1 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
1vachie de fascisme, car le fascisme et surtout le national-socialisme préconisent eux aussi toutes ces « valeurs », et y ajoutent celles de
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
2r et la vraie puissance du communisme russe et du national-socialisme résident tout entières dans ce seul fait : que ce sont là deux tentat
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
3e Valmy… C’est pourquoi le Français moyen traduit national-socialisme par nationalisme. Il se condamne ainsi à ne pas comprendre ce qu’il y
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
4138] des religions toutes nouvelles : communisme, national-socialisme. Là où le cadre national existait depuis plusieurs siècles, ces relig
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
5te un nom en politique : c’est le fascisme, ou le national-socialisme. Le nous, c’est le groupe, le faisceau, la troupe d’assaut, puis le P
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
6bre à des religions toutes nouvelles, communisme, national-socialisme. Mais là où le cadre national existait depuis un ou deux siècles, ces
7 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
7vachie de fascisme, car le fascisme et surtout le national-socialisme préconisent eux aussi toutes ces « valeurs », et y ajoutent celles de
8 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
8arte, qui lui aussi venait de la « gauche ». Le national-socialisme est le socialisme total Le secret de la « réussite » de tous ces homm
9 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
9ou s’indigne, de certaines tournures que prend le national-socialisme, il n’est pas rare qu’un membre du parti d’Hitler réponde : « Vous êt
10 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
10s professeurs cultivent : Nietzsche précurseur du national-socialisme, ou « à quoi mène le mépris des valeurs de père de famille ». (On dit
11ndamentales du stalinisme, au moins autant que du national-socialisme à la Rosenberg. C’est ce que démontre avec toute la virulence désirab
11 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
12cialiste, mais il est aussi clérical. Or c’est le national-socialisme anticlérical qui le soutient. Caballero est [p. 44] communisant, mais
12 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
13ien astiquées. Méthode : Se garder d’attribuer au national-socialisme tous les traits caractéristiques de la vie allemande d’aujourd’hui. C
14’on est trop souvent tenté d’expliquer le [p. 18] national-socialisme par ce besoin de marcher ensemble, de chanter ensemble, de boire et d
15te différence profonde entre le jacobinisme et le national-socialisme : c’est que le premier parlait des droits du citoyen, tandis que le s
16ceux qui n’appartenaient pas à la « société ». Le national-socialisme a détruit les classes et les castes. Il a libéré l’ouvrier de la foll
17ux et l’application qu’apportent les partisans du national-socialisme à vous expliquer leur situation, telle que le Führer l’a révélée à le
18Il sera curieux de montrer à mes étudiants que le national-socialisme est un jacobinisme allemand 16 . Les nazis sont contre l’esprit de 89
13 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
19et a déclaré à la journée du Parti de 1935 : « Le national-socialisme est une conception du monde. » Cette conception du monde est décrite
20ué la nature essentielle de l’opposition entre le national-socialisme et le christianisme… Il fait évidemment allusion aux Deutsche Christe
14 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
21 ou s’indigne de certaines tournures que prend le national-socialisme, il n’est pas rare qu’un membre du parti d’Hitler réponde : « Vous êt
15 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
22où sont nés des mouvements politiques tels que le national-socialisme. Peu à peu, elle dévoile à nos yeux une sorte d’unité profonde sous-j
23t », dit saint Paul. [p. 926] IV. Romantisme et national-socialisme De même que l’expérience d’un au-delà ne prend son sens et sa vertu q
24homme en face de son destin et de sa personne. Le national-socialisme apparut comme une réaction de défense à l’humiliation collective infl
16 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
25, est un des témoignages les plus valables sur le national-socialisme. Étranger, M. Denis de Rougemont connaît mieux que beaucoup de França
17 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
26arce que j’espère pour toi, mon ennemi… » Mais le national-socialisme se trouve avoir donné le type d’une communauté régressive, fondée sur
18 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
27, c’est-à-dire en Scandinavie, n’a pas conduit au national-socialisme, mais plutôt au pacifisme et au désarmement (sauf en Finlande), ce qu
19 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
28se…) Mais le pardon ne nous appartient pas. Et le national-socialisme nous enseignait de le mépriser. Ce n’est pas l’aspect le moins diabol
29gion synthétique (comme le caoutchouc) que fut le national-socialisme. Je ne parle pas ici du Christianisme, mais de la religion en général
20 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
30homme en face de son destin et de sa personne. Le national-socialisme apparut comme une réaction de défense à l’humiliation collective infl
21 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
31’est en son nom qu’ils ont manifesté à l’égard du national-socialisme une hostilité beaucoup plus profonde et virulente que celle de leurs
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
32 annonce souvent de la manière la plus précise le national-socialisme et le communisme [p. 187]  — peuvent être illustrées par les citation
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
33ffet des doctrines néo-barbares et chimériques du national-socialisme, et de la réaction d’horreur universelle [p. 346] à la découverte des
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
34e vous l’avez été, il n’y a pas longtemps, par le national-socialisme. Vous n’existerez plus, faute d’avoir reconnu qu’il ne tient qu’à vou
25 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
35Vous riez ? Vous cesserez bientôt de rire… »   Le national-socialisme s’est présenté à nous comme une catastrophe cosmique, comme un malheu
36ritique marxiste dès qu’elle parle d’Hitler et du national-socialisme provient de l’obsession économiste, c’est évident, mais plus profondé
37alisme [p. 190] — capitaliste ou dialectique — le national-socialisme ne pouvait aboutir qu’à la guerre, dès lors qu’il ne donnait à la com
26 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
38pliqué son trajet du totalitarisme marxiste et du national-socialisme chinois au capitalisme libéral et à la défense de l’Argent comme symb
39èrement consacré à une critique à bout portant du national-socialisme, ouvrage supprimé en France pendant la guerre non seulement par l’occ