1 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
1r 44 , Position et approches concrètes du mystère ontologique 45 , de Gabriel Marcel. L’un et l’autre, ils répondent au vœu que j’
2rcel est catholique. Sa méditation sur le Mystère ontologique est la première œuvre philosophique qu’il ait publiée depuis sa conve
2 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
3état pur resterait à nos yeux une espèce d’utopie ontologique, si la Révélation n’en attestait l’acte historique. L’incarnation tot
3 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
4s trois pages où Jean Wahl résume tout le vertige ontologique, et l’article de G. Stern sur l’a posteriori, bien caractéristique d’
4 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
5é la mort de Dieu : c’était pour lui un événement ontologique, essentiellement tragique. On a ressorti l’idée sous forme de slogan