1 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
1s moins spontanés. Partout, les artifices formels obscurcissent ou trahissent les buts de l’écrivain et le séparent de l’humanité. Un
2 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
2gré d’évolution du mal, la conscience du danger s’obscurcit. Une espèce d’indifférence monstrueuse se répand chez les civilisés.
3 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
3 la valeur des modes actuels de la propriété peut obscurcir, aux yeux de mes contemporains, les liaisons essentielles du communis
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
4 pas obscurs, ou s’il n’y avait quelque intérêt à obscurcir leur origine et leur portée pour les soustraire à la critique, il n’y
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5t, son but, c’est aussi la fin de la vie limitée, obscurcie par la multiplicité immédiate. Éros, notre Désir suprême, n’exalte no
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6 les lions et les licornes se dévorent, le ciel s’obscurcit, le tonnerre gronde, le génie de l’Amour paraît dans un nuage et anno
7voie le sang au cerveau. » Voilà donc le jugement obscurci, et qui se met à « cristalliser ». Mais on ne voit pas comment l’inst
8ication de l’attrait sexuel avec le vouloir-vivre obscurcissant la connaissance, toute cette mystique que l’on s’empresse de qualifie
7 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
9estes noires, pendant les guerres de religion qui obscurcissent l’image du monde chrétien. Quel pouvait être l’avenir pour un Alleman
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
10p. 102] au facile optimisme, dans une Europe tout obscurcie par la menace des avions. L’heure est plutôt venue de répéter la ques
11 à gagner que cette guerre où tout s’abaisse et s’obscurcit. Mais qu’elle nous donne au moins la possibilité de rendre un sens au
9 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
12est pas au facile optimisme, dans une Europe tout obscurcie par la menace des avions. L’heure est plutôt venue de répéter la ques
13 à gagner que cette guerre où tout s’abaisse et s’obscurcit. Mais qu’elle nous donne au moins la possibilité de rendre un sens au
10 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
14 s’évanouir avec un dégagement de fumée noire qui obscurcit le ciel pour un temps, et peut-être nous fait pleurer, puis tout est
11 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
15estes noires, pendant les guerres de religion qui obscurcissaient l’image du monde chrétien. Quel pouvait être l’avenir pour un Alleman
12 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
16ecommencée… » Quelle force au monde pourrait donc obscurcir ce spectacle et le souvenir de cette musique ivre d’intelligence ? Et
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
17assion, la dégradation, la connaissance égarée et obscurcie par les liens matériels et passionnels, le lieu d’exil. Cette unanimi
14 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
18s jeté dans mon âme, à ce rayon qui, peu à peu, s’obscurcissait, à cette musique qui s’estompait, qui s’est fondue avec mon existence
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
19s jeté dans mon âme, à ce rayon qui, peu à peu, s’obscurcissait, à cette musique qui s’estompait, qui s’est fondue avec mon existence
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
20, admettent une âme individuelle (le jîva) mais « obscurcie » par son union avec le corps. Elle doit tendre à se libérer du phéno
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
21ns philosophiques et littéraires ont complètement obscurcies chez vous. Tu aimes beaucoup, dans André Walter du moins, à citer l’É
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
22assion, la dégradation, la connaissance égarée et obscurcie par les liens matériels et passionnels, le lieu d’exil. Cette unanimi
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
23Empires. Ceux qui brilloient, se sont tout-à-coup obscurcis ; & d’autres sortant de leur obscurité, sont venus figurer à leur
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
24t, éternel. Ils peuvent, pendant quelque temps, l’obscurcir, le voiler au regard ; mais l’effacer… jamais. Dieu merci, l’Europe e
25 d’une branche à l’autre, tantôt troublé et comme obscurci par un nuage de questions — et parfois las de sa volonté à en mourir 
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
26même quand leurs manifestations n’apparaissent qu’obscurcies dans notre monde, tel est l’héritage des Grecs. Il n’est pas perdu, e
27rd, la notion même de « Germanentum » se trouvera obscurcie et refoulée sous l’effet des doctrines néo-barbares et chimériques du
28s divergences et oppositions, ce fait ne doit pas obscurcir à nos yeux la conscience des liens intimes — soit positifs, soit néga
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
29 temps de nos vies, sont venues briser la paix et obscurcir l’avenir de toute l’humanité. Quel est donc le sort misérable auquel
23 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
30s, en Inde, admettent une âme individuelle mais « obscurcie » par son union avec le corps. Elle doit tendre à se libérer du phéno
24 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
31plus, de langage commun, et que les buts finaux s’obscurcissent, il faut bien voir que cela veut dire aussi, très concrètement, qu’il
25 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
32plus, de langage commun, et que les buts finaux s’obscurcissent, il faut bien voir que cela veut dire aussi, très concrètement, qu’il
26 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
33ou jalonne pour moi seul. Mon péché, c’est ce qui obscurcit ma visée, me fait perdre de vue le but, m’en fait douter quand il est
27 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
34plus, de langage commun, et que les buts finaux s’obscurcissent, voilà qui signifie, très concrètement, qu’il n’y a plus d’Université
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
35tout sans rémission, les gaz d’échappement, l’air obscurci, les eaux chlorées ou bactériennes, les aliments rendus cancérigènes
29 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
36, suivis par la critique, ont brouillé, fabriqué, obscurci. L’engagement politique Vers 1932, dans la vie intellectuelle de Par