1 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
1ants redoutent, l’atteinte possible à la couche d’ozone qui protège tout ce qui vit sur la terre contre les rayons ultraviole
2 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
2n), ou planétaire (océans, stratosphère, couche d’ozone protectrice de la vie sur la Terre, certes plus rares, mais non moins
3 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
3ême à l’humanité : 1. L’altération de la couche d’ozone. Les aérosols, les engrais azotés, les explosions nucléaires et les v
4tuent une menace peut-être grave pour la couche d’ozone stratosphérique (15 à 50 km au-dessus de la surface terrestre en moye
5 océans et du plancton. On estime que la couche d’ozone a déjà été réduite par l’effet des aérosols d’au moins 1 %, et le ser
6e 20 % à 70 % l’écran vital que forme la couche d’ozone. L’explosion (dite « excursion ») d’un surgénérateur contenant 4 à 5
7 ? Ajoutons encore que les dommages à la couche d’ozone persisteront de 50 à 200 ans après que l’homme aura cessé de les caus
8n les cas. Le premier de ces phénomènes (couche d’ozone atteinte) intéresse la totalité de la vie sur notre planète. Le deuxi
9illes portuaires. 3. La protection de la couche d’ozone, par interdiction des aérosols, limitation des vols supersoniques et
10ès grandes dimensions : protection de la couche d’ozone, protection des mers et des fleuves internationaux ; contrôle des pro
4 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
11auvetage de la Méditerranée. Protéger la couche d’ozone qui entoure le globe. Contrôler les produits chimiques nouveaux, les