1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1ra une nouvelle face de la vérité. Bornons-nous à noter le phénomène, puis à en suivre quelques conséquences. Connaissance i
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2s. [p. 17] Ou bien j’aurais juste le temps de le noter avant de partir. Ou bien je me mettrai à l’analyser plus longuement.
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
3 n’impose plus de résultats, on les fait trouver. Notez que cela revient au même, sauf que par la méthode nouvelle, on attein
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
4és par des suites de points ne lui servaient qu’à noter des mètres, il apparaît que la traduction de tels fragments est illus
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5tard, il y eut un instant merveilleux que je veux noter ici. Le ciel est encore plus blanc, et la prairie s’embrume. Soudain,
6 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
6 à différentes acceptions du verbe penser. On a noté d’abord qu’une espèce humaine est en voie de disparaître, en partie p
7 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
7nheur — en dehors et le plus souvent contre lui. (Notons qu’avec la dégradation des temps quand ce ne sont plus des fonctionna
8 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
8e que Dieu attribue à chaque homme dans Son plan. Notez bien que nous retrouvons ici le paradoxe essentiel de la personne : à
9abilité unique dans la société, à sa juste place. Notons que si la personne doit être respectée par l’État, ce n’est pas en ve
9 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
10 est rafraîchissant, satisfaisant, fidèle et pur. Notez aussi cette petite phrase du récit de Brett : « Puis vous partez écri
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
11 tout cas leur mauvaise conscience de centristes. Notons aussi que les Fronts de droite et de gauche ne traduisent plus exacte
12été le prouvent. Mais il n’est pas indifférent de noter les convergences qui se dessinent. Dans divers milieux de droite et d
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
13e d’un appel que la culture ne peut plus ignorer. Notons aussi que cet appel profond du siècle a commencé par se manifester da
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
14créateur. Au reste, il est extrêmement curieux de noter que cette attitude démissionnaire se trouve masquée, et [p. 175] comm
15r ? Est-ce que toute leur histoire — je l’ai déjà noté — n’est pas une inversion de la durée, une extension de notre propre
13 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
16silencieux, se brise contre le problème du Mal ». Notons que cette position du problème, ce double front contre l’athéisme et
14 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
17e d’un appel que la culture ne peut plus ignorer. Notons aussi que cet appel profond du siècle a commencé par se manifester da
15 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
18et quel que fût le degré de sincérité des chefs. Notons ensuite que ces gouvernements, qu’ils soient parlementaires ou dictat
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
19 gagner ma vie, non pas à la regarder. Toutefois, noter les faits précis qui me paraîtront frappants ici ou là, c’est une sor
20oir venir. Ceci posé, il s’agit de vérifier et de noter ici au jour le jour : 1 — (problème matériel) — si l’on peut vivre lo
21n sens ésotérique si l’on veut. Il est curieux de noter qu’en français communion contient et évoque union, alors qu’en allema
22ur oser bouleverser la petite vie de notre île. À noter et à souligner : Seules les guerres de [p. 78] religion ont tiré de l
23 rappelle un bout de conversation que j’aurais dû noter plus tôt. Le monsieur rencontré dans l’autocar de Taillefer voulait s
24u depuis janvier, je crois que j’avais omis de le noter jusqu’ici.) 2 avril 1934 Voici l’île purifiée et rajeunie, des fleu
25’il allait à peu près dans le sens de ce que j’ai noté hier ici. « Les sciences traictent les choses trop finement, d’une mo
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
26ésaffectée [p. 222] d’un cinéma. (J’avais omis de noter ce fait curieux : il n’y a plus de ciné à A…) Le député socialiste, m
18 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
27ur oser bouleverser la petite vie de notre île. À noter et à souligner : seules les guerres de religion ont tiré de l’héroïsm
28 rappelle un bout de conversation que j’aurais dû noter plus tôt. Le monsieur rencontré dans l’autocar de Taillefer voulait s
19 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
29 volonté, ce n’est pas ici le lieu de l’examiner. Notons seulement, pour écarter le pire malentendu, que Luther ne nie pas du
20 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
30 gagner ma vie, non pas à la regarder. Toutefois, noter les faits précis qui me paraîtront frappants ici ou là, c’est une sor
21 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
31. Mais tandis que j’y travaillais, je m’amusais à noter, au jour le jour, des anecdotes, des observations, des réflexions, dé
22 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
32op connus pour que nous ayons à les rappeler ici. Notons simplement que la lutte de Colbert contre les financiers — devenus le
23 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
33s et les autres la même forme d’État totalitaire, notons que la prise de parti des fascistes pour Franco, et des communistes p
24 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
34ournaliste privé prend au contraire son plaisir à noter ce qui contredit les stylisations opportunes. Ou pour mieux dire — ca
25 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
35s jamais de guerre ! C’est en ordre !) (L’Anglais noterait dans son carnet : Tous les douaniers allemands sont des espions mais
36oint, parmi tant de petits faits contradictoires, notés au jour le jour et sans souci de leur possible insignifiance 5 . Le m
37 ce que je suis en train d’écrire ailleurs 6 . Je noterai simplement qu’un juif, cultivé, libéral et bourgeois, ne peut vraimen
26 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
38e simplifient ou disparaissent. Il est curieux de noter que des coutumes d’origine lointaine et sacrée telles que la quasi-pu
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
39ort ». Ils s’avouent leur amour et ils y cèdent. (Notons ici que le texte primitif, suivi par le seul Béroul, limitait l’effic
40 tout. C’est le plus propre à grandir la passion. Notons aussi qu’en cette extrémité, la volonté de se séparer revêt une valeu
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
41unique, toute divine et toute bonne aux origines. Notons enfin ce dernier trait : comme ce fut le cas pour tant de sectes et d
42 à cet égard dans les registres de l’Inquisition. Notons toutefois qu’elles sont souvent contradictoires. Ainsi l’on affirme t
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
43nge ». Les Cathares savaient bien tout cela. Mais notons qu’ils ne l’ont jamais dit 126 . C’est parce que Dante et ses amis so
44areil. Parallèlement à ces deux courants du mythe notons la réaction des clercs : c’est encore le chanoine Pétrarque qui lui m
45x-là finissent presque toujours en religion. Mais notons-le : dans une religion de retraite — dernière injure peut-être au jou
46us, pour que Chamfort ait pu juger « piquant » de noter cette maxime et de la publier. Cela pouvait encore étonner. Ce n’étai
47sement qui se mue en joie pure à la mort. On peut noter encore ceci : Don Juan plaisante, rit très haut, provoque la mort lor
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
48brutale… Et il n’est pas sans intérêt non plus de noter que Waterloo fut une bataille perdue par excès de science, peut-être,
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
49e simplifient ou disparaissent. Il est curieux de noter que des coutumes d’origine lointaine et sacrée telles que la « quasi-
32 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
50 vers lui-même — qui est la forme de sa destinée. Notons que ce capitaine, puis ce juge, puis ce père de famille — il aura dix
33 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
51é qui a fait ses preuves dans la vie quotidienne. Notons ensuite qu’au lieu d’entrer dans un couvent, Nicolas se retire dans u
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
52eu attribue à [p. 32] chaque homme dans Son plan. Notez bien que nous retrouvons ici le paradoxe essentiel de la personne : à
53abilité unique dans la société, à sa juste place. Notons que si la personne doit être respectée par l’État, ce n’est pas en ve
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
54otre Fédération, si nous venions à prendre parti. Notons que cet argument de la nécessité n’est guère valable que pour nous, S
55e l’Europe le principe du fédéralisme ; principe, notons-le bien, radicalement contraire à tout système totalitaire, et seule
56ntime, sens qui suppose toute une morale, et qui, notez-le bien, s’en va rejoindre, dans le plan du spirituel, toute l’espéra
36 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
57 confession, crainte perpétuelle d’être majorisé. Notons que cette maladie a fait son apparition en Suisse à partir du moment
37 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
58tidiennes proportions — ou bien l’on ne consent à noter que l’important, c’est-à-dire ce qui frappe ce jour-là, et l’on se fa
38 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
59us les espèces de l’encre d’imprimerie, lorsqu’il notait qu’on ne peut plus prêcher utilement le Christianisme dans un monde d
39 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
60l’on pourrait intituler l’Homme de l’Antichambre. Notons d’abord que du Jésuite à notre expert en popularité, d’immenses progr
40 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
61époques on eût doublé la peine. Bornons-nous à le noter en passant : notre respect de la passion et de « la vie » sont des si
62uit mangé par Ève signifierait ce que l’on croit, notez que ce n’est pas le geste de manger une pomme qui était mauvais aux y
41 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
63té nuit et jour, au siècle des siècles. La Bible, notez-le, parle beaucoup moins du « mal » en général que du Malin personnif
42 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
64uit mangé par Ève signifierait ce que l’on croit, notez que ce n’est pas le geste de manger une pomme qui était mauvais aux y
43 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
65r une écritoire et du papier de manière à pouvoir noter les phrases qu’il composait tout en marchant. À l’aube, il s’accordai
66ux ; c’est pourquoi l’homme est héroïque. Il faut noter ici un trait bien remarquable : Kierkegaard a très peu parlé de vocat
44 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
67tidiennes proportions — ou bien l’on ne consent à noter que l’important, c’est-à-dire ce qui frappe ce jour-là, et l’on se fa
68luralité des pulsions instinctives. Fixer, en les notant, certaines contradictions d’humeur, [p. 158] c’est parfois moins « se
45 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
69 n’a changé dans le paysage depuis Cooper, lequel notait dans sa préface que tout était resté pareil depuis l’époque des Iroqu
46 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
70nature. Envies d’écrire, sans contenus. Envies de noter des idées détachées, des petits faits sans signification, ou plutôt n
71 à un objet matériel indifférencié. À peine ai-je noté ceci, qu’un des experts se met à parler de la « personnalité » d’un p
47 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
72ications, petits retards, noms à retenir sans les noter, etc. Ce qui m’étonne, dans l’action, c’est cela : elle n’est faite e
48 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
73ins outrageante dans le contraste que je viens de noter que dans la niaise indignation qu’il exciterait probablement chez ceu
7441, Estuaire de la Plata De Montevideo je ne veux noter que ce violet bruni du cirque immense des collines, piquées de villas
75 qui va me paralyser pendant quinze jours encore. Notons ici ce que la Nacion n’aura pas dit. ⁂ Astrologie. — C., secrétaire
49 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
76 en 1939, un peu avant de quitter Paris. (Je l’ai noté.) Je me tiens au carrefour Médicis et je regarde cette partie du boul
77nistère de l’Information. Il peut être amusant de noter, pour plus tard, la composition de notre équipe en termes de gazette
50 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
78 n’a changé dans le paysage depuis Cooper, lequel notait dans sa préface que tout était resté pareil depuis l’époque des Iroqu
79en elle pendant plus de cinq ans, j’ai simplement noté des réactions locales, en prenant soin de situer l’observateur dans l
51 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
80quel… — Je vois que vous n’êtes pas trop sérieux. Notez que je flatte beaucoup, dans ces répliques, mon interlocuteur fictif.
52 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
81it Bourgeois, que la Bombe doit être administrée. Notez que si elle ne l’est pas, quelqu’un va nous l’administrer. L’alternat
53 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
82éalisme : tout monte et s’épanouit vers le ciel ! Notez que dans ce système, la démocratie paraît supérieure au soviétisme et
54 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
83rganique opposé au thème de l’unité systématique. Notons qu’il n’entraîne aucunement un éloge de la « tolérance » libérale à b
84esure même, il aidera le cœur à être un bon cœur. Notons aussi que les Églises qui ne représentent pas spirituellement une fon
55 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
85rit bourgeois que la Bombe doit être administrée. Notez que, si elle ne l’est pas, quelqu’un va nous l’administrer. L’alterna
56 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
86éalisme : tout monte et s’épanouit vers le ciel ! Notez que, dans ce système, la démocratie paraît supérieure au soviétisme e
57 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
87orale et de la religion… Il ne me reste plus qu’à noter que Kierkegaard, précisément, est entièrement traduit en Amérique, et
58 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
88eul risque : ça se vendra ou ça ne se vendra pas. Notez que ce risque tient à la bêtise du public, ce n’est pas un problème e
59 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
89 national : vous avez publié récemment son image. Notez que le premier reste inconnu, mais c’est pour la raison précise qui f
60 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
90s et de plusieurs de vos excellents romanciers. — Notez que ces procédés ont fait leurs preuves sur la ligne de feu du contac
91orale et de la religion… Il ne me reste plus qu’à noter que Kierkegaard, précisément, est entièrement traduit en Amérique, et
61 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
92omprise. Mais ce que les statistiques oublient de noter, c’est qu’on y divorce d’une manière tout à fait différente. Aux yeux
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
93tion et les fusillades massives. (Je ne dis pas — notez-le bien — empêcher les révolutions que l’on constate nécessaires, mai
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
94étonneront bien que Valéry ait pu nous étonner en notant que l’Europe n’est qu’un cap de l’Asie. À ces faits matériels vient s
64 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
95ion peut être résumée en deux répliques, que j’ai notées lors des débats de la commission politique : The Rt. Hon. Harold Mac
65 1948, Suite neuchâteloise. IV
96 fond de l’histoire n’est pas du goût de chacun » notait Chateaubriand dans ses Mémoires. Mais c’est par le détail qu’on conna
66 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
97incipe d’une révision profonde du pacte. En 1847, notons‑le, rien ne semblait « praticable » [p. 9] aux yeux des réalistes. (N
67 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
98incipe d’une révision profonde du Pacte. En 1847, notons-le, rien ne semblait « praticable » aux yeux des réalistes. (Nous en
68 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
99incipe d’une révision profonde du pacte. En 1847, notons-le, rien ne semblait « praticable » aux yeux des réalistes. (Nous en
69 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
100 Sud : plus uniformément modernes que les nôtres. Notons une légère frustration de notre sens de l’exotisme. Cette espèce de c
70 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
101e plan des réalisations concrètes. Au surplus, on notera que le CEC n’est à aucun titre « un Unesco européen » : ni par sa str
71 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
102pages pour énumérer tous ces traités enchevêtrés. Notons seulement que plusieurs cantons se trouvaient appartenir à deux ou tr
72 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
103auvres et des malades. [p. 63] Il est curieux de noter que la protection des autonomies communales n’est pas mentionnée dans
104 et des bourgeois. « Ce qu’il y a d’intéressant à noter, écrit encore M. Siegfried, c’est que pareil équilibre semble régner
73 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
105 de la liberté individuelle, ou plutôt familiale. Notons enfin que le problème de la gestion paritaire des entreprises (comité
74 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
106s sauf à moi-même, je n’en pensais guère moins et notais au passage des points de départ d’interventions virtuelles… Je m’en v
75 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
107alors soumise à l’Empire autrichien. On a souvent noté que les dictateurs, de Napoléon à Staline, en passant par Hitler, vie
76 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
108éens, n’avons jamais été découverts par personne, notez-le bien. C’est une passion inquiète de vérifier sans cesse le pouvoir
77 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
109ique : ils la font, et ils sont faits par elle. » Notons d’abord que Sartre « reconnaît » que K. et les siens eurent « des pos
78 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
110t séparé de l’Europe depuis de longues années, je notais : « Transmission du corps humain à grande distance par radio. Une par
79 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
111re touche de couleur posée, les premières mesures notées, ou bien le jour où l’on a esquissé un plan ? Faut-il remonter à cett
80 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
112eu du temps cyclique). Il est même intéressant de noter que l’existence de Dieu s’imposait avec une bien plus grande urgence
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
113Suisse, USA — qui se trouvent être en même temps, notons-le, les pays qui ont subi le moins de révolutions, et qui ont le moin
82 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
114 leur permis de voyager. Ils salissent tout. Mais notez que les pigeons qu’ils aiment photographier ne laissent pas une crott
115ur innocence. Ce n’est pas une affaire de classe, notez-le bien. Presque toutes les mondaines se verront recalées. A. — La pr
83 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
116 jeune »… R. — Mais pas un seul n’est un cynique, notez-le bien, et ce sont eux qui représentent le mieux une France de volon
84 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
117s qui se multipliaient autour du tapis vert, j’ai noté sur un bout de papier la définition suivante : « L’Européen ne serait
118 profondément les méthodes et l’objet du mécénat. Notez bien que le problème que j’évoque n’est pas posé par la disparition,
85 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
119uns à ses vingt-cinq États (dont la souveraineté, notons-le, est garantie par la Constitution) sont appelés fédéraux. À vrai d
86 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
120ude fédéraliste est un compromis impensable. Mais notons que leurs « succès » alternés n’ont provoqué que de mémorables catast
87 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
121 de la légende de Tristan. Mais il est curieux de noter qu’à chaque fois un point d’ironie frappe l’allusion. Ainsi, la mère
88 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
122’on en conçoit pour avoir abusé des « plaisirs » (notons ce mot) ne conduit à la religion. Descartes, ayant bien séparé le cor
89 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
123 de la légende de Tristan. Mais il est curieux de noter qu’à chaque fois un point d’ironie frappe l’allusion. Ainsi, la mère
90 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
124sement qui se mue en joie pure à la mort. On peut noter encore ceci : Don Juan plaisante, rit très haut, provoque la mort lor
125ides nucléiques. À cela tient toute sa nocivité. (Notons aussi que le virus ne peut se propager et se reproduire qu’aux dépens
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
126ennent de la mer Erythrée, qui est la mer Rouge.) Notons enfin, d’après Victor Bérard, que le symbole fréquent dans les intail
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
127re — donc 200 ans après l’inscription de Philae : notons ce long silence — c’est un polémiste anti-chrétien, Celse, qui nomme
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
128gnant plus tard. (L’Angleterre et la Scandinavie, notons-le, s’en voyaient dès cette date exclues… par un Anglais !) Or Charle
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
129ise ad perpetuam memoriam. Il est intéressant de noter que le pape est désigné par cet avocat de l’État national pour être l
130icat sous le nom de Pie II en 1458, l’année même, notons-le, où Georges Podiebrad était élu roi de Bohême. Byzance venait de t
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
131on européenne autant que du mouvement œcuménique. Notons une fois de plus que le « monde » dont parle Comenius n’est en fait q
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
132ns les destinées de la moitié du monde. 223 On notera que Tocqueville ne se fait pas faute de marquer sa préférence pour l’
97 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
133sement qui se mue en joie pure à la mort. On peut noter encore ceci : Don Juan plaisante, rit très haut, provoque la mort lor
134ides nucléiques. À cela tient toute sa nocivité. (Notons aussi que le virus ne peut se propager et se reproduire qu’aux dépens
98 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
135 furent payées de ma poche. Il est intéressant de noter que ni le gouvernement britannique ni moi-même ne furent jamais remer
99 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
136limites de son cap asiatique, et pas plus grande, notons-le bien, qu’elle ne le fut au Moyen Âge. Elle reste le cœur d’un Occi
100 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
137quence « à faire fondre le marbre », ainsi que le nota son collègue saint-gallois à Lucerne, il fut le rapporteur de la comm
138nalité intercantonale de la Confédération suisse. Notons bien que Bluntschli oppose le principe fédéraliste à toute idée d’« É