1 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
1que notre gouvernement se trouve placé devant des options graves qu’il lui sera difficile de trancher, ne sachant pas ce que pe
2 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
2idental, encore qu’il soit causé par un refus des options principales de l’Occident. Il ne ramène pas l’âme à l’Orient symboliq
3 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
3cidentale. De Nicée à la bombe atomique Que les options fondamentales décidées au Concile de Nicée aient aussi décidé du genr
4e la science, agissant dans nos vies, procède des options de Nicée. Le rapport est-il positif, dialectique, ou purement négatif
4 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
5s vrais vœux, nos vraies orientations, nos vraies options se manifesteront d’une manière transparente et seront suivis d’effets
6ement, comme la science, nous ramènera demain aux options religieuses. Et je n’imagine pas de drogue assez puissante pour en dé
7 Voilà pourquoi la connaissance des dogmes et des options fondamentales de nos religions sera demain la première condition des
5 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
8ée de l’Occident… On conçoit qu’en présence d’une option de cet ordre, Chepilov ait gardé à Londres une attitude constamment a
6 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
9our chaque spécialité : l’élève n’a aucun droit d’option et il n’existe pas de cours facultatifs, ni de cours de culture génér
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
10 et de leur nécessité, une fois admises certaines options fondamentales. Or comment pourrions-nous déterminer le sens général d
11sation, il nous faudra substituer la question des options fondamentales, à la fois [p. 12] initiales et finales, qui déterminen
12lle consiste à poser que l’attitude originelle, l’option fondamentale de toute recherche humaine conditionne non seulement les
8 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
13 à l’homme que de nier leurs liens avec certaines options fondamentales qu’il a prises au plan religieux. Au nom même du désir
14tre ne sont en vérité que des implications de son option fondamentale. Tautologies que tout cela ! c) Individu et Tradition. —
15at social par exemple ? Je cherchais à cerner les options primordiales qui ont donné cours à deux voies divergentes. Il m’a sem
16tique, la religion et leurs explications, que ces options pouvaient être surprises ; car on les voyait là dans leur état naissa
9 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
17idental, encore qu’il soit causé par un refus des options principales de l’Occident. Il ne ramène pas l’âme à l’Orient symboliq
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
18litique ou sociale, de l’action d’un pays ou de l’option d’un homme, il n’est donc plus question de demander si c’est « vrai »
19 deviner l’Histoire, mais de la faire. Seules nos options présentes préparent un sens, ménagent d’avance une signification aux
20n aux surprises du temps qui vient à nous. Et ces options n’agiront point par la violence de prises de position calculées dans
21l les pages qui précèdent doivent beaucoup 48 , l’option centrale de l’âme occidentale est décrite en des termes si lucides à
11 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
22re de surprendre à l’état naissant le passage des options fondamentales de l’homme à son action concrète dans l’histoire : c’es
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
23 la matière De Nicée à la bombe atomique Que les options fondamentales décidées au Concile de Nicée aient aussi décidé du genr
24e la science, agissant dans nos vies, procède des options de Nicée. Le rapport est-il positif, dialectique, ou purement négatif
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
25s vrais vœux, nos vraies orientations, nos vraies options se manifesteront d’une manière transparente et seront suivis d’effets
26ement, comme la science, nous ramènera demain aux options religieuses. Et je n’imagine pas de drogue assez puissante pour en dé
27 Voilà pourquoi la connaissance des dogmes et des options premières de nos religions sera demain la première condition des héré
14 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
28’entends, lorsque l’homme se trouve en présence d’options toujours plus signifiantes, exigeant une prise de conscience plus pro
29aires au cours desquels se définirent les grandes options génératrices de l’Occident. [p. 236] C’est pourquoi la personne est
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
30, mais sans le savoir ni l’assumer, un ensemble d’options qui ne sont pas orientales. Transcender cette alternative, ruineuse p
31vrai ne saurait donc s’instituer qu’au niveau des options de base, qui sont d’ordre métaphysique. Difficulté du dialogue Pren
32rence (ou parfois les contradictions) des grandes options ou rêves animateurs de sa moitié de l’humanité ; et les réalités vécu
16 1957, Preuves, articles (1951–1968). Pourquoi je suis Européen (octobre 1957)
33ues ou économiques d’obtenir l’union ; ni sur les options tactiques, occasionnelles, que les uns ou les autres jugent opportune
17 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
34’est clairement connaissable. Pourtant, certaines options fondamentales ont pu conditionner l’allure de l’odyssée. Ôtez le dogm
35litique ou sociale, de l’action d’un pays ou de l’option d’un homme, il n’est donc plus question de demander si c’est « vrai »
36 deviner l’Histoire, mais de la faire. Seules nos options présentes préparent un sens, ménagent d’avance une signification aux
37n aux surprises du temps qui vient à nous. Et ces options n’agiront point par la violence de prises de position calculées dans
18 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
38ciété de demain ; ils imposent dès maintenant des options importantes tant au point de vue des programmes et de l’éducation du
39c qu’à celui des aspects économiques. Deux de ces options se trouvaient mises en discussion par notre questionnaire : définitio
19 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
40l moment donné de l’histoire, ce sont ses grandes options de base. Je m’explique. L’attitude originelle, les grands choix initi
41 qui s’est incarné dans la matière. Ainsi donc, l’option de base prise au Concile de Nicée a entraîné des conséquences littéra
42n Europe. Deuxième exemple de ces choix ou de ces options de base. En proclamant le dogme de la Trinité, c’est-à-dire des Trois
43t ses devoirs communautaires. Troisième exemple d’option de base : c’est celui de la notion du Temps et de l’Histoire. Presque
44Orient traditionnel. Partant de ces trois grandes options religieuses et métaphysiques, celles des grands conciles, j’ai donc e
45 sur l’inconnu. Et, certes, ceux qui ont pris ces options, je le répète, les Pères de l’Église par exemple, ne savaient pas où
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
46is des recherches sur la nature et les motifs des options caractéristiques d’une personne ou d’un personnage, et du style qui l
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
47sent qu’elles diffèrent essentiellement par leurs options métaphysiques. Ainsi l’extrême de l’amour cognitif, de la passion de
22 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
48our chaque spécialité : l’élève n’a aucun droit d’option et il n’existe pas de cours facultatifs, ni de cours de culture génér
23 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
49ite leur bilan, cédant à la triple pression d’une option mondiale formée par leurs principes, d’une classe nouvelle éduquée pa
24 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
50ncontrent semblent les confronter désormais à des options métaphysiques. Je ne l’imagine pas : je les écoute, et plusieurs d’en
51de participer aux activités de la Commune. 1. Les options fondamentales des grandes cultures, notamment de la culture européenn
25 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
52ncontrent semblent les confronter désormais à des options métaphysiques. Je ne l’imagine pas : je les écoute, et plusieurs d’en
53de participer aux activités de la commune. 1. Les options fondamentales des grandes cultures, notamment de la culture européenn
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
54ent et matériellement, met la Suisse à l’abri des options dramatiques que lui proposent quelques reporters étrangers, ou de rar
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
55vidée de toute idéologie. Les controverses et les options politiques perdent progressivement de leur intérêt quand la politique
28 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
56». En voulant ramener les protestants aux grandes options spirituelles de la Réforme, Karl Barth ne les a pas du tout éloignés
29 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
57». En voulant ramener les protestants aux grandes options spirituelles de la Réforme, Karl Barth ne les a pas du tout éloignés
30 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
58lle pas que tous les peuples auraient accepté les options fondamentales, les valeurs et vertus spécifiques de l’Occident modern
59ient pareils et comme si leurs croyances et leurs options fondamentales devant la vie et la nature ne jouaient qu’un rôle négli
31 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
60qui semblerait devoir nous opposer de front : nos options politiques, morales et religieuses. Et nous voici bientôt dans l’euph
32 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
61 aussi de ce qui doit nous opposer de front : nos options politiques, morales et religieuses. Et nous voici bientôt dans l’euph
33 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
62velopper d’urgence. De Montreux à La Haye : une option dramatique C’est en effet pendant les suspensions de séance au Montre
34 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
63mes centraux peuvent être tenus pour résolus, ses options décisives, en tout cas, sont nettement définies. Mais la morale ! Ce
35 1968, Réforme, articles (1946–1980). Vers l’Europe des régions ? (30 novembre 1968)
64lans économique et politique les conséquences des options philosophiques et religieuses que l’on croit justes. p. 13 k.
36 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
65ur orienter la société, c’est-à-dire formuler ses options fondamentales, évaluer et rénover sans cesse ses principes communauta
66 digne du nom, dont le rôle serait d’orienter les options fondamentales de notre société, en fonction d’un certain Sens de la v
37 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Vers l’Europe des régions [Entretien]
67lans économique et politique les conséquences des options philosophiques et religieuses que l’on croit justes. p. 25 ab.
38 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
68ncontrent semblent les confronter désormais à des options métaphysiques. Je ne l’imagine pas : je les écoute, et plusieurs d’en
69e participer aux activités de la Commune : 1. Les options fondamentales des grandes cultures, notamment de la culture européenn
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
70 moins l’annonce de l’attitude fondamentale, de l’option de base qui va rendre la science possible et qui va donner bonne cons
71que nous met au défi de prendre conscience de nos options réelles. Telle qu’elle est devenue de nos jours, obsédée d’efficacité
40 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
72ques principes dominants, intuitions religieuses, options de base qui informent non seulement l’évolution des arts, des science
73u moyen d’éléments empruntés à la nôtre… 3. Les options de base Que l’Europe ait été d’abord un fait de culture, voilà qui ne
74 saveur dans le passé de notre culture commune. L’option fondamentale de toute recherche humaine conditionne non seulement les
75ques dignes de notre temps, ont été formulées les options décisives de notre civilisation européenne. J’en nommerai trois, en l
76tant si le corps et la matière sont bien réels. L’option prise à Nicée en faveur de la réalité matérielle corporelle, reconnue
77stique de l’Europe ? [p. 39] Partant des grandes options religieuses et métaphysiques des conciles, nous avons pu marquer le p
78our chaque spécialité : l’élève n’a aucun droit d’option et il n’existe pas de cours facultatifs, ni de cours de culture génér
41 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
79ntales en passant par les régions) traduisent ces options générales — et c’est le civisme. Politique veut dire stratégie, et ci
42 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
80le carrefour obligé par lequel passent toutes les options de la politique au sens de stratégie de l’humanité. « Il faudrait que
43 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
81axe ou le carrefour par lequel passent toutes les options fondamentales de la politique, au sens large de stratégie de l’espèce
82e suisse et européen se doit de faire siennes les options écologiques, et tout bon écologiste d’appuyer les efforts pour l’unio
44 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
83utaire — du plan d’urbanisation d’une commune aux options sur le budget de la recherche fondamentale à l’échelon européen. VI
84t économique au degré secondaire : la plupart des options proposées aux citoyens, aux électeurs, aux conseillers municipaux, ca
45 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
85us qu’à la mère-patrie européenne. Cet ensemble d’options fondamentales, de doctrines, de pratiques, d’orientations, constitue
46 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
86e manifeste, dans l’inconscience ou le cynisme, l’option générale du système — qui n’est pas le bonheur, on s’en doute, et enc
87i, en dernier ressort, dictent nos décisions. Nos options traduisent et trahissent avec une totale impudeur nos vraies hiérarch
47 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
88 mais de la Nature, dépend de plus en plus de nos options de fait, délibérées ou non, conscientes ou non. Nous sommes seuls res
48 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
89s communes, depuis longtemps ne comportent plus d’options proprement politiques entre les décisions concrètes à prendre ici et
49 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
90 répéter à trois reprises l’année dernière, que l’option en faveur des centrales nucléaires était sans doute un pacte avec le
50 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
91des cas : choix du site d’une centrale nucléaire, option pour d’autres sources d’énergie, tracé des autoroutes et des canaux,
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
92uche que de droite ou du centre, mais traduit une option fondamentale en faveur de la liberté, non de la puissance, de la resp
52 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
93ntales en passant par les Régions) traduisent ces options générales — et c’est le civisme. Politique équivaut à stratégie, et c
94des réunions hebdomadaires, afin de concerter les options politiques propres à sauvegarder les mouvants équilibres entre l’Homm
53 1977, L’Avenir est notre affaire. Conclusion. « Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? »
95nt au rôle de l’homme sur la Terre et quant à ses options de base : la puissance ou la liberté. Faire des Régions et recréer ai
54 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
96nt au rôle de l’homme sur la Terre et quant à ses options de base : la puissance ou la liberté. Faire des Régions et recréer ai
55 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
97ns en moins évidente dès qu’il s’agit des grandes options du siècle, telles que productivité matérielle ou qualité de la vie, é
56 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
98mode et l’imitation du voisin. Tout se ramène aux options et aux désirs de l’homme. D’où il suit que changer nos désirs — chang
57 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
99ie solaire, éolienne, géothermique, biologique. L’option en faveur des surgénérateurs serait en effet irréversible : les surgé
58 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
100s se faire traduire tout dans sa propre langue. L’option pour trois langues, dites « principales », deviendra alors inévitable
59 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
101per aux activités de la Commune : [p. 38] 1. Les options fondamentales des grandes cultures, notamment de la culture européenn
60 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
102s solutions communautaires doivent primer sur les options étroitement nationales. « Vous avez raison de demander un accroisseme