1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Girard, Connaissez mieux le cœur des femmes (juillet 1927)
1es bibliothèques désertes glisse un grand souffle oblique plein de fraîcheur et de pardon. » p. 114 am. « Pierre Girard 
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
2es poursuivants, arbres au ciel renversé, maisons obliques, montagnes russes. (J’ai regretté que René Clair ne nous donne pas la
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
3 qu’à dormir… Alors j’ai eu ce regard étrangement oblique, glissé comme entre ce que je vois et ce que je pense, tournant les c
4 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
4roseraie de Bagatelle transfigurée par les rayons obliques d’une fin d’après-midi dorée. Échangeant des nouvelles de nos amis co
5 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
5s un tourbillon de feuilles et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Chute, comme ils l’appellent… Pre
6 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
6ves ou goudron, aux parois renflées ou légèrement obliques. Seule la Banque est en pierres blanches, ornée de colonnes et d’un f
7 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
7ves ou goudron, aux parois renflées ou légèrement obliques. Seule, la Banque est en pierres blanches, ornée de colonnes et d’un
8s un tourbillon de feuilles et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Chute, comme ils l’appellent… Pre
8 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
9s un tourbillon de feuilles et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Chute, comme ils l’appellent… Pre
9 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
10trie de ses gestes, soulignée par des avancements obliques du menton, en liaison stricte avec les mouvements des bras, des doigt
10 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
11en bref le contenu de la note, intitulée : Regard oblique sur l’Hamlet de Shakespeare. Kierkegaard reproche à Shakespeare de n’
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
12en bref le contenu de la note, intitulée : Regard oblique sur l’Hamlet de Shakespeare. Kierkegaard reproche à Shakespeare de n’
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
13ère frayée dans les hautes futaies par les rayons obliques de l’après-midi, tantôt cette allée assombrie et qui s’anime au gré d
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
14 dans ce rêve ; les rochers et la mer, les rayons obliques du soleil couchant, tout cela il me semblait le voir encore, lorsque
15urs placées sur la fenêtre, un faisceau de rayons obliques frappait la vitre de ma petite chambrette et m’inondait de lumière. E
14 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
16ère frayée dans les hautes futaies par les rayons obliques de l’après-midi, tantôt cette allée assombrie, et qui s’anime au gré
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
17isme ses compositions traversées de grands gestes obliques. Il fut le premier surréaliste suisse. [p. 212] Léopold Robert, Neuc
16 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
18 revanche, d’estimer les influences dialectiques, obliques ou négatives d’un livre, même si l’on se borne à l’examen des seules