1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1. Nous avons là l’origine évidente de la première navigation à l’aventure de Tristan malade, en quête du baume magique. D’autre pa
2 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
2et. À supposer que la découverte de la Lune et la navigation vers les planètes, qui n’est qu’un rêve encore pour cette génération,
3 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
3sure du temps calculée sur les astres a permis la navigation transocéane 54 . L’expérience de l’espace et celle du temps convergen
4 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
4as le naufrage définitif, mais la poursuite de sa navigation à travers des épreuves renouvelées, alertant des ressources humaines
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
5re, et, suivant ce taureau, accomplis une étrange navigation, errante et solitaire. Mais toi, souverain de la mer blanchissante, é
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
6mmerce de l’univers, comme marchandise. Enfin, la navigation d’Afrique devint nécessaire ; elle fournissait des hommes pour le tra
7 pas l’intérieur. L’Europe fait le commerce et la navigation des trois autres parties du monde, comme la France, l’Angleterre et l
8e, l’Angleterre et la Hollande font à peu près la navigation et le commerce de l’Europe. 126 Sur le parallèle Europe-Asie : L’
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
9t à l’activité de son commerce, à l’étendue de sa navigation, à la richesse de ses monumens, aux arts et à l’industrie de ses habi
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
10 ses forces navales au loin, telles que l’Acte de Navigation, les primes au commerce avec le Groënland, et autres dispositions com
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
11rice, comme celle qui consisterait à faciliter la navigation et à frayer des routes franchissant les montagnes. Le libre commerce
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
12aître sa passion de l’aventure technique ou de la navigation politique : Prométhée l’orgueilleux et le rusé Ulysse. Un philosophe
11 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
13tes, le découpage profond des côtes, propice à la navigation, le cloisonnement des terres par montagnes et fleuves, favorisant la
12 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
14ces voyages. Lors des trois blessures liées à des navigations solitaires, Iseut intervient pour guérir Tristan des effets du poison