1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1: nous trouvons les enfants confiés à des parents nourriciers, à l’égard desquels ils contractent de véritables liens de parenté, a
2’indication de leur filiation le nom de leur père nourricier… On recherchait comme pères nourriciers soit les membres de la famill
3 leur père nourricier… On recherchait comme pères nourriciers soit les membres de la famille maternelle, soit… des druides. » 88
4à quoi s’oppose toutefois le fait que les « pères nourriciers » avaient souvent jusqu’à cinquante fils juridiques (le lien était do
2 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
5s voisins, on n’aura fait qu’améliorer le terroir nourricier du nationalisme. Car l’Europe n’est pas l’addition de vingt-quatre « 
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
6mps, la foi unique soit devenue très tôt la terre nourricière des plus rudes divergences et oppositions, ce fait ne doit pas obscur
4 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
7 (printemps 1981) p [p. 119] À la fois terreau nourricier et floraison de ces variations religieuses, au sein d’une Curepente q