1 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
1conclure en une matière si complexe — sont plutôt optimistes. Il ne paraît pas croire à un péril oriental très pressant, ni surtou
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2use d’un [p. 417] coussin où s’étalait le sourire optimiste de Lord Rothermere, en soie blanche sur fond noir. Quelques articles
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3van, à cause d’un coussin où s’étalait le sourire optimiste de Lord Rothermere, en soie blanche sur fond noir. [p. 87] Quelques
4 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
4ns la grâce, cède le champ aux idées de Rousseau, optimistes quant à l’homme et pratiquement athées. Voici donc l’homme, dans sa c
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
5ffre Goethe dans cette espèce de sagesse large et optimiste si contraire au scandale chrétien, que gît la faiblesse religieuse de
6 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
6à-dire d’avoir été « mis au monde ». 2° L’hérésie optimiste constate au contraire que « nous sommes au monde pour quelque chose »
7e sert de rien. L’hérésie pessimiste et l’hérésie optimiste ainsi renvoyées dos à dos, nous voici maintenant en présence de l’acc
8ion dépourvue de fins transcendantes, de l’action optimiste. Ceux donc qui rendent le calvinisme responsable du capitalisme comme
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
9utte des classes, ce pragmatisme, cet acte de foi optimiste dans le cours « dialectique » de l’Histoire, qui caractérisent la pos
8 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
10 de sécurité ; ou sur des intérêts plus bassement optimistes encore. Toutes ces formules d’« ordre chrétien » ont été plus ou moin
9 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
11asser le protestantisme américain de son piétisme optimiste et moralisant. Mais qu’entendent-ils par « christianisation, de l’ord
10 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
12n’a fait que truquer les repères ; désespérer les optimistes en leur montrant de quel prix dérisoire ils ont cru payer leur salut,
11 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Deuxième Jour de la Création, par Ilya Ehrenbourg (décembre 1933)
13oins révolutionnaire. Saine, orgueilleuse, zélée, optimiste, brutale, sentimentale, formidablement conformiste. Le puritanisme de
12 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
14e-nationaliste fournisse une raison de se montrer optimiste ? Devant des mots comme « approfondissement » ou « élargissement » de
13 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
15enir et de l’évolution fatale. C’est une doctrine optimiste, dont la mesure n’est pas dans le présent injuste, mais dans le futur
14 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
16à-dire d’avoir été « mis au monde ». 2° L’hérésie optimiste constate au contraire que « nous sommes au monde pour quelque chose »
17e sert de rien. L’hérésie pessimiste et l’hérésie optimiste ainsi renvoyées dos à dos, me voici maintenant en présence de l’accus
18ion dépourvue de fins transcendantes, de l’action optimiste. Corruptio optimi pessima. ⁂ Mais il existe des êtres que l’attitude
15 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
19 de sécurité ; ou sur des intérêts plus bassement optimistes encore. Toutes ces formules d’ « ordre chrétien » ont été plus ou moi
16 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
20utte des classes, ce pragmatisme, cet acte de foi optimiste dans le cours « dialectique » de l’Histoire, qui caractérisent la pos
17 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
21ait, dans le matérialisme historique, la croyance optimiste et inhumaine en une synthèse, en un « troisième terme » dialectique,
18 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
22rales », puritaines. Volontaristes, pragmatistes, optimistes, scientifiques, etc. Il voit la réalité fondamentale du christianisme
19 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
23ique est, hélas ! trop aisée ? Deux constatations optimistes : 1° La crise actuelle est en train de manifester aux yeux de beaucou
20 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
24? Non pas ! Et gardons-nous ici de toute illusion optimiste ! Chrétiens, nous restons hommes, entièrement hommes, entièrement [p.
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
25s sommes si fiévreux et excessifs, pessimistes ou optimistes, cyniques ou démocrates, rêveurs et tout d’un coup furieux, si facile
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
26tembre et toute la suite l’ont fait voir aux plus optimistes 3 . En Russie, en Allemagne, en Italie, l’attaque est déjà déclenchée
23 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
27 Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, nous croyons qu’en rôtissant quelques dictateurs, profanateurs du dr
28 l’homme en tant qu’il est humain. Nous avons été optimistes par principe, et presque par savoir-vivre, dirait-on, malgré tous les
29auts, Hitler a été le négatif exact de nos idéaux optimistes, dans la mesure où ils étaient irréalistes, utopiques comme tout ce q
30 Diable sous les traits d’un playboy dynamique et optimiste vierge de toute pensée. Ou, si nous sommes par hasard des intellectue
24 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
31 l’homme en tant qu’il est humain. Nous avons été optimistes par principe, et presque par savoir-vivre, dirait-on, malgré tous les
25 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
32 Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, nous croyons qu’en rôtissant quelques dictateurs, profanateurs du dr
26 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
33pelle. Cette fois-ci, c’est une voix chantante et optimiste : — Oui, monsieur, des masses de messages ! Le 3 décembre, à 10 heure
27 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
34ontre tout et tous. Vous voyez que ma réponse est optimiste. Dites bien cependant que je reste fidèle à ma formule du « pessimism
28 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
35ides raisons que j’aurais, dans ce cas, de rester optimiste. M. Fejtö me dira qu’il ne me visait pas, qu’il s’étonne même que je
29 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
36e du contrôle des pensées par le Pouvoir. Utopies optimistes chez les totalitaires : ce sont les mêmes, mais ils s’en félicitent.
30 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
37aire était nécessairement une conception [p. 220] optimiste. L’évolution laisse place à des vues pessimistes, les suggère, ou peu
31 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
38e du contrôle des pensées par le Pouvoir. Utopies optimistes chez les totalitaires : ce sont les mêmes, mais ils s’en félicitent.
32 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
39? Ou pouvons-nous le considérer avec les yeux des optimistes qui voient surtout la diffusion mondiale de notre civilisation europé
40si rapide croissance ? Faut-il être pessimiste ou optimiste ? Bernanos avait coutume de dire à ses amis : « Les pessimistes sont
41s pessimistes sont des imbéciles malheureux ; les optimistes sont des imbéciles heureux… » Je préfère me ranger, pour ma part, dan
33 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
42 Monde d’aujourd’hui. Cette prévision est la plus optimiste. On me dira qu’elle se fonde sur du wishful thinking. Mais si nous ne
43if, pataphysique ou scientifique, et généralement optimiste. (C. G. Jung expliquerait aisément ces contradictions apparentes entr
34 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
44 le way of life américain et confirmant sa morale optimiste. Tels étant les goûts du public, telles seraient donc, selon l’enquêt
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
45 le way of life américain et confirmant sa morale optimiste. Tels étant les goûts du public, telles seraient donc, selon l’enquêt
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
46 un autre genre humain. Comme en écho à ces voix optimistes de la France, voici d’Espagne le message non moins « philosophique »
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
47volution de l’Europe, et elles sont, de justesse, optimistes. Mais le problème de notre décadence n’en demeure pas moins posé, dès
48t sur l’observation du sien. Mais s’il était trop optimiste, il se peut que nous soyons trop pessimistes, ces deux erreurs d’appr
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
49 dite de l’entre-deux-guerres (1919-1939). L’une, optimiste par programme, continue la tradition des Lumières, de la science et d
50ont su le voir les pessimistes catholiques et les optimistes incroyants : Le fait incontestable que, par suite des diversités ind
39 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
51r unanimité fondamentale devrait-elle nous rendre optimistes sur l’avenir de l’union de l’Europe ? J’en doute un peu. (Mais il y a
52un peu. (Mais il y a bien d’autres raisons d’être optimiste.) Défauts communs à la plupart de ces ouvrages : ils sont écrits à la
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
53 et ensuite tout le monde l’a pillé. Une vue plus optimiste lui permettrait de dire, avec moins d’exagération me semble-t-il, que
41 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
54n recueil de réponses toutes faites, uniformément optimistes, et propres à stériliser toute tentative de réflexion ou de création
42 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
55es de deux porte-parole récents de cette tendance optimiste portent eux aussi des titres qui suffisent à les décrire : Lettre ouv
43 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
56 son modèle. On nous l’a présenté sous des formes optimistes et pessimistes, gradualistes ou révolutionnaires, voire apocalyptique
44 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
57in du xxe siècle. Dans cette hypothèse follement optimiste (mais « guère probable » concède le rapport) la population du globe n
58révisions données par leurs auteurs pour les plus optimistes (non les plus favorables) qu’ils puissent rêver. L’Europe aurait à pe
45 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
59sinent aussitôt, pessimiste avec Oswald Spengler, optimiste avec H. G. Wells. L’un s’appuie sur l’Histoire et l’autre sur la Scie
60i je me consolerai d’abord. Le courant scientiste optimiste sort des œuvres de Jules Verne, ce Méliès de la prospective, bientôt
46 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
61riez-vous radicalement pessimiste ? — Pessimiste, optimiste, cela n’a pas de sens en soi. Je ne cesserai de me sentir optimiste t
62a pas de sens en soi. Je ne cesserai de me sentir optimiste tant que je verrai que je puis faire quelque chose, quel qu’en soit d
47 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
63riez-vous radicalement pessimiste ? — Pessimiste, optimiste, cela n’a pas de sens en soi. Je ne cesserai de me sentir optimiste t
64a pas de sens en soi. Je ne cesserai de me sentir optimiste tant que je verrai que je puis faire quelque chose, quel qu’en soit d
48 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
65 certains égards. Je ne veux pas dire que je suis optimiste. J’ai intitulé un de mes premiers articles politiques : « Principes d
66 la catastrophe totale — en revanche on doit être optimiste si on est actif et si on peut mesurer les progrès de cette action. Pa
67ment raison après une trentaine d’années. Je suis optimiste quand je vois que le rôle de la culture est de plus en plus reconnu,
68ogrès immenses. J’en suis très content et je suis optimiste parce que j’ai énormément œuvré pour cela : je me dis donc que cela n