1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jacques Spitz, La Croisière indécise (décembre 1926)
1 dans une croisière de vacances, qui finit par un naufrage dans la littérature, le navire succombant sous les allégories. L’éton
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
2utre, ou de se tuer, ou de sombrer dans un commun naufrage. Ô vents, clamait encore Isolde, secouez la léthargie de cette mer r
3 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
3plus qu’ils n’angoissent. D’ailleurs, l’idée d’un naufrage commun ou d’une explosion unanime nous paraît plutôt rassurante. C’es
4 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
4 plus qu’ils n’angoissent. D’ailleurs l’idée d’un naufrage commun ou d’une explosion unanime nous paraît plutôt rassurante. C’es
5 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
5e Scylla du pouvoir personnel, ils choisissent le naufrage commun dans le détroit des Délais ou la mer des Paperasses, aux frais
6 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
6e Scylla du pouvoir personnel, ils choisissent le naufrage commun dans le Détroit des Délais ou la Mer des Paperasses, aux frais
7 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
7gine : « Je vois que l’idée de mon existence fait naufrage sur cette jeune fille, ergo la jeune fille doit disparaître. Sur sa p
8 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
8eize années de dures humiliations qui séparent le naufrage devant Lisbonne du départ des petites caravelles au matin de Palos de
9 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
9ans ce sens, le vrai risque d’Ulysse n’est pas le naufrage définitif, mais la poursuite de sa navigation à travers des épreuves
10 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
10gine : « Je vois que l’idée de mon existence fait naufrage sur cette jeune fille, ergo la jeune fille doit disparaître. Sur sa p
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
11 humain, de quelles luttes et querelles, de quels naufrages dois-tu être agité ! Tu es devenu un monstre aux multiples têtes, et
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
12sprit. Nous ne pouvions pas les compter. Mais ces naufrages, après tout, n’étaient pas notre affaire. Elam, Ninive, Babylone éta
13 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
13 humain, de quelles luttes et querelles, de quels naufrages dois-tu être agité ! Tu es devenu un monstre aux multiples têtes, et
14 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
14e humain de quelles luttes et querelles, de quels naufrages dois-tu être agité ! Tu es devenu un monstre aux multiples têtes… » L