1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1preuve est pénible, énervante, souvent fatale aux novateurs. Alors ils s’en vont à Paris, ou bien ils se retirent dans une solitu
2 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
2Jamais ils n’ont admis d’être présentés comme des novateurs. « Nous nous sommes efforcés, écrit Calvin, de ne pas mettre nos opin
3 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
3 Dandieu n’y dispersa ses puissances d’évaluation novatrice. On en trouvera des marques dans les notices et dans l’introduction d
4 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
4n les prenant pour ce qu’ils croyaient être : des novateurs, des créateurs, des révolutionnaires enfin. Le fâcheux essai d’action
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
5 public capable de goûter une œuvre rigoureuse ou novatrice, et qui pourrait servir de norme ou de repère, a tout au plus triplé,
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6Mais cette révolution ne sera durable et vraiment novatrice que si elle s’accompagne d’une révolution morale chez les bourgeois :
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
7e style savant et caressant que l’école du Nord — novatrice mais qui revient aux origines valables — oppose à ces rhétoriqueurs.
8 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
8position des « blocs », celle des Ligues trop peu novatrices, la naissance d’une dictature qui s’affirmerait malgré elle, non par
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
9Jamais ils n’ont admis d’être présentés comme des novateurs. « Nous nous sommes efforcés, écrit Calvin, de ne pas mettre nos opin
10 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
10impitoyablement américain… Mais je ne vois pas de novateurs, non, pas un seul depuis Faulkner. Je ne vois pas un seul penseur qui
11 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
11rimaire et ses routines positivistes. C’est à ces novateurs, anciens et modernes, que l’on doit attribuer la réputation universel
12 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
12et pourtant puissante qu’est l’accord spontané du novateur et du plaisir des auditeurs. Cette chose qu’on nomme tout simplement
13 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
13chniques et d’équations : les plus grands savants novateurs de notre temps sont tous d’accord sur ce point. La poésie, la philoso
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
14 service de l’humain et de la cité : Paracelse le novateur d’une médecine de l’homme total, Pestalozzi l’éducateur, Gotthelf le
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
15roduit, jusqu’ici, qui se compare aux purs poètes novateurs d’autres pays environnants, ce n’est pas faute d’un sens lyrique prof
16t ses routines positivistes. C’est [p. 257] à ces novateurs, anciens et modernes, que l’on doit attribuer la réputation universel
16 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
17ent personne, ceux qui sont le moins créateurs ou novateurs, ceux qui font le moins peur aux fonctionnaires, ceux qui, en un mot,
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
18et pourtant puissante qu’est l’accord spontané du novateur et du plaisir des auditeurs. Cette chose qu’on nomme tout simplement
18 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
19enaire en 1963) et Varsovie, le plus délibérément novateur (on n’y donne que de la musique d’aujourd’hui). Certes, on connaît bi
19 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
20tes américains comptant parmi les plus réellement novateurs, et me reviennent comme autant d’échos approbateurs renvoyés par les
20 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
21 de pensée et d’action : les « réalistes » et les novateurs, autrement dit les politiciens et les politiques — les premiers repro
21 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
22 qui accompagne nécessairement tout acte libre et novateur, une sorte de terreur déterministe qui exonère l’individu des risques
22 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
23 qui accompagne nécessairement tout acte libre et novateur, une sorte de terreur déterministe qui exonère l’individu des risques
23 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
24cer qu’une escalade de violence, si des solutions novatrices n’interviennent pas à bref délai. Mais là encore, elles ne peuvent êt
25à ce jour l’initiative [p. 131] la plus hardie et novatrice qui se soit manifestée au niveau des organisations intergouvernementa
24 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
26uveraineté a perdu toute substance et toute vertu novatrice ou positivement impérative. Elle n’est plus qu’une prétention que l’o