1 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
1it, je dégaine mon revolver », disait un officier nazi. Les staliniens faisaient de même en présence du libéralisme et de la
2 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
2aît donner comme une formule anticipée du droit « nazi » : Si le roi, disait-il, ne voulait point qu’on portât des glands à
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
3t avec ça qu’on fait les bons fascistes, les bons nazis, les vertueux komsomols, les petits bourgeois disciplinés. C’est ce c
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
4nisation, — ou Gleichschaltung comme diraient les nazis — des activités spirituelles et manuelles. Mais la conception [p. 95]
5 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
5nisation, — ou Gleichschaltung comme diraient les nazis — des activités spirituelles et pratiques. Mais la conception qui ass
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6 s’indignera de la barbarie des bolcheviks et des nazis, opposés comme on sait à toute espèce de culture raffinée. (D’après n
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
7 en arrière : le jeune Gerhard Schuhmann, qui est nazi, a des tirages de 12 milles, et le vieux Ch. Morgenstern, qui ne l’es
8 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
8u irrationnel et mythique (comme la race pour les nazis). D’une manière générale, la commune mesure ne doit pas être considér
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
9st à peu près le Blut und Boden (sang et sol) des nazis. Comme il aime Barrès, cela le rassure. C’est une voie d’approche, un
10s deux heures il me raconte ses bagarres avec les nazis, avant 1933, quand il était en feldgrau (l’uniforme des communistes)
11du progrès, de l’évolution de notre individu. Les nazis corrigent : de la race. C’est encore un progrès « scientifique »… Que
12’en donner les airs. Par exemple, on me dit : les nazis veulent la guerre. Je réponds : non, ils en ont peur. On me dit qu’il
13l-socialisme est un jacobinisme allemand 16 . Les nazis sont contre l’esprit de 89 ? Sans doute. Mais c’est qu’ils sont, sans
14atique et socialiste. Et il se peut que les chefs nazis le croient vraiment 17 . (De même qu’ils croient qu’en enfermant Niem
10 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
15onaux » et en même temps les « socialistes ». Les nazis ont compris que le socialisme économique n’est que la moitié d’une do
16ou des canons », c’est un slogan de la propagande nazie, et qui déchaîne régulièrement l’enthousiasme des foules allemandes —
11 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
17⁂ Dans quelle situation historique le centralisme nazi a-t-il trouvé son immédiate et apparente « nécessité » ? L’hitlérisme
12 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
18ue de méchanceté. J’ai reçu cet hiver, d’un jeune nazi, une lettre significative, et à certains égards, fort émouvante. La
13 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
19it, je désarme mon revolver », disait un officier nazi. Les staliniens faisaient de même en présence du libéralisme et de la
14 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
20u niveau inférieur et collectif de la psychologie nazie des processus fort analogues à ceux que nous avons décrits. Il ne s’a
15 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
21 dans ces termes, ce qui est espace vital pour un nazi risque malheureusement de s’appeler bientôt champ de bataille, ou esp
16 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
22me déclarait même que tout en détestant les chefs nazis, « il se ferait tuer pour Hitler », car l’ambition réelle du Führer,
17 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
23ut-il que des individus deviennent volontairement nazis ? Que des populations entières se laissent séduire ? Que dans tous le
18 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
24n moi et hors de moi ; qu’un hitlérisme, chez les nazis et chez nous. C’est le même Diable. Et ceci n’est qu’un post-scriptum
25essemblait assez à cela ; et qu’après tout, « les nazis étaient des hommes comme nous ». Voilà le danger que court la démocra
26après toutes les autres. Elle aussi a cru que les Nazis étaient des animaux d’une tout autre race que les Américains. Elle au
19 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
27nt-ils être diaboliques ? Les démons, ce sont les nazis, vêtus de noir, grinçant des dents, mal nourris et semant la mort. Ma
28gner le monde à coups de dollars, et les méchants nazis veulent le gagner à coups de canon. Vous pensez que le premier systèm
20 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
29e la rue, et se met à les interroger. « Êtes-vous nazis ? » Tous jurent que non. L’officier s’étonne, puis se fâche. Ne sait-
30asantes majorités ? Il doit donc bien y avoir des nazis en Allemagne et même en assez grande quantité… Le porte-parole du gro
31des deux épaules et se met à faire le bon apôtre. Nazi, celui qui accuse dans la même phrase « les Juifs, les ploutocrates a
21 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
32. Rien que du négatif : l’écrasement matériel des nazis, et des ruines. Trois grandes nouveautés, répondrai-je au contraire.
22 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
33Hitler, trop facile de se sentir meilleur que les nazis. Les grandes époques spirituelles sont celles qui centrent leur confl
34heure, les quelques dizaines de chefs de quartier nazis qui opèrent dans la ville fédérale. Des camions sont alignés dans la
35 : au jour fixé, tous les employés de la Légation nazie se sont rendus à leur bureau porteurs de petites valises et de servie
36vait l’air en fête. Raisons de croire que le coup nazi, raté cette nuit, sera suivi à bref délai de manifestations plus éner
23 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
37t été troublés que par l’attaque intempestive des nazis. Contre ceux-là, il semblerait qu’on eût moins brillamment prévu les
24 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
38 » qui serait le mouvement totalitaire, fasciste, nazi ou soviétique. Je crois bien qu’elle oublie que les vagues n’ont jama
25 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
39s directs venus de France sur la lutte contre les Nazis, c’est l’absence de grands gestes théâtraux, la sourdine mise à l’élo
40x tentations de la brute. On avait dit aux jeunes Nazis qu’ils allaient conquérir un pays de bavards, de coquettes et de vieu
26 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
41 de la rue, et se met à les interroger. Êtes-vous nazis ? Tous jurent que non. L’officier s’étonne, puis se fâche. Ne sait-on
42asantes majorités ? Il doit donc bien y avoir des nazis en Allemagne et même en assez grande quantité… Le porte-parole du gro
43des deux épaules et se met à faire le bon apôtre. Nazi, celui qui accuse dans la même phrase « les Juifs, les ploutocrates a
27 1946, Lettres sur la bombe atomique. 10. La tâche politique du siècle
44. Rien que du négatif : l’écrasement matériel des Nazis, et des ruines. Trois grandes nouveautés, répondrai-je au contraire.
28 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
45uraient avec une grande facilité sous la main des Nazis de l’époque. Saint Paul écrit aux croyants de Corinthe : « Voici, je
29 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
46it, je désarme mon revolver », disait un officier nazi. Les staliniens faisaient de même en présence du libéralisme et de la
30 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
47uraient avec une grande facilité sous la main des nazis de l’époque. Saint Paul écrit aux croyants de Corinthe : « Voici, je
31 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
48tient certains résultats dont la victoire sur les nazis et le Japon n’est que le premier exemple qui me vienne à l’esprit. J’
32 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
49tient certains résultats dont la victoire sur les nazis et le Japon n’est que le premier exemple qui me vienne à l’idée. [p. 
33 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
50Journal d’Allemagne, étaient mis au pilon par les nazis. Mais, bientôt après, éclatait la bombe d’Hiroshima et de Rougemont é
34 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
51nu des émissions. Oltramare a parlé en faveur des nazis, ennemis jurés de toute démocratie, donc de la Suisse. J’écrivais con
52ocratie, donc de la Suisse. J’écrivais contre les nazis, pour les démocraties, donc pour la Suisse. Il en résulte à l’évidenc
53bien parlé à la radio américaine, qu’à la fin les nazis ont occupé la Suisse. Voilà ce que c’est ! On m’y ramène sous bonne e
35 1947, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (5 décembre 1947)
54nu des émissions. Oltramare a parlé en faveur des nazis, ennemis jurés de toute démocratie, donc de la Suisse. J’écrivais con
55ocratie, donc de la Suisse. J’écrivais contre les nazis, pour les démocraties, donc pour la Suisse. Il en résulte à l’évidenc
56bien parlé à la radio américaine, qu’à la fin les nazis ont occupé la Suisse. Voilà ce que c’est ! On m’y ramène sous bonne e
36 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
57moins Hitler. Mais tout cela qui était chez les « nazis », chez les méchants, en face de nous, resurgit aujourd’hui chez nous
37 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
58dence de l’Occident. Cette mystification date des nazis. Notre art « dégénéré » survit à leur empire, qu’ils fondaient pour m
38 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
59nier, dépasse sans doute celui des tués des camps nazis, sinon celui des morts de Kolyma et autres lieux de rééducation. Au x
39 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
60s des « bons communistes ». Que penserait-on d’un Nazi d’aujourd’hui qui n’attaquerait Hitler que pour avoir pendu de « bons
61 de l’internationalisme ; de voir dans Jaspers un nazi, dans Staline un penseur, et dans Stil quelque chose ; enfin de situe
40 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
62nier, dépasse sans doute celui des tués des camps nazis, sinon celui des morts de Kolyma et autres lieux de rééducation. Au x
41 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
63nte : « J’ai vu certains de mes étudiants devenir nazis. J’ai vu qu’ils changeaient physiquement. Ils prenaient ce type dur,
64i permet de reconnaître au premier regard un chef nazi. Si peu sérieux que cela puisse vous paraître, je crois que le totali
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
65ésistance européens… La résistance à l’oppression nazie qui unit les peuples d’Europe dans un même combat a créé entre eux un
43 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
66nte : « J’ai vu certains de mes étudiants devenir nazis. J’ai vu qu’ils changeaient physiquement. Ils prenaient ce type dur,
67i permet de reconnaître au premier regard un chef nazi. Si peu sérieux que cela puisse vous paraître, je crois que le totali
44 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
68 Allemagne, mêmes problèmes concernant l’héritage nazi et l’acquisition de réflexes démocratiques ; mais moins d’instruction
45 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
69e Retinger à Varsovie semble avoir été connue des nazis quelques heures après son arrivée, mais il l’ignorait alors, et de fa
46 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
70qui unit les peuples en lutte contre l’oppression nazie. Ils désignent les buts moraux, sociaux, économiques et politiques d’
47 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
71échantes manchettes ». Il fait oublier les crimes nazis, « Oradour et Auschwitz », que l’auteur semble donc attribuer aux seu
48 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
72mmun Reinhold Niebuhr. Cet Allemand qui a fui les nazis est devenu le penseur religieux le plus influent de l’Amérique. C’est
49 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
73ions : c’est ainsi qu’il en fut de la culture des nazis. Cet exemple devrait nous suffire. [p. 160] Le dialogue des cultures
50 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
74qui unit les peuples en lutte contre l’oppression nazie. Ils désignent les buts moraux, sociaux, économiques et politiques d’
51 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
75a génération affrontait dans les années 1930. Les nazis, les fascistes, les communistes tentaient de donner des solutions, qu
52 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
76 une première partie, à Francfort, sous l’œil des nazis, comme le raconte mon Journal d’Allemagne. J’avais vingt-sept et ving
53 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
77ace, après la fin de la guerre et de l’occupation nazie, l’enseignement de l’allemand, langue maternelle des Alsaciens, est s
54 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
78action, des Conventionnels aux Bolcheviks, et des Nazis aux généraux de toute couleur politique, n’a obtenu d’autre résultat
55 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
79e des individus « normaux » deviennent subitement nazis ? Que des populations entières se laissent séduire ? Que dans tous le
56 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
80es où la même langue est parlée, comme fit l’État nazi annexant les Sudètes puis l’Alsace avec un œil sur la Suisse alémaniq
57 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
81nait plus la corriger. Pour les uns, pas de camps nazis ; pour les autres, en Russie soviétique, un système « positif » de ré
82lk, ein Reich, ein Führer comme le répétèrent les nazis et comme le pensent encore parmi nous les fanatiques de l’État-nation
58 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
83es démocraties de l’Ouest. Une idéologie de style nazi se retourne, — car tout arrive — contre l’Allemagne fédérale, au béné
59 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
84uropéen, et de l’Anti-Europe des fascistes et des nazis 34 . [p. 20] , Mais pour original qu’il soit, pour efficace qu’il ai
60 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
85nt, pour l’auteur, de dénoncer comme fascistes et nazis bien moins ceux qui s’avouèrent tels et l’affichèrent, que ceux qui f
86illach foudroyé à Nüremberg par la grâce du jeune nazi (« fier de son corps vigoureux » et « appuyé sur sa race ») et compar
87démocratie, le second une déclaration d’amour aux nazis 60 . Il se garde, bien sûr, de rappeler que tout le contexte condamne
88 devant les bottes et les chemises ouvertes, donc nazis ; non seulement ils se veulent plus totalitaires que les fascistes et
89fus autant de preuves de leur fascination par les nazis, est-elle révélatrice de ses propres complexes ? Ce disciple fervent
90vy, qui me traite à tout hasard de fasciste et de nazi, se garde bien de citer un seul de mes ouvrages intégralement antifas
91ce pendant la guerre non seulement par l’occupant nazi (liste Otto), mais aussi par le Syndicat des libraires français aux o
92 et contre Hitler. Vraiment, Lévy choisit mal ses nazis. C’est qu’en somme il ignore à peu près tout de la vraie nature — rel
93aient au pouvoir à Vichy, donc en accord avec les nazis triomphants. Tragique aveuglement de notre part ? Ou de la part de Vi
94s consciemment aux doctrines des fascistes et des nazis. Ce lecteur innocent soupçonnera-t-il que l’impayable sérieux de notr
95dre nouveau , d’opposer aux révolutions fasciste, nazie et communiste, une révolution de la liberté dont la France serait res
96 célèbre groupe clandestin L’Orchestre rouge. Les nazis l’ont décapité à la hache, lui et sa femme, pendant la guerre 65 . Je
97 il me montra les cicatrices des tortures que les nazis lui avaient infligées. Aviateur, il occupa un poste-clé dans l’état-m
61 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
98figures légendaires de la Résistance en Allemagne nazie et dans ses camps, le Dr Einar Löfstedt, recteur de l’Université de L
62 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
99 gauche ou de droite, les fascistes italiens, les nazis allemands, les staliniens en Russie, faire tous la même chose. Nous n