1 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
1humain librement consenti devant Dieu ; un anneau nuptial retrouvé. Le premier tome — L’Anneau des Löwensköld — contient le réc
2 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
2bilité économique. Les coutumes rappelant le rapt nuptial n’existent [p. 657] plus que sous forme de plaisanteries paysannes 86
3ne et sacrée telles que la quasi-publicité du lit nuptial subsistèrent, dans certaines provinces, jusqu’en plein xviie siècle 
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
4tituée à Iseut par ruse, passera la première nuit nuptiale avec le roi, sauvant ainsi sa maîtresse du déshonneur, tout en expian
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5e, par exemple, se rattache au cérémonial du rapt nuptial, chez les tribus exogamiques. La morale de la prouesse est une sublim
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6à toi, et que dure alors éternellement notre nuit nuptiale ! Et l’on devrait citer toutes les œuvres de Tieck, définissant l’am
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
7bilité économique. Les coutumes rappelant le rapt nuptial n’existent plus que sous forme de plaisanteries paysannes. La demande
8 et sacrée telles que la « quasi-publicité du lit nuptial » (Huizinga) subsistèrent au moins dans les provinces, jusqu’en plein
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
9ongs coquillages, ils faisaient retentir le chant nuptial. Assise sur le dos du taureau, Europé d’une main, serrait la grande c