1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1es lilas fleuris qui trempent… Tout est familier, paisible au soleil. Il passait des heures à cette fenêtre, à marmotter. Vingt-
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
2es lilas fleuris qui trempent. Tout est familier, paisible au soleil. Il passait des heures devant cette fenêtre, à marmotter. T
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
3ieux « désordre » qui couvait sous des apparences paisibles est soudain devenu flagrant. Il promène par les rues de nos villes eu
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
4ieux « désordre » qui couvait sous des apparences paisibles, est soudain devenu flagrant. Il promène par les rues de nos villes e
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5des pioches et des bouelles, tout ce qu’il y a de paisible, de grand, de mesquin, de millénaire dans cette faible activité humai
6 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
6des pioches et des bouelles, tout ce qu’il y a de paisible, de grand, de mesquin, de millénaire dans cette faible activité humai
7 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
7rez sur disque, au hasard, un de ces entretiens « paisibles » qui agrémentent le « foyer domestique » d’un bourgeois ou d’un ouvr
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
8 voilé : « J’ai pris pour toi des sentiments plus paisibles, il est vrai, mais plus affectueux et de plus de différentes espèces…
9e la possession se passerait bien de ces douceurs paisibles… Lui aussi désirait brûler, et non pas rassasier son désir. Lui aussi
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
10 L’Italie n’avait jamais été si florissante ni si paisible qu’elle l’était vers l’année 1490. Une paix profonde régnait dans ses
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
11rez sur disque, au hasard, un de ces entretiens « paisibles » qui agrémentent le « foyer domestique » d’un bourgeois ou d’un ouvr
11 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
12jouissaient d’une quiétude parfaite. Ainsi la vie paisible fut toujours l’avantage d’une certaine inconscience, d’une ignorance
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
13ne affaire d’agrément, un ensemble de spécialités paisibles, un superflu, et alors il convient de se taire lorsque la situation d
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
14me de manifeste. Par la force des choses, l’union paisible de deux religions, de quatre langues, de 22 républiques, et de je ne
14 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
15’effraye pas, mais au contraire atteste une force paisible et utile. Trois pistes parallèles dans chaque sens, séparées par une
15 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
16jouissaient d’une quiétude parfaite. Ainsi la vie paisible fut toujours l’avantage d’une certaine inconscience, d’une ignorance,
16 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
17ord, j’ai regardé longtemps la ville, apparemment paisible, et la ligne précise des crêtes du Jura sur un ciel tourmenté où je g
17 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
18emiers nuages. Une grande nuit s’ouvre au travail paisible. D’heure en heure, je me lève et sors. Je me promène sur cette terras
18 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
19t amateurs de golf, de géraniums, et de week-ends paisibles au bord d’un lac. Mais il ne serait guère plus facile de comparer cet
19 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
20e sauriez imaginer lumière plus heureuse, ni plus paisible espace. Il paraît qu’il faisait ce temps-là, l’autre jour, à Hiroshim
20 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
21emiers nuages. Une grande nuit s’ouvre au travail paisible. D’heure en heure, je me lève et sors. Je me promène sur cette terras
22rt amateurs de golf, de géraniums et de week-ends paisibles au bord d’un lac. Mais il ne serait guère plus facile de comparer cet
23’effraye pas, mais au contraire atteste une force paisible et utile. Trois pistes parallèles dans chaque sens, séparées par une
21 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
24emiers nuages. Une grande nuit s’ouvre au travail paisible. D’heure en heure, je me lève et sors. Je me promène sur cette terras
22 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
25’effraie pas, mais au contraire atteste une force paisible. Trois pistes parallèles dans chaque sens, séparées par une large ban
23 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
26anifeste vivant. Par la force des choses, l’union paisible de deux religions, de quatre langues, de vingt-deux républiques, et d
24 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
27ministration, le droit civil et pénal. La période paisible et bourgeoise qui va de 1848 à 1914 permit à la Suisse de se consacre
25 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
28dans toute leur richesse les formes de ma patrie, paisibles et horizontales dans les plaines et les eaux, escarpées et audacieuse
26 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
29tiquée sans le savoir depuis des siècles, avec un paisible succès. Il m’apparaît urgent et vital que ceux qui s’occupent de l’Eu
27 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
30us tolérants de tous les hommes ; douze religions paisibles étaient établies dans leur empire ; les jésuites vinrent faire la tre
28 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
31ongtemps, au commencement de ma vie, sous le ciel paisible de mon enfance, tu es apparue de la même manière… Souvent, plus tard,
29 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
32tre » un massacre jusque dans les foyers les plus paisibles. Mais à l’instant précis où se croisent les deux séries, tout devient
30 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
33 vie sans chômeurs, d’une enfance heureuse, d’une paisible vieillesse… du droit de l’homme à créer en toute liberté dans l’intér
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
34ongtemps, au commencement de ma vie, sous le ciel paisible de mon enfance, tu es apparue de la même manière… Souvent, plus tard,
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
35recevra toutes sur son dos étalé, tant il a l’air paisible et doux, et aimable, sans aucune ressemblance avec les autres taureau
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
36vient d’abord d’un dessein raisonnable des hommes paisibles ». La IVe section, que nous allons citer, introduit un projet de fédé
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
37tous les siècles, ils ont fait la loi aux nations paisibles et policées de la Chine, de l’Inde, et de la Perse, qui négligeaient
38démontre, de progrès proportionnels dans les arts paisibles et dans la politique civile ; ils mériteraient alors d’être comptés a
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
39dans toute leur richesse les formes de ma patrie, paisibles et horizontales dans les plaines et les eaux, escarpées et audacieuse