1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
1nisme », nullement collectiviste d’ailleurs, mais originel et spirituel. (La révolution russe en tournant au marxisme, a proviso
2 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
2oisir, dont il faut maintenant déceler la lâcheté originelle. Car c’est bien d’un relâchement qu’elle résulte, d’une déficience de
3 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
3sa source, — et c’est en quoi consiste le péché « originel » — il en résulte qu’il ne peut plus se connaître entièrement lui-mêm
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
4vélé incapable de soutenir l’élan révolutionnaire originel. Telle est la contradiction centrale du marxisme : les fins qu’il veu
5 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
5enfaisante est celle qui se fonde dans ce rapport originel [p. 83] de l’homme à Dieu, d’où découle la relation concrète et humai
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
6sa source, — et c’est en quoi consiste le péché « originel » — il en résulte qu’il ne peut plus se connaître entièrement lui-mêm
7 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
7c’est l’homme qui cherche à échapper à la terreur originelle, aux liens sacrés du groupe, et par là-même à son principe de tyranni
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
8oisir, dont il faut maintenant déceler la lâcheté originelle. Car c’est bien d’un relâchement qu’elle résulte, d’une déficience de
9 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
9l’État et de la finance, du sentiment patriotique originel ; refus de la culture bourgeoise et de la distinction commode qu’elle
10 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
10omme délivrée par l’État de l’oppression du péché originel, sombre invention « réactionnaire ». On s’exalte à qui mieux mieux su
11 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
11t. Une pensée qui, par sa nature et son mouvement originel, est libérale, irresponsable, ne devient pas libératrice et responsab
12 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
12ion démocratique, si l’on entend ce terme au sens originel, et non point au sens dévié de l’individualisme politique. « Dernière
13 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
13oute la création, désormais replacée dans l’ordre originel. À cet instant, parce qu’il possède cette réponse, l’homme comprend l
14 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
14ses) de Kierkegaard se fondent dans l’acte de foi originel (synthèse), et qu’alors même qu’il nie toute possibilité de thèse pro
15 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
15de Dieu. « Autre est le temps du parler direct et originel de Dieu lui-même dans sa Révélation, le temps de Jésus-Christ, le tem
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
16rvenus qui, ayant réussi à émerger de leur milieu originel de travailleurs, ont acquis la possibilité de mener une existence ois
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
17e première fatalité de sa nature : cette lourdeur originelle qui la fait retomber vers les choses, c’est-à-dire vers leurs mécanis
18à l’affirmation, ou pour mieux dire l’agressivité originelle de la raison. Mais encore, de cette origine, la raison tire un pencha
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
19 couleurs sont mesurées par leur rapport au blanc originel, et sont dites plus ou moins lumineuses selon la quantité de lumière
20[p. 70] qui se conformera le mieux à la grammaire originelle. Les « simplicissima signa » ne sont ainsi mesure actuelle que s’ils
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
21elles, la bonne conscience « bourgeoise » au sens originel, qu’ils étaient justement en train de perdre. Et pourtant Marx avait
22. Aussi les voit-on condamner la théorie marxiste originelle, qui veut que la culture socialiste naisse comme une production autom
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
23’elles vont. Son unique puissance est d’impulsion originelle. Pourquoi ont-ils perdu ce pouvoir, perdu ce sens de l’origine, de l’
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
24 deux relèvent du péché, c’est-à-dire de la chute originelle, qui sépara la pensée de l’homme de la réalité totale de l’Éden, et l
25ien d’autre que l’approfondissement de son risque originel. Ce n’est point par la culture de l’« esprit » que l’individu se déve
26 la suite d’un relâchement de l’être, d’une faute originelle. La distinction entre mot et idée est sa conséquence immédiate. Parto
27eut entretenir des rapports conformes à sa nature originelle. Mais que l’être et l’expression, en fait, aient été et soient de plu
28pas, dans le même temps, en puissance des sources originelles de toute existence. [p. 240] Cette dynamique de l’incarnation, nous
29 et concentré toutes ces tensions dans la tension originelle et solitaire de la personne, acte concret par excellence, acte qui pa
22 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
30la nature du pays. Il participe de cette lourdeur originelle et unanime d’un peuple en communion avec les éléments. Ce n’est point
23 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
31elles, la bonne conscience « bourgeoise » au sens originel, qu’ils étaient justement en train de perdre. Et pourtant Marx avait
32comporte même une négation précise de la croyance originelle en l’évolution « mécanique ». L’aspect schématique que revêtent les e
33. Aussi les voit-on condamner la théorie marxiste originelle qui veut que la culture socialiste naisse comme une production automa
24 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
34he pas d’autres moyens de surmonter la séparation originelle. On craint au contraire que tout autre moyen, fût-il « déduit » de la
25 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
35nstater les effets antipoétiques d’un relâchement originel. Rompre le lien de l’homme avec son origine, c’est rompre aussi sa co
26 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
36omme délivrée par l’État de l’oppression du péché originel, sombre invention « réactionnaire ». On s’exalte à qui mieux mieux su
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
37fants de lumière », et la restauration de l’ordre originel. Et voilà pratiquement la réponse de l’homme : pillage, ruses, destru
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
38s. Tout a son éclat neuf, sa densité, sa légèreté originelles. Les oliviers sont plus soyeux et plus moirés sur le vert plus violen
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
39 clichés romanesques retrouvent enfin leur vérité originelle. Et l’on se laisse aller à de vieux trucs trop éprouvés, ahuri et cha
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
40s. Tout a son éclat neuf, sa densité, sa légèreté originelles. Les oliviers sont plus soyeux et plus moirés sur le vert plus violen
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
41 » à la mode jacobine ou classique. C’est l’unité originelle, et peut-être future et finale, des diversités de l’Europe, symbolisé
32 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
42fants de lumière », et la restauration de l’ordre originel. Et voilà pratiquement la réponse de l’homme : pillage, ruses, destru
33 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
43uit noire et muette où rôdent les grandes menaces originelles ! On l’avait oubliée dans les villes. ⁂ Là où l’on a coutume de place
34 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
44ne sur la route incertaine, au milieu des menaces originelles. Par temps clair, les étoiles sont très grosses et molles au-dessus d
35 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
45ndividualisme. Dans une société où tous les liens originels sont dissous ; où les religions n’apparaissent plus au peuple et aux
36 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
46me : les obscènes contes juifs, le dogme du péché originel (né de la volonté de domination mondiale des juifs) ; le dualisme de
37 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
47lein xviie siècle : on avait oublié les mystères originels, mais les rites gardaient pour effet de socialiser l’acte du mariage,
38 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
48la Nature, puisque c’est là le but et la fonction originelle du Démiurge, et puisque le salut est justement d’échapper à sa loi dé
39 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
49t. Une pensée qui, par sa nature et son mouvement originel, est libérale, irresponsable, ne devient pas libératrice et responsab
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
50strée, avouée et constatée par la pureté du mythe originel, redescendons à l’expérience de la passion telle que la vivent les ho
51uctures du Roman, nous avons pu saisir le contenu originel du mythe, dans sa pureté fruste et grande. Deux voies nous tentent ma
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
52l, c’est l’Aspiration lumineuse, l’élan religieux originel porté à sa plus haute puissance, à l’extrême exigence de pureté qui e
53 récents, renforçant l’hypothèse d’une communauté originelle des croyances religieuses en Orient et en Occident. ⁂ Bien avant Rome
54 de constater d’ailleurs à quel point le celtisme originel de l’Europe a survécu à la conquête romaine et aux invasions germaniq
55création sera réintégrée dans l’unité de l’Esprit originel, [p. 86] les pécheurs entraînés par Satan seront sauvés, et Satan lui
56e elles élargissent pour mieux l’asseoir ma thèse originelle que je réitère : sur la liaison profonde entre la cortezia et l’atmos
57ualité purement physique, voilà le péché suprême, originel, dans une vision cathare du monde. Aimer de passion pure, même sans c
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
58ent à la dissolution du mythe et de son dynamisme originel. C’est que le mythe ne déploie son empire que là précisément où s’éva
59re du drame musical, c’est en vertu de l’affinité originelle de ce mode d’expression et des sujets qu’ils surent choisir. La musiq
60 du ménage à trois, l’idéalisme tragique du mythe originel n’est plus qu’une nostalgie assez vulgaire, idéalisation de [p. 258]
61on de notre siècle, ce que l’Église appelle péché originel, cela désigne la perte irrémédiable du contact immédiat avec nos orig
62le, de tout ce qu’avaient voulu contenir le mythe originel de Tristan, puis ses substituts littéraires. Le xixe siècle bourgeoi
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
63lein xviie siècle : on avait oublié les mystères originels, mais les rites gardaient pour effet de socialiser l’acte du mariage,
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
64la Nature, puisque c’est là le but et la fonction originelle du Démiurge, et puisque le salut est justement d’échapper à sa loi dé
45 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
65 cette seule indication très brève sur la légende originelle : « Drystan, fils de Tallwch, gardien des porcs de Markh, amant d’Ess
66e mutations phoniques à partir du nom de la pièce originelle. Dans le shatranj (persan pour chaturanga, qui signifie les quatre an
46 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
67 le mystère même, la source inépuisable, le point originel et fascinant de tout jaillissement du langage, de toute expression li
68à y englober tout l’univers, atteint par le péché originel : « Sous quelque angle qu’on veuille l’examiner, l’homme trouve en lu
47 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
69s puis des solides géométriques à partir du point originel. Mais qui oserait encore envisager l’ambition d’un Guillaume du Barta
48 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
70c’est l’homme qui cherche à échapper à la terreur originelle, aux liens sacrés du groupe, et par là-même à son principe de tyranni
49 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
71ode jacobine ou classique. C’est [p. 117] l’unité originelle, et peut-être future et finale, des diversités de l’Europe, symbolisé
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
72er de ses bases concrètes, perdant ainsi en force originelle ce qu’elle pourrait gagner en conscience de ses fins. De même pour le
51 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
73 quelque manière, des déguisements de son malheur originel. Satan craint de se montrer tel qu’il est, c’est évident, puisqu’il c
74 mais seulement des vertus mal orientées. Le sens originel de leur élan, gauchi ou inverti par notre orgueil et par l’inertie de
52 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
75majorité des Occidentaux se figurent que le péché originel fut l’acte sexuel, dont la consommation de la pomme serait le symbole
53 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
76n consiste dans la diminution des traces du péché originel. De même, la vraie sanctification consiste dans l’augmentation de not
77miracle le langage est restauré dans sa puissance originelle et créatrice. Un tyran ou l’État pourront bien interdire nos discours
54 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
78majorité des Occidentaux se figurent que le péché originel fut l’acte sexuel, dont la consommation de la pomme serait le symbole
55 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
79à-dire si l’on ne croit pas que Dieu est la forme originelle et dernière du tu, on pense que Kierkegaard est l’anarchiste pur, l’i
56 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
80on romaine. Au lieu de rapporter à son germanisme originel certains défauts de Luther, on rapporte au luthéranisme tout ce qui c
57 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
81 physique du pays. Il participe de cette lourdeur originelle d’un peuple en communion et en conflit vital avec les éléments. Ce n’
82ition qu’on entende le mot dans le sens littéral, originel et matériel, qui s’oppose diamétralement à l’acceptation marxiste. Le
58 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
83istrer les effets anti-poétiques d’un relâchement originel. Rompre le lien de l’homme avec son origine, c’est rompre aussi sa co
59 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
84 le mystère même, la source inépuisable, le point originel et fascinant de tout jaillissement du langage, de toute expression li
85’à y englober tout l’univers atteint par le péché originel : « Sous quelque angle qu’on veuille l’examiner, l’homme trouve en lu
60 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
86e, consiste dans la réduction des traces du péché originel. La technique moderne préfère le mesurer à la réduction de la durée d
61 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
87t. Une pensée qui, par sa nature et son mouvement originel, est libérale, irresponsable, ne devient pas libératrice et responsab
62 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
88te même qui l’accomplit, c’est le signe physique, originel, de l’infinie contradiction que nous souffrons. Le désir divinise, l’
63 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
89r d’eux. Toutes choses replongées dans la stupeur originelle, toutes créatures livrées d’un seul coup à la violence de l’acte déci
64 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
90er de ses bases concrètes, perdant ainsi en force originelle ce qu’elle pourrait gagner en conscience de ses fins. [p. 70] De mêm
65 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
91s de pure forme, sans contenu social. De ce péché originel naquit le formalisme occidental, qui devait conduire à Picasso, leque
66 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
92raient proprement inconcevables sans cette notion originelle de la personne. Prenons d’abord le phénomène de la révolution, si typ
93? Cela vient de ce que la passion, dans sa pureté originelle, suppose une croyance innée dans la valeur unique de l’être aimé, irr
94ective, qui est la négation même de son mouvement originel. D’où nous vient, en effet, le concept du Progrès ? Il n’est apparu c
67 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
95nstaller en Suisse leur siège central. La mission originelle [p. 48] de la Suisse trouvait ses formes de réalisation moderne. Elle
96ission élémentaire, à sa grandeur et à son risque originels. Deux images matérielles illustraient aux yeux de tous sa position de
68 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
97leurs religieuses, d’ailleurs vidées de leur sens originel. Certes, Calvin disait déjà : « La république est au collège. » Mais
69 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
98ence de Zwingli. Il traduit d’une part la volonté originelle de se distinguer du catholicisme romain, d’autre part une tournure d’
70 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
99t mortelles et liées à la mort par une complicité originelle. Nous le savons, ou du moins nous le pressentons. Mais nous reculons
100as une personne. Mais le ferment du christianisme originel, son exigence de l’absolu réalisé dans cette vie limitée, dans ce tem
71 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
101s analogies. Elle consiste à poser que l’attitude originelle, l’option fondamentale de toute recherche humaine conditionne non seu
72 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
102onnaissance libérée par l’illumination, la patrie originelle. Occident : le couchant, le soir, le bas, la gauche, l’épaisseur opa
73 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
103n défi : il lui a manqué ce principe de cohérence originelle. L’Orient trop lointain dans l’espace et si proche dans l’âme collect
74 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
104e progrès des sciences. L’antinomie fondamentale, originelle, de la Personne divine, ne saurait être résolue ni dépassée. Elle doi
75 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
105t mortelles et liées à la mort par une complicité originelle. Nous le savons, ou du moins le pressentons. Mais nous reculons aussi
106as une personne. Mais le ferment du christianisme originel, son exigence de l’absolu réalisé dans cette vie limitée, [p. 121] da
76 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
107randes options de base. Je m’explique. L’attitude originelle, les grands choix initiaux de toute recherche humaine, conditionnent
77 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
108u que l’Ancien Testament définissait comme l’Être originel, le Créateur du monde et le sauveur d’Israël, mais que le Nouveau Tes
78 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
109ictime des dieux, j’entends des mythes ? Ou d’une originelle erreur sur la personne ? Ou simplement, de son éducation et de la mor
79 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
110e la chair ». Il en va de même pour le bouddhisme originel. Qu’est-ce que l’homme ? Un ensemble transitoire d’agrégats matériels
111arde ce qu’est, au moment présent, ta physionomie originelle, celle que tu avais avant même d’être né. 105  » [p. 222] Par où nou
112ster devient pour eux l’équivalent de notre péché originel). Ils en ont fait autant pour les névroses qui s’attaquent à nos « ag
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
113ette transparence incolore qui est la malédiction originelle, l’enfer cosmique. L’incarnation présente est notre grâce. Elle seule
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
114onnaissance libérée par l’illumination, la patrie originelle. Occident : le couchant, le soir, le bas, la gauche, l’épaisseur opa
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
115 la Réformation, qu’il qualifie de « second péché originel », et il la compare aux autres catastrophes qui ont ruiné « la vieill
116tion des petits États et peuplades. Cette liberté originelle doit être considérée, par opposition à l’Asie, comme le caractère dis
117itués, ce qu’il y a d’essentiel dans ce caractère originel est resté intact. Et dans ses Vorlesungen über Karl V (15e leçon), i
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
118 que chaque nationalité se divise en ses éléments originels ; et si on enlève tout ce qu’il y a d’uniforme, c’est-à-dire d’étrang
84 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
119e la chair ». Il en va de même pour le bouddhisme originel. Qu’est-ce que l’homme ? Un ensemble transitoire d’agrégats matériels
120arde ce qu’est, au moment présent, ta physionomie originelle, celle que tu avais avant même d’être né. 72  » Par où nous rejoignon
121ster devient pour eux l’équivalent de notre péché originel). Ils en ont fait autant pour les névroses qui s’attaquent à nos « ag
85 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
122ope, je le trouve d’abord et déjà dans la légende originelle de l’Enlèvement d’Europe par Zeus. C’est dans un bond vers l’Ouest, l
123’Odyssée, cet interminable voyage vers la sagesse originelle et éternelle, vers le pays natal, Ithaque, ce passionnant vagabondage
86 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
124nauté humaine, village ou ville, au-delà du stade originel de la défense, du Burg central et des remparts. En Amérique, les vill
125 les faubourgs — fori burgus, lieux hors du bourg originel et défensif — qui a marqué et manifesté l’accession des Européens à l
126 général — c’est bien de là qu’elle tire son sens originel. Les partis qui décident de la composition des conseils de la Cité se
127si sensible et [p. 34] comme visible la pulsation originelle des énergies formatrices de l’Europe. Nous avons retrouvé à l’intérie
87 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
128ortés à quelque unité globale de conception, soit originelle soit finale, ne peuvent dès lors plus s’exercer. Un exemple précis il
88 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
129ortés à quelque unité globale de conception, soit originelle soit finale, ne peuvent dès lors plus s’exercer. Un exemple précis il
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
130e [p. 40] alliance particulière les trois vallées originelles, et cependant elle n’a jamais été dissoute 11  ! Aucune autre communa
131ue Berne et Lucerne s’emparent de l’Argovie, fief originel des Habsbourg et leur dernière possession importante dans le pays. Le
90 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
132leurs religieuses, d’ailleurs vidées de leur sens originel. Certes, Calvin disait déjà : « La république est au collège. » Mais
91 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
133ement profond de « réflexion » sur le « sentiment originel » a pour fonction de « rappeler la vie perdue à une vie magnifiée » 2
92 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
134urs fonctions et leurs dimensions : petite patrie originelle et culture continentale, idéal national et religion universelle, cité
93 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
135ope des régions l’épanouissement de ses principes originels. Plus qu’un pays, si beau soit-il, et plus qu’un peuple, aussi « heur
94 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
136s de pure forme, sans contenu social. De ce péché originel naquit le formalisme occidental, qui devait conduire à Picasso lequel
95 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
137ortés à quelque unité globale de conception, soit originelle soit finale, ne peuvent dès lors plus s’exercer. Un exemple précis il
96 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
138elle du vrai ; « Dieu pour tous » est le principe originel de l’unité dernière du genre humain, dans l’infinie diversité des voc
97 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
139 seraient proprement inconcevables sans la notion originelle de la personne. Mais plus inconcevable encore, ce qui les blesse. S’i
140é de la supprimer. Car la passion, dans sa pureté originelle, suppose une croyance innée dans la valeur unique de l’être aimé, irr
141rainte collective, négation même de son mouvement originel. D’où nous vient, en effet, le concept de progrès ? Il n’est apparu c
142nde védantique ou des Mayas, fondaient leur unité originelle sur un principe formateur [p. 97] unique, le Sacré. Les civilisations
98 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
143urs fonctions et leurs dimensions : petite patrie originelle et culture continentale, idéal national et religion universelle, cité
144âches d’intérêt public. Tâches politiques au sens originel du mot : l’économie, l’écologie, l’habitat et les transports, l’ensei
99 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
145âches d’intérêt public, tâches politiques au sens originel du mot : l’économie, l’écologie et l’habitat, la recherche [p. 63] sc
100 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
146intérêt public, tâches politiques [p. 59] au sens originel du mot : l’économie, l’écologie et l’habitat, les recherches scientif