1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1il et de sang. On peut penser ce qu’on veut de ce paganisme exalté, tout ivre de la fumée des sacrifices sanglants. Pour ma part,
2 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
2 Charles Wagner. Tel est l’aspect décourageant du paganisme contemporain. Il sévit dans nos églises, avec une virulence sourde, a
3 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
3t évident que cet individualisme est un retour du paganisme grec. Mais il est non moins évident qu’il représente une réaction iné
4le type même de la sûre doctrine de résistance au paganisme politique 70 . [p. 221] Ceci nous charge d’une responsabilité devan
4 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
5ages d’un semblable égarement. Cette espèce-là de paganisme rassuré n’est pas le fait des seuls païens de notre époque. Le recour
5 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
6 sont redevenus païens. Les plus conscients de ce paganisme nouveau ont adopté sa vraie théologie : la dialectique historique de
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
7symboliques. (Ainsi l’Église avait « compris » le paganisme dans ses rites.) Or si ce cadre disparaît, cette passion n’en subsist
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
8tre qu’un malheur total. Tel est le grand fond du paganisme oriental-occidental sur lequel se détache notre mythe. Mais d’où vien
9 application théorique réalisation historique Paganisme Union mystique (amour divin heureux). Amour humain malheureux. Hédoni
10ine du mariage) dans les âmes où vivait encore un paganisme naturel ou hérité. Mais tout cela resterait bien théorique et contest
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
11t évident que cet individualisme est un retour du paganisme grec. Mais il est non moins évident qu’il représente une réaction iné
12le type même de la sûre doctrine de résistance au paganisme politique 11 . Ceci nous charge d’une responsabilité devant l’Histoi
9 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
13 qui puisse opposer une victorieuse résistance au paganisme qui nous guette, et qui, lui, sait si bien s’organiser. Je ne puis pa
10 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
14le type même de la sûre doctrine de résistance au paganisme totalitaire. La foi de la Réforme, telle que j’ai tenté de la situer
11 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
15eligion catholique, au vie siècle. Cependant, le paganisme fait un retour en force avec la poussée des Alamans, venus du Nord-Es
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
16tion a commencé en Europe avec la restauration du paganisme littéraire, qui a amené successivement les restaurations du paganisme
17, qui a amené successivement les restaurations du paganisme philosophique, du paganisme religieux et du paganisme politique. Aujo
18 les restaurations du paganisme philosophique, du paganisme religieux et du paganisme politique. Aujourd’hui le monde est à la ve
19nisme philosophique, du paganisme religieux et du paganisme politique. Aujourd’hui le monde est à la veille de la dernière de ces
20ernière de ces restaurations : la restauration du paganisme socialiste… L’histoire peut déjà formuler son jugement sur ces deux g
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
21eligion catholique, au vie siècle. Cependant, le paganisme fait un retour en force avec la poussée des Alamans, venus du nord-es