enfin, subordination du machinisme, perfectionné, aux
80 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
159é humaine, qui doit vouloir son destin éternel et nécessaire… Enfin, dernier événement nietzschéen : L’Introduction à la philosoph
160nt l’allemand, en attendant une traduction, aussi nécessaire d’ailleurs que peu probable, dans l’état présent de l’édition. p
81 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
161à pied d’œuvre ; un souci de l’action possible ou nécessaire, mais par les moyens propres de l’art ; une considération constante d
82 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
162ve problème en quelques lignes. Mais il me semble nécessaire de préciser au moins le lieu de la véritable opposition. L’anéantisse
83 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
163ne défense suffisante. Je vois bien qu’elles sont nécessaires. Mais je vois aussi qu’avec la cinquantième partie de l’argent consac
84 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
164 — usage commun et gestion personnelle des biens, nécessaire vital et nécessaire personnel, entre autres — apparaissent d’une util
165estion personnelle des biens, nécessaire vital et nécessaire personnel, entre autres — apparaissent d’une utilité et d’une efficac
166ent, mais au contraire un besoin de l’esprit — le nécessaire vital une fois assuré. Ce qui suffit à renverser l’argument des [p. 2
85 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
167tôt elles se mêlent dans un combat indivisible et nécessaire au cœur de chacun d’eux. Voilà l’espèce d’hommes français que je voud
168 simplement la cessation du travail pour un repos nécessaire. Il se définit psychologiquement [p. 76] non par rapport au travail,
169smique en nous, de la conscience de notre royauté nécessaire et réparatrice. Il est probable que le tigre en train de déchiqueter
86 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
170e pouvait alors fournir les quantités de céréales nécessaires d’aumône, condition même de la « paix sociale » et d’un « ordre » en
171yen (aujourd’hui « classique ») de la dictature « nécessaire ». L’État, déifié, devient l’État totalitaire, providence de tous les
172s. Et c’est aux princes qu’ils firent les avances nécessaires aux dépenses de la cour et de l’armée. Les princes et rois deviennent
87 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
173unes et les fédérations de communes. Il n’est pas nécessaire, il serait même totalement absurde, de vouloir imposer une mesure com
88 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
174luer. Il lisait un livre français : La Révolution nécessaire, d’Aron et Dandieu. — Je dois faire, me dit-il, une causerie sur le m
175tion est là : rendre féconds [p. 40] les conflits nécessaires. Et non pas aboutir à la suppression d’un des antagonistes. Je sais b
176stime Cloots, bien que « la tolérance soit un mal nécessaire dans les conditions actuelles ». Car les spectacles populaires sont u
89 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
177ferendum truqué. Il peut apparaître politiquement nécessaire dans deux cas : 1° Lorsqu’il s’agit de donner un aspect légal à la pr
90 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
178son « américanisme ». Ils diront ; c’est un stade nécessaire, il fallait en passer par là, c’est la filière de l’Histoire, on ne p
91 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
179e qu’il a dans le réel. Il a perdu la seule chose nécessaire : le sens de la fidélité. Car voici la fidélité : c’est l’acceptation
92 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une révolution refoulée (juillet 1938)
180l. On n’arrête pas une révolution lorsqu’elle est nécessaire, et c’est le cas. Mais il arrive qu’on la dénature en la refoulant tr
93 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
181l’espère, d’un réalisme accru. Décrire le conflit nécessaire de la passion et du mariage en Occident, tel était mon dessein centra
94 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
182e exacte où ces licences fourniront les prétextes nécessaires à la passion que l’on désire éprouver. Ainsi, le vrai sujet d’une œuv
183 lecteur) — cet obstacle n’est-il qu’un prétexte, nécessaire au progrès de la passion, ou n’est-il pas lié à la passion d’une mani
184t mieux encore bu par erreur, se révèle désormais nécessaire. (Thomas, qui cherche à diminuer le rôle de cette « emprise » magique
95 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
185nd pour cause suffisante une condition simplement nécessaire. C’est aussi le scrupule scientifique, nous dit-on. Il fallait cela p
186le désir de sa mort. Et l’on conçoit que le terme nécessaire de la voie illuminative d’un Sohrawardi, d’un Hallaj, ait été le mart
96 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
187ce que l’instinct ne fait pas, d’aller au-delà du nécessaire et au-delà de la satisfaction. La passion, l’amour de l’amour, c’est
97 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
188ythe, héritage de l’amour provençal. Il n’est pas nécessaire de supposer ici quelque pouvoir magique des sons et du langage sur no
189t l’opposition du Jour et de la Nuit, et le choix nécessaire qu’il n’a pas encore fait. (Il ne le fera sans doute jamais : du moin
190qu’à la mort, — cette mort que Racine ne juge pas nécessaire. La pudeur classique, tant vantée, ne va pas, quoi qu’on dise, sans u
191essées de l’Éros et de l’Agapè. « La vertu est si nécessaire à nos cœurs que, quand on a une fois abandonné la véritable, on s’en
192ent l’instinct se déciderait à commettre l’erreur nécessaire à cette opération rusée. (L’instinct seul, livré à lui-même.) Je croi
98 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
193’il est certainement moins trompeur. Il n’est pas nécessaire par exemple de recourir aux théories de Freud pour constater que l’in
99 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
194e qu’il a dans le réel. Il a perdu la seule chose nécessaire : le sens de la fidélité. Car voici la fidélité : c’est l’acceptation
100 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
195ses communicants, 1932, les pages sur le rêve, sa nécessaire revalorisation à la suite de Freud, mais aussi les limites de l’inter