1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
1mbre bourdonnante, — trois petites chambres et un pan de toit par-dessus, une baraque à peine visible dans les vignes, à pe
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2 alors que justement j’allais rattraper, comme un pan de la nuit fuyante, un songe où j’ai dû voir l’objet pour la première
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3t devant le piano, assis sur un tabouret bas — le pan de l’habit repose sur le parquet — quelqu’un qui ressemble à Richard
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4mbre bourdonnante, — trois petites chambres et un pan de toit par-dessus, cela fait une baraque à peine visible dans les vi
5 alors que justement j’allais rattraper, comme un pan de la nuit fuyante, un songe où j’ai dû voir [p. 108] l’Objet pour la
5 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
6ain. Il neigeait, on ne voyait guère que quelques pans de rochers sombres dans les déchirures de la brume. Mais de nouveau j
6 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
7r. Nous défilons lentement près de leur base. Des pans de brique rosée, ocrée, légère, s’éclairent dans les profondeurs embu
7 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
8se, ni d’eau qui court, ni de feuillage. Tout est pans de brique peinte et de ciment armé, diversement coupés et étagés, asp
8 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
9, le vent merveilleusement chaud fait claquer les pans du peignoir sur mes jambes nues, m’embrasse tout entier, m’apaise. Je
9 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
10e, ni d’eau qui court, ni de feuillages. Tout est pans de brique peinte et de ciment armé diversement coupés et étagés, asph
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
11ctique qu’on vient de voir s’illustrer par grands pans d’histoire de l’Europe. Certes, nous n’en sommes plus à dessiner des
11 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
12 globe, les terres nouvelles ont révélé de larges pans de l’histoire enfouie de toutes les races, et celle-ci nous ramène en
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
13’abord un carreau d’arbalète, une flèche à quatre pans) ; contredire et mettre en parallèle, opposer pour équilibrer. Corre
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
14cendre, les abandonnent bientôt, brûlent d’autres pans de forêts, avancent lentement. Un autre courant de colons venus par m
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
15ans vitraux, on voit des pentes d’herbe rase, des pans de forêts, des rochers sur le ciel. Ces noms mêmes et l’histoire de c
15 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
16ts irrationnels et désastreux pour de très larges pans de l’humanité deviennent subitement ridicules, voire grotesques, si l
16 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
17ions vont rester là comme des crânes vides ou des pans de désert rongés pendant des siècles (il serait beaucoup trop cher de