1 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
1 [p. 103] XI La mesure nationale-socialiste L’élite française s’est fait depuis quelques années une géographie de
2ue sait-on de l’œuvre inaugurée par la révolution nationale-socialiste ? À peu près ce que nous savions de la Russie vers les années 1920 :
3vel État et qui donne l’impulsion à l’édification nationale-socialiste. C’est lui qui conformera le destin futur de son libre peuple. Ses pa
4 dit Rosenberg. Et il ajoute que « la révolution (nationale-socialiste) ne serait guère qu’un épisode, non une époque, si elle restait purem
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
5re soviétique, depuis vingt ans, ou de la culture nationale-socialiste depuis trois ans, je n’ai pas voulu tirer un pronostic, mais une seul
3 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
6 donner la moindre « idée » [p. 18] de la réalité nationale-socialiste à un homme, même de bonne volonté, qui n’aurait pas « vécu » (comme d
4 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
7te revenait donc à dire oui ou non à la politique nationale-socialiste, c’est-à-dire au Führer en personne. En fait, il ne s’agissait pas d’
5 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
8 et de « proprement germanique » dans la religion nationale-socialiste. Je dis ceci pour les Français qui croient connaître « leur » Révolut
9a, sera contre moi, si je me tais ! La propagande nationale-socialiste répand le bruit que l’Église confessionnelle est le refuge de l’oppos
6 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
10grâce aux mesures de stérilisation… La conception nationale-socialiste n’est destinée qu’à la race germanique, et non pas à toutes les races
11de leur point de vue, mais bien de son orthodoxie nationale-socialiste. Ils insistent surtout sur le fait qu’Hitler soutient Rosenberg sans
7 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
12te revenait donc à dire oui ou non à la politique nationale-socialiste, c’est-à-dire au Führer en personne. En fait, il ne s’agissait pas d’
8 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
13de souvent quel est le contenu de la « mystique » nationale-socialiste. L’effrayant, c’est qu’il n’y en a pas. Il n’y a rien que des masses
9 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
14urait-il pas une biologie marxiste et une algèbre nationale-socialiste ? La volonté fondamentale de l’État-nation : imposer les mêmes fronti
10 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
15iés que par les suites concrètes de la révolution nationale-socialiste ; etc. Tantôt, c’est la défaite de la révolution (1848, Hitler, Musso
11 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
16ent de la « mesure soviétique » et de la « mesure nationale-socialiste ». Et j’écris : Si nous condamnons ces religions, c’est dans leur te