1 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
1ouloir se venger », et parfois même le pardon des offenses (« car ils ne savent ce qu’ils font — nous seuls savons ce qu’ils fon
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
2 lié à son voisin que par le souvenir de vieilles offenses… Ce n’est pas seulement défaut de communion, mais aussi, plus prosaïq
3 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
3s je ne les oublie pas. L’auteur. La mémoire des offenses est la plus sûre. Il me semble parfois qu’il n’est pas de louange pré
4 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
4 plus complexes ; et qu’on ne peut comparer, sans offense, nos modestes sagesses et les folies sublimes des grandes Nations con
5 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
5 plus complexes ; et qu’on ne peut comparer, sans offense, nos modestes sagesses et les folies sublimes des grandes Nations con
6 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
6 plus complexes ; et qu’on ne peut comparer, sans offense, nos modestes sagesses et les folies sublimes des grandes nations con
7 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
7e rendu à son libéralisme, voie dans ce geste une offense à son autorité. Normal enfin que le syndicat des écrivains déguise en
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
8e rendu à son libéralisme, voie dans ce geste une offense à son autorité. Normal enfin que le syndicat des écrivains déguise en
9 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
9nts gouvernements publient qu’ils vont tenir pour offense capitale toute action en faveur des droits de l’homme entreprise sur