1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cocteau, Rappel à l’ordre (mai 1926)
1ritique et d’esthétique (Le Coq et l’Arlequin, la Noce massacrée, le Secret professionnel, etc.) Sans doute faudrait-il préc
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2 chanter l’Internationale dans les rues, faire la noce, écrire un livre de tendances très modernes. Et des gens pour se gaus
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
3fluide mais jamais abstraite qui est celle de ses Noces. Jouve est le plus « germanique » des poètes français d’aujourd’hui ;
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
4es picturales. De nos jours enfin, le « voyage de noces », pour autant qu’il subsiste et garde une signification, représente
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5ivré au plus cruel conflit, lorsqu’au soir de ses noces avec Iseut aux blanches mains, il ne peut se résoudre à posséder sa f
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6us doux ; pour le vivant, la mort est une nuit de noces, un secret de doux mystères. L’ivresse des sens appartient peut-être
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
7es picturales. De nos jours enfin, le « voyage de noces », pour autant qu’il subsiste et garde une signification, représente
8 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
8ortées, telles qu’on en voit sur le manuscrit des Noces. Quant au nez d’aigle, ce n’est guère celui que les photos du modèle
9 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
9transition, Don Juan. C’est pendant son voyage de noces, pendant qu’il vit l’échec atroce de son mariage, que Gide écrit les
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
10nourri moi-même ; c’est là que se célébreront tes noces. Et je te rendrai mère de nobles fils, qui tous, parmi les hommes, se
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
11 toujours un peu païenne, qui lui permit d’écrire Noces dans le même temps que l’Histoire du Soldat. C’est que Genève s’était
12 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
12e, devient duchesse de Bretagne, puis en secondes noces la jeune veuve du roi Sanche d’Aragon, Philippa de Toulouse. Les chro