1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
1Elles ne mourront qu’ensemble. Il n’y aura qu’une oraison. Laïque. J’entends qu’on ne me conteste pas cette thèse. Elle est glo
2 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
2fi. Cela fait un curieux ricanement, en manière d’oraison funèbre. Et après ? « Vous n’allez pas me dire que vous êtes fasciste
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
3aussi du lyrisme provençal et de Tristan. C’est l’oraison jaculatoire de sainte Thérèse : Je meurs de ne pas mourir ! Al-Hallaj
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
4mouvement constant de ceux qui ont concentré leur oraison sur le Christ incarné réellement. Mais les « parfaits » ne croyaient
5r une émotion des sens chaque fois qu’il entre en oraison : « Je trouve que cela est indifférent à l’oraison, et que le mieux e
6raison : « Je trouve que cela est indifférent à l’oraison, et que le mieux est de n’y faire aucune attention. » De même, à l’un
5 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
7elle-même. Alors commence la vie de solitude et d’oraison que toute l’évolution intérieure de Nicolas semblait appeler comme un
8cé de les observer par le jeûne, les veilles, les oraisons et autres exercices, en macérant mon corps plus que tous ceux qui auj
9e Dieu. Toute ma vie n’était que jeûnes, veilles, oraisons, sueurs…  Et plus tard Luther ajoute : Mais mon cœur tremblait et s
6 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
10uia (chant spontané). (À la fin du culte, après l’Oraison dominicale, chant spontané d’une strophe du Te Deum : « Gloire soit a
7 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
11mbole même du régime soviétique, est enterré sans oraison (25 décembre 1956). Notre presse ayant épuisé sa provision de grosses
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
12le passé ?… Si la sainteté, l’enseignement et les oraisons des Saints Pères n’ont pu faire cesser les guerres entre chrétiens et
13ompagnent, comment le Pape peut-il croire que les oraisons et l’enseignement des ministres actuels et futurs de l’Église puissen
9 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
14ante ont toutes des sentences, poèmes, prières ou oraisons jaculatoires presque identiques sur la nature pérégrine, a-topique de
15e n’est pas de ce monde, mais il sait aussi que l’Oraison dominicale dit, dans sa seconde demande : « Que Ton règne vienne ! »,