1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
1hommes et son mépris pour les paysans. Qu’il soit officier ou troupier, on le reconnaît à une façon pédante d’être consciencieux
2 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
2s les portes le fameux : « Non ! non ! jamais ! » Officiers élégants, tout de noir vêtus, belles femmes aux voix agréablement rau
3 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
3st-à-dire fondamentaux) de l’éthique, devant huit officiers corrects qui n’ont jamais rien entendu de pareil, ainsi qu’en témoign
4 nom de la cause sacrée de la paix » que ce brave officier réclama pour Martin le maximum de la peine, non sans avoir cité une p
4 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
5eilleur armement construit, avant-guerre, par des officiers « démissionnés » après les fiches, le patriotisme maintenu dans la je
5 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
6mme d’habitude. « Si tu ne buvais pas tant, dit l’officier, tu pourrais passer caporal. » Sur quoi l’autre, superbe : « Mon capi
6 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
7er d’esprit, je dégaine mon revolver », disait un officier nazi. Les staliniens faisaient de même en présence du libéralisme et
7 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
8 assez austère. ⁂ Six chômeurs allemands, anciens officiers et sous-officiers pendant la guerre, s’embarquent pour l’Amérique du
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
9un bouquin d’érudition ou d’un traité classique d’officier en retraite. C’est toute l’histoire de la première révolution alleman
10ait d’initiatives follement risquées par quelques officiers du grand état-major. Du point de vue de la tactique révolutionnaire e
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
11a région du Volga, pendant la révolution russe. L’officier soviétique a une tête de faux Chinois et de Chinois faux (infériorité
12n corps franc. Survient l’inflation. Sa pension d’officier ne suffit plus à l’entretien de sa femme et de son enfant. Pendant le
10 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
13êneront bientôt plus qu’ils ne le protégeront. Un officier français résumait l’autre jour ce processus par une image un peu gros
11 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
14er d’esprit, je désarme mon revolver », disait un officier nazi. Les staliniens faisaient de même en présence du libéralisme et
12 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
15« Éléphants » (de la Ligue des Sans-Subventions), officiers, indépendants, coopérateurs, unionistes chrétiens, militants des « Ta
13 1944, Les Personnes du drame. Introduction
16ard — disait qu’on pouvait répartir l’humanité en officiers, femmes de chambre et ramoneurs. À mon sens le mot n’est pas seulemen
14 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
17ne ville allemande occupée par les Américains, un officier chargé du gouvernement civil réunit cent personnes, au hasard de la r
18ger. « Êtes-vous nazis ? » Tous jurent que non. L’officier s’étonne, puis se fâche. Ne sait-on pas dans le monde entier que le p
15 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
19nt du Shakespeare avant la guerre. Les deux fils, officiers de marine, se sont battus dans le Pacifique. Les disputes politiques,
16 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
20ul instant parfait. 10 octobre 1939 Au mess des officiers de la compagnie, qui est la « chambre rangée » d’une ferme cossue, je
17 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
21— Non, mon colonel. — Pourquoi ? — Je ne suis pas officier de carrière. — Vous deviez le faire quand même. Vous êtes accusé d’in
18 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
22ttes, ni d’allumettes, ni de taxis, mais quelques officiers allemands en uniforme, dans une foule dépourvue d’élégance. Le totali
19 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
23ne ville allemande occupée par les Américains, un officier en charge du gouvernement civil réunit cent personnes, au hasard de l
24erroger. Êtes-vous nazis ? Tous jurent que non. L’officier s’étonne, puis se fâche. Ne sait-on pas dans le monde entier que le p
20 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
25 fer, pour les académies militaires, les écoles d’officiers et pour les généraux de terre et de l’air, les amiraux ? Aucune. Ne v
21 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
26er d’esprit, je désarme mon revolver », disait un officier nazi. Les staliniens faisaient de même en présence du libéralisme et
22 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
27un drapier devenait drapier ; le fils d’un noble, officier ; le fils d’un paysan, paysan. Aujourd’hui, il peut devenir n’importe
23 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
28lacer, par un décret, de la capitale à Bombay.) L’officier n’est pas bien convaincu : il voudrait obtenir des réponses qu’il con
24 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
29as apaisé. La Diète fédérale autorisa bientôt les officiers suisses à recruter pour leur compte des régiments, dont ils allaient
30d’ajouter que les 700 généraux, et les milliers d’officiers supérieurs que la Suisse donna aux armées européennes, [p. 43] ne rev
25 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
31u d’un parti. Passer pour un bon soldat ou un bon officier est généralement « bien vu » dans toutes les couches de la population
32ues, soit qu’il reste soldat, soit qu’il devienne officier, prolonge et renouvelle le brassage des classes sociales opéré à la b
33ysique. Un grand nombre d’instituteurs deviennent officiers, et tout officier subalterne joue plus ou moins le rôle d’un institut
34mbre d’instituteurs deviennent officiers, et tout officier subalterne joue plus ou moins le rôle d’un instituteur pour sa sectio
26 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
35l qui m’a beaucoup frappé. Je faisais mon école d’officier dans l’armée suisse. Un [p. 32] jour, dans notre classe de « théorie 
27 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
36obert Musil et le « Règne Millénaire » Ingénieur, officier, philosophe, écrivain, esprit religieux malgré lui, parce qu’il cherc
28 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
37 à une jeune Française de vingt ans (fiancée d’un officier retour d’Algérie, où il avait aussi vu des croix gammées) qui fut Goe
29 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
38ges de ses Dialogues et récits physiognomoniques, officiers, acteurs ou artistes, grands maniaques de la chasse ou du jeu, courti
30 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
39obert Musil et le « Règne millénaire » Ingénieur, officier, philosophe, écrivain, esprit religieux malgré lui, parce qu’il cherc
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
40ges de ses Dialogues et récits physiognomoniques, officiers, acteurs ou artistes, grands maniaques de la chasse ou du jeu, courti
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
41ri de Saint-Simon-Sandricourt (1760-1825), ancien officier, ancien spéculateur, ancien détenu de la Terreur, économiste, ingénie
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
42 convaincu. Pierre Tchaadaïev (1790-1856), ancien officier de la Garde, disciple de Maistre, de Bonald et de Schelling, publie e
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
43r ou chef d’équipe, comme propriétaire terrien ou officier, comme diplomate ou parlementaire. Sa grandeur procède de sa plénitud
35 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
44derrière lui, à cette époque, toute sa carrière d’officier de la marine marchande. Il avait publié Lord Jim, et il commençait à
45demain, il eut la joie de rencontrer les premiers officiers polonais libérés, et tout d’abord le général Anders, marchant sur des
46est arrivé de Londres il y a trois jours ! » Deux officiers allemands, assis tout près, ne bronchèrent pas. La mission se déroula
36 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
47 jours de prison militaire sous le prétexte qu’un officier neutre n’a pas le droit d’outrager un chef d’État étranger ! De Suiss
37 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
48ter que les sept cents généraux et les milliers d’officiers supérieurs que la Suisse procura aux armées de l’Europe ne revinrent
49souverains, mais sous les ordres de leurs propres officiers, les régiments portant le nom de leur colonel. Les premiers souverain
50de, dans un libelle rédigé par des soldats et des officiers suisses, qui se plaignaient de n’avoir pas reçu leur solde. « Les Sui
51rrait paver une route allant de Paris à Bâle », l’officier répliqua : « Avec le sang que nos hommes ont versé pour la France, on
52tatillonne des hiérarchies qui séparent désormais officiers nobles et troupiers. L’esprit d’aventure est frustré. La bravoure et
53l’étranger ne viennent plus recruter chez eux des officiers et des soldats mais des ingénieurs et des techniciens. Les armées des
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
54 étranger : c’est dire qu’ils furent donnés à des officiers déjà nobles, ou en tout cas, appartenant à des familles aptes à gouve
55’armée. Si bien que les recrues inspectées par un officier supérieur doivent apprendre à lui répondre : « À vos ordres, mon colo
39 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
56llers d’État cantonaux, bourgmestres, députés, ou officiers supérieurs. Elle siège à huis clos cinq fois par semaine, de 9 h. du
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
57u d’un parti. Passer pour un bon soldat ou un bon officier est « bien vu » dans toutes les couches de la population, et même che
58ues, soit qu’il reste soldat, soit qu’il devienne officier, prolonge et renouvelle le brassage des classes sociales opéré à la b
59ysique. Un grand nombre d’instituteurs deviennent officiers, et tout officier subalterne joue plus ou moins le rôle d’un institut
60mbre d’instituteurs deviennent officiers, et tout officier subalterne joue plus ou moins le rôle d’un instituteur pour sa sectio
61es hommes reconnus inaptes au service, ou par les officiers et soldats en congé, quand ils vivent hors de Suisse. On avance certe
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
62) de Sophie, « fille de Théodore von Dostoïevski, officier en retraite, âgé de quarante-cinq ans ». L’un des premiers incidents
63m de dom Romarino-Maria. Le cadet, Francesco, fut officier à Naples. À la chute du royaume des Deux-Siciles, il rejoignit à Rome
42 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
64 à mon sens, du conseil en trois mots de ce jeune officier — « pensez au noir » —, elles ne devaient m’apparaître qu’après bien
43 1968, Journal de Genève, articles (1926–1982). Denis de Rougemont nous écrit (6-7 juillet 1968)
65sur l’entrée d’Hitler à Paris. Soyons précis : un officier qui quitte la Suisse à la fin d’août de 1940 en mission et muni d’un
44 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
66’un drapier devenait drapier, le fils d’un noble, officier, le fils d’un paysan, paysan. Aujourd’hui, il peut devenir n’importe
45 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
67nctionnaires dans les bureaux de la capitale et d’officiers du roi dans les provinces. Ces groupes se posent en contrôleurs, non
46 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
68une révolution communiste ; les remplacer par des officiers caractérise un coup d’État fasciste. Mais il arrive que les [p. 309]
69 d’État fasciste. Mais il arrive que les [p. 309] officiers se déclarent d’extrême gauche, et que les plus hauts fonctionnaires d
47 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
70ature des secrétaires d’un parti ou d’un groupe d’officiers. Double erreur à tel point explicable, excusable, qu’on hésite à la d
48 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
71ue suisse, que l’on m’avait enseignée à l’école d’officiers en 1928 ! Une défense avec l’esprit autant qu’avec les armes ? Une dé
49 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
72le général en chef, et où les recteurs ont rang d’officiers supérieurs. » 44 Le terme même d’Université au sens classique dispa
50 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
73fuir dans un camp de réfugiés en Suisse ; et moi, officier à l’état-major général de l’armée suisse, organisant en juin 1940 le