1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
1ue j’attaque. L’esprit d’équité, avec son préjugé pacifiste n’est pas toujours l’esprit de vérité, il s’en faut. Or je ne suis pa
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
2articulière. On peut faire des haltères et rester pacifiste. NOTE C Vous parlez de la grande vulgarité de mes attaques. Ce qui es
3 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
3 ne suis pas antimilitariste. Je ne suis même pas pacifiste. Eussé-je été tenté de le devenir qu’il m’eût été difficile de persis
4ion nécessaire, qui ne saurait longtemps demeurer pacifiste. Dans un régime social où tout se tient, mais par la seule logique de
4 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
5lier les manifestations publiques, les assemblées pacifistes, les prières pour enrayer le chômage, les encycliques, les vœux, les
5 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
6stantisme, s’attarde aux solutions réformistes et pacifistes, et n’a pas tenté jusqu’ici d’édifier une doctrine originale. Elle se
6 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
7ou résolument antibolchévique, ou tout simplement pacifiste. Et les fidèles de se congratuler à la sortie, se figurant qu’on vien
7 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
8lier les manifestations publiques, les assemblées pacifistes, les prières pour enrayer le chômage, les encycliques, les vœux, les
8 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
9r là. Il lit le devoir. Tonnerre et foudres de ce pacifiste, qui n’hésite pas à dénoncer « l’impérialisme démodé » de l’institute
10 ?). « Démodé » : on se demande dans quel pays. « Pacifiste » ? Aujourd’hui, il n’y a plus que les pacifistes pour oser réclamer
11 Pacifiste » ? Aujourd’hui, il n’y a plus que les pacifistes pour oser réclamer ouvertement la guerre (contre les régimes fasciste
9 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
12 dirais que c’est de votre part une déclaration « pacifiste » ! Mais pourquoi faut-il que votre paix soit encore une guerre ? Ne
13elle solution proposez-vous ? Écrire des articles pacifistes, ou traîner dans les cafés, ou gagner de l’argent, ou même faire la t
14n France. Moi. — Vous savez que l’O.N. n’est pas pacifiste. Nous reconnaissons la réalité et la nécessité des conflits humains.
10 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
15(Phrase qui aurait pu faire croire que l’URSS est pacifiste). Mais on a laissé figurer le nom de Gide parmi « les plus grands écr
11 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
16utre est très facilement justifiable, aux yeux du pacifiste le plus ardent. Elle ne peut livrer qu’une « guerre juste », puisqu’e
12 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
17allemands sont des espions mais en même temps des pacifistes.)   Appartements. — Le quartier de l’Université est le plus riche de
18le froid est notre guerre. Est-ce une déclaration pacifiste ? Ou bien ne peut-on enthousiasmer l’Allemand qu’en lui parlant de « 
19elle solution proposez-vous ? Écrire des articles pacifistes, ou traîner dans les cafés, ou gagner de l’argent, ou même faire la t
20n France. Moi. — Vous savez que je ne suis pas « pacifiste ». Je reconnais la réalité et la nécessité de conflits humains. Mais
13 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
21s. Ces foules peuvent très bien être composées de pacifistes. Cela n’a aucune importance. Car ce qui compte, c’est la Nation, et n
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
22utre est très facilement justifiable, aux yeux du pacifiste le plus ardent. Elle ne peut livrer qu’une « guerre juste », puisqu’e
15 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
23ets aux yeux de tous. [p. 199] « Mea culpa » des pacifistes, qui n’ont pas su imaginer le mal parce qu’ils croyaient au bien fait
16 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
24Et ceci n’est qu’un post-scriptum à l’adresse des pacifistes : « Nous sommes tous coupables, me disent-ils, donc nous n’avons pas
17 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
25Et ceci n’est qu’un post-scriptum à l’adresse des pacifistes : « Nous sommes tous coupables, me disent-ils, donc nous n’avons pas
18 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
26nt des stratèges. Et j’avoue qu’à chaque fois les pacifistes ont fait les mêmes déclarations inopportunes, prématurées et utopique
19 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
27ilés et des persécutés de tous les belligérants : pacifistes et socialistes, Romain Rolland et Lénine. Mais surtout, [p. 49] elle
20 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
28allégeance aux valeurs idéales, à la spiritualité pacifiste, K. la volonté d’efficacité matérialiste et machiavélique. Inversemen
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
29Maison d’Autriche ; et chez Emeric Crucé, [p. 55] pacifiste intégral, qui voudrait englober les Turcs dans son système. Mais pour
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
30 de tous ces pays. 79 Curieusement, les grands pacifistes du xvie siècle ne semblent pas avoir cherché dans un droit supra-nat
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
31a plus tolérante, la plus démocratique et la plus pacifiste que l’histoire occidentale ait connue. C’est au cours d’une brève int
32 Irlande, et sur les mers » qui émeut à écrire le pacifiste Quaker et le législateur d’un État neuf, délivré des folies invétérée
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
33stiques, de plans de fédérations, d’anticipations pacifistes ou d’élucubrations : les titres seuls souvent vaudraient d’être cités
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
34astiat, de Mazzini lui-même, des anarchistes, des pacifistes illuminés, ainsi que le Général Garibaldi, qui préside un de leurs co
35cellence, la terre des cataclysmes guerriers. Les pacifistes sont ou des imbéciles qui ignorent des lois élémentaires, ou des mali
26 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
36mprends assez mal. Better red than dead, a dit le pacifiste Bertrand Russell. (Plutôt rouges que morts.) À quoi mon ami Sidney Ho
27 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
37rété, il emmène un plein chargement de fanatiques pacifistes, anti-tabagistes, et anti-alcooliques, mais aussi de journalistes nar
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
38estent ses dogmes, séparatistes en temps de paix, pacifistes en temps de guerre. La réduction proprement insensée de réalités huma
29 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
39et les postes clés, comme l’arme nucléaire, à des pacifistes convaincus. Prendre le pouvoir est un leurre, soit qu’il n’existe plu
30 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
40 personnelle aussitôt réputée « abstraite », ou « pacifiste », ou « subversive ». Dans cette optique, l’explosion surréaliste ne
31 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
41 industries, le contrôle répressif des mouvements pacifistes et le brouillage des idéologies antagonistes, ne sont [pas] à l’abri