1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1éveillé dans l’absurdité d’être n’importe où. Une panique balaye la nuit déserte jusqu’à l’horizon. Où vas-tu, les mains vides,
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2éveillé dans l’absurdité d’être n’importe où. Une panique balaye la nuit déserte jusqu’à l’horizon. Où vas-tu, les mains vides,
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
3t les bénéfices s’engloutissent en deux heures de panique boursière. Les inventeurs se voient refuser des brevets parce que cha
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
4ut résister au choc moral de la surprise. Dans la panique générale, dans le désordre inévitable, elle est la pierre de touche d
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
5u fascisme. Et peut-être surtout dans ce cas ! La panique de « l’union sacrée » qui vient de souffler sur notre élite en est l’
6 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
6t les bénéfices s’engloutissent en deux heures de panique boursière. Les inventeurs se voient refuser des brevets parce que cha
7 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
7a poussière. ⁂ Ceci peut définir l’Antiquité : la panique de l’homme environné par les voix innombrables de l’univers, et son r
8nd. Il y décrit un état d’âme tout voisin de la « panique » antique 14 , mais qui, dans cet esprit nourri des Écritures, ne peu
8 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
9u’il comprend son œuvre. Et c’est d’une infernale panique que ses derniers billets trahissent l’invasion. Quel homme a vécu par
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
10ites politiques inévitables et prochaines ; vu la panique nationaliste dont la culture du dernier siècle est responsable ; vu l
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
11pements » de la gauche, aboutissant à cette union panique qui s’appelle le Front populaire, cependant que la « menace fasciste 
12s et de bergers provisoirement réconciliés par la panique. Leur masse, leur nombre ne suffit pas à les rassurer. Au contraire.
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
13nuit surprend les hommes, ainsi les crises et les paniques s’installent. Métamorphose imperceptible au plus grand nombre, qui n’
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
14que son effort pour surmonter les illusions de la panique primitive, et les fantasmes cruellement utilisés par tous les prêtres
13 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
15. Plus angoissante encore, elle règne innommée et panique partout où l’amitié humaine n’a jamais rien noué, rien engagé, rien s
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
16er à leurs cérémonies, vibrer à l’unisson de leur panique sacrée : c’est l’animal en nous qui frémira. Mais la protestation tot
15 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
17er à leurs cérémonies, vibrer à l’unisson de leur panique sacrée : c’est l’animal en nous qui frémira. Mais la protestation tot
16 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
18palités du xivᵉ siècle.) À ce stade d’autarchisme panique, l’on peut bien dire que Ford apparaît sain si on l’oppose aux dictat
17 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
19que la différence de la lâcheté calculatrice à la panique déclarée. D’ailleurs, sans compter que la division de l’Europe en fas
18 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
20ée et livrée aux mots d’ordre schématiques ou aux paniques, c’est dans la conscience de personnes humaines que naissent les nouv
19 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
21es, dépassées par les événements, et par certaine panique récente ? L’auteur s’est posé la question d’une manière un peu différ
20 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
22e la Lucinde de Schlegel — autant de signes de la panique sexuelle provoquée par la décadence des contraintes matrimoniales et
21 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
23u fascisme. Et peut-être surtout dans ce cas ! La panique de « l’union sacrée » qui vient de souffler sur notre élite en est l’
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
24rive à Jean-Paul, à Hölderlin, à Novalis. Dans la panique de la Révolution, de la Terreur, des guerres européennes, certains av
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
25x canons de bronze provoqua dans la péninsule une panique de fin du monde. « Le passage de ce prince en Italie, dit Guichardin,
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
26e la Lucinde de Schlegel — autant de signes de la panique sexuelle provoquée par la double décadence des contraintes matrimonia
25 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
27t comme une délivrance, une victoire sur le chaos panique. Mais cette victoire, lorsqu’elle est trop complète, lorsqu’elle est
28ettre au ban de l’humanité. Et tandis que dans sa panique l’homme primitif s’était tourné vers la raison libératrice, au terme
26 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
29ient la vivre avec lucidité. L’Europe a connu des paniques et des nuits plus terribles que les nôtres, au lendemain des grandes
27 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
30ux, une Chambre ardente, qui lui envoient dans la panique et le délire des milliers de victimes convaincues de sorcellerie, et
31quefois intervenir comme un moment d’accélération panique : c’est lui ! Tout d’un coup, les choses s’aggravent et s’embrouillen
28 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
32e les structures qui nous protégeaient contre les paniques de l’instinct. La morale bourgeoise est trop faible. Quand les romanc
33t à son affaire, guettant les premiers plis de la panique à votre front. Que va devenir votre bonheur ? Pourquoi l’être aimé vo
34 de l’égoïsme masculin et de l’astuce féminine en panique, multiplient des conflits inextricables. « L’amour est à réinventer »
29 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
35sée, non pas cette hystérie sentimentale et cette panique de possédants taxés. Je voudrais dire ces choses plus simplement enco
30 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
36 ramuzien, c’est celui qu’établissent la mort, la panique naturelle, la joie, — la joie, ce point vraiment commun, parce qu’il
31 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
37t comme une délivrance, une victoire sur le chaos panique. Mais cette victoire, lorsqu’elle est trop complète laisse l’homme su
38ettre au ban de l’humanité. Et tandis que dans sa panique l’homme primitif s’était tourné vers la raison libératrice, au terme
32 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
39I love him, he is fascinating ! J’observai que la panique de l’an mille, dont on pouvait penser que la Bombe allait renouveler
33 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
40ient la vivre avec lucidité. L’Europe a connu des paniques et des nuits plus terribles que les nôtres, au lendemain des grandes
34 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
41es n’étouffent leurs champs. J’ai vu renaître les paniques dévastatrices du ve siècle de notre ère. Et je songe au bastion que
35 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
42virent et se posent [p. 147] parmi les canards en panique, les flamants, les hérons, les râles, les agamis, les jacanas, les ja
36 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
43s les lampes dures, manches retroussées, fatigue, paniques locales entre des groupes qui bavardent… Passe Julien Green, il appor
44du Nord, et de là… Et j’éprouve un besoin presque panique de me rassembler, de me retrouver, pour rentrer tout entier en Europe
37 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
45ntinué à le piller et à le fusiller avec une rage panique ; ils continuent, mais ils se savent battus. Depuis qu’ils ont rencon
38 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
46e him, he is perfectly dreamy ! J’observai que la panique de l’An Mil, dont on pouvait penser que la bombe allait renouveler l’
39 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
47s. Opération-carrefour vraiment. Carrefour de la panique et de l’orgueil humain. Carrefour d’une guerre enfin totale et d’une
40 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
48u fascisme. Et peut-être surtout dans ce cas ! La panique de « l’union sacrée » qui vient de souffler sur notre élite en est l’
41 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
49ue serait une tyrannie américaine ? Une brutalité panique dort au secret de l’âme de ce pays. Dans les masses comme dans l’inco
42 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
50u secteur soviétique, comme l’ont écrit dans leur panique les communistes ? Pouvaient-ils pratiquement n’être pas Russes ou à l
43 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
51u secteur soviétique, comme l’ont écrit dans leur panique les communistes ? Pouvaient-ils pratiquement n’être pas Russes ou à l
44 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
52il tend à la présenter tantôt comme l’effet d’une panique, tantôt, et au contraire, comme la preuve d’intentions agressives con
45 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
53 liquidé par l’action beaucoup moins calculée que panique d’un groupe d’hommes dont la vie se trouvait menacée ; que ce groupe
54. Mais deux arguments misérables, au hasard d’une panique croissante. Premier argument : Puisque tout ce que vous condamniez a
55t cessez d’obéir comme des brutes ! » Aussitôt la panique se répand dans les cœurs. L’opinion publique, engourdie, hésite à tra
46 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
56A, puis de la bombe H, risquent de transformer en panique planétaire ? Je vous dirai tout de suite que je les considère comme u
47 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
57égime fut atteint le jour où l’assemblée prise de panique fit sa plus grande majorité depuis douze ans, pour appuyer le ministè
48 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
58ses culturels de Jdanov, c’était le signe d’une « panique capitaliste », donc d’une volonté de guerre chaude. Inutile de demand
49 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
59x, où personne ne sait rien des Polonais. Dans la panique générale, Retinger finit par trouver une piste, qui le conduit dans u
50 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
60s les lampes dures, manches retroussées, fatigue, paniques locales entre des groupes qui bavardent… »   Dès notre première vraie
51 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
61Mais craignez qu’un peu plus de conscience ou une panique ne la renforce. Vous êtes intéressés à notre guérison. Car dans un se
52 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
62e A puis de la bombe H risquent de transformer en panique planétaire ? Si on laisse la bombe tranquille, elle ne fera rien du t
53 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
63vant le péril, c’est de faire un fascisme. […] La panique de l’« union sacrée » qui vient de souffler sur notre élite en est l’
54 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
64t nous conduit rapidement, dans une atmosphère de panique sourde et de délinquance généralisée, à des formes de dictature natio
55 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
65En dépit d’un feu roulant d’interruptions presque paniques — que Le Monde jugera « d’une agressivité insupportable » —, j’essaye
56 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
66es. On l’oublie, car les gouvernements, semant la panique chez les consommateurs, annoncent que « désormais » la seule solution
57 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
67ur sur la personne ». Derrière tout cela, la peur panique de l’homme moderne : s’avouer responsable du monde qu’il a fait. Comm
58 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
68s des cinq continents tirant leurs bombes dans la panique, tous azimuts, à tout hasard ; qu’on lui fasse voir surtout l’alterna
69er à leurs cérémonies, vibrer à l’unisson de leur panique sacrée : c’est l’animal en nous qui frémira. Mais la protestation tot
59 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
70tats-nations, en dépit des barrages de douanes en panique (1975) ; puis, l’année suivante, la campagne de récolte de foin et de
60 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
71 crise de l’énergie appelle les Régions La petite panique créée par la crise du pétrole en 1973-1974 a beaucoup appris aux Euro