1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
1e au contraire est un milieu anti-naturel, et les normes sociales qu’on prétend y substituer à celles de la famille sont falsi
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
2de. Non point à cause de la logique ni même d’une norme sociale. Mais à cause de la grandeur. ⁂ Ce livre manque d’ange et de
3 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
3r, il ne reste à nos « hommes d’action » d’autres normes et d’autre mesure que l’argent, ce symbole unique de la puissance san
4 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
4lvinisme ou le luthérisme, ce sont bien moins des normes de pensée que des chemins vers l’Évangile. L’Évangile seul, éclairé p
5. L’Évangile seul, éclairé par l’Esprit, reste la norme de toute théologie, fût-elle la plus orthodoxe. Barth, on le sait, ne
5 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
6 orientée vers cette parole et recevant d’elle sa norme. » Or, ces temps différents ne sont pas différenciés seulement par l’
6 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
7e et l’action. La cité n’est plus dominée par une norme et un but commun. Ce sont les bases culturelles qui sont atteintes !
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
8mental, son arme défensive et offensive, enfin sa norme de vérité et d’action, il me semble qu’on ne peut éviter un mot qui r
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
9igoureuse ou novatrice, et qui pourrait servir de norme ou de repère, a tout au plus triplé, et c’est sans doute encore trop
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
10s’agit de transmettre et qui dicte au penseur ses normes. Ce beau complexe tire son autorité auprès du public « cultivé » de c
11r ce qu’ils sont, non pour des règles et pour des normes de pensée. Or je constate que la pensée moderne a pris ses balances p
12te que la pensée moderne a pris ses balances pour normes ; et qu’en vertu de la définition de cette pensée par elle-même, l’op
13ndue à l’abdication de nos « maîtres » devant les normes et devant l’appareil d’une sécurité fatale à la vie qu’elle abrite. N
10 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
14étien. L’ouvrage littéralement énorme (hors de la norme) qui vient de paraître sous un titre dont l’apparence paradoxale est
11 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
15i l’on mesurait la valeur d’une culture selon des normes soviétiques, il faudrait en conclure que le régime allemand est très
12 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
16, constitutions, dogmes sociaux… considérés comme normes de la vie politique. Toute déclaration écrite doit à nos yeux jouer l
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
17 notre impuissance à choisir vaillamment entre la Norme du Jour et la Passion de la Nuit ; dresser cette figure de la Mort de
18uble malheur de la passion qui fuit le réel et la Norme du Jour, malheur essentiel de l’amour : ce que l’on désire, on ne l’a
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19our que l’amour-passion succombât finalement à la Norme du Jour. Car c’est le jour terrestre qui pour la première fois, depui
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
20le, à savoir la courtoisie, et elle y puisait les normes de sa conduite. » 171 (Nous savons en effet que la courtoisie non se
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
21ement grand, immense, mais aussi : qui sort de la norme — de [p. 85] la mesure. Un monde énorme est un monde sans mesure, un
17 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
22reculent bientôt devant l’énormité — l’absence de norme — de la vie telle qu’ils la découvrent. Ils se rendorment, ou bien éd
18 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
23ce de créer, pour l’ensemble du genre humain, des normes idéales de l’homme, le luxe même. La France, disposant des énergies q
19 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
24 le Nord domine, et ses coutumes [p. 142] font la norme. C’est pourquoi le renversement des saisons paraît si confondant dès
20 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
25ce de créer, pour l’ensemble du genre humain, des normes idéales de l’homme, le luxe même. La France, disposant des énergies q
21 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
26 tout le monde reste en droit de juger au nom des normes établies. Mais la foi, le salut personnel n’ont rien à voir avec la b
22 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
27La civilisation européenne, elle aussi, donne des normes générales. Mais au dressage elle substitue l’éducation. Chez les Aztè
23 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
28 d’augmentations de salaire, l’augmentation des « normes de travail », 10 % cette fois-ci, pour le même prix. Quand les capita
29onnis du dix-neuvième siècle exigeaient de telles normes, ou trois fois plus, ils le faisaient au nom de leurs intérêts ou de
24 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
30u d’augmentations de salaire l’augmentation des « normes de travail », 10 % cette fois-ci, pour le même prix. Quand les capita
31tes, honnis du xixe siècle, exigeaient de telles normes, ou trois fois plus, ils le faisaient au nom de leurs intérêts ou de
25 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
32nare, car il voit son ignorance acceptée comme la norme ! Quant aux plus intelligents, ils trouvent de moins en moins d’incit
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
33n pas dans le sens du risque, mais dans celui des normes. C’est une vision réduite et limitée de l’Histoire qui lui permet de
27 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
34n pas dans le sens du risque, mais dans celui des normes. C’est une vision réduite et limitée de l’Histoire qui lui permet de
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
35 tout le monde reste en droit de juger au nom des normes établies. Mais la foi, le salut personnel n’ont rien à voir avec la b
29 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
36s’édifie dans l’individu. Cette règle d’or est la norme morale, par excellence, en tout domaine, aussi bien dans celui de l’é
30 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
37mour — au nom de quoi, qui serait plus vrai ? Les normes valent pour tout, sauf pour l’amour — comme l’entrevit le romantisme,
38ur proprement dit. Car c’est l’amour qui pose les normes, qui est la norme finale, première, universelle. Autrement dit : l’éd
39Car c’est l’amour qui pose les normes, qui est la norme finale, première, universelle. Autrement dit : l’éducation a pour fin
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
40 résulte-t-il ? L’Europe avait créé un système de normes dont les siècles ont montré l’efficacité et la fertilité. Ces normes
41cles ont montré l’efficacité et la fertilité. Ces normes ne sont pas les meilleures — il s’en faut de beaucoup, certes — mais
42asse ont résolu de tenir pour caduc ce système de normes qu’est la civilisation. Mais comme ils sont incapables d’en créer un
32 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
43nare, car il voit son ignorance acceptée comme la norme ! Quant aux plus intelligents, ils trouvent de moins en moins d’incit
33 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
44nce de l’homme en tant qu’être psychique. » Et la norme de l’éthique, qui est l’Amour, « appétit d’unité… modalité affective
34 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
45est pas cela. Je crois que Dieu est fou selon nos normes rationnelles, infiniment plus fou que tout ce que nous pouvons imagin
35 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
46e probabilité d’une sécularisation croissante des normes de nos conduites, sociales d’abord, individuelles finalement. Pense-t
47ique. Si les ordinateurs disent les règles et les normes, et si ces règles et ces normes sont toutes, par définition, générale
48les règles et les normes, et si ces règles et ces normes sont toutes, par définition, générales ou généralisantes, uniformes o
49conventionnels, et non pas « naturels », sont des normes et non des lois au sens physico-chimique du terme ; et deuxièmement,
50es, si frustes qu’ils soient. Reconnaître que les normes et prescriptions morales sont des conventions ne signifie donc pas qu
51s, bien au contraire. De plus, l’assimilation des normes et prescriptions morales aux règles d’un jeu ne signifie nullement qu
52 règles et à rien d’autre. S’il est admis que les normes de la morale sont des règles d’un jeu, toute espèce de laxisme est ex
53s si la morale est considérée comme un système de normes conventionnelles adoptées par une société, et que l’on conviendra don
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
54nare, car il voit son ignorance acceptée comme la norme ! Quant aux plus intelligents, ils trouvent de moins en moins d’incit
37 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
55 qui refuse encore, parce que trop coûteuses, les normes et régulations qu’il s’agit d’imposer de toute urgence au développeme
38 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
56: dans le drame entre la Passion de la Nuit et la Norme du Jour, entre les structures essentielles du mythe et le choix exist
39 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
57contrôlent leurs budgets), capables d’établir des normes et des plans, qui les mettent en état d’orienter et d’informer les ag
40 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
58onnalité « à la demande », c’est-à-dire selon les normes du pouvoir régnant. Aliénation majeure, non pas seulement de l’ouvrie
41 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
59utes les précautions ont été prises », et que les normes de sécurité sont « vingt-cinq fois plus rigoureuses que dans toute au
42 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
60ur de se réaliser prime sur la satisfaction de la norme, et finalement, l’amour prime sur l’égalité quantitative. Restant bie
43 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
61 qui refuse encore, parce que trop coûteuses, les normes et régulations qu’il s’agit d’imposer de toute urgence au développeme