1 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
1aît assez sentimental… Jésus lui répondit par une parabole, celle du Bon Samaritain. Et le docteur de la loi découvrit cette vér
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
2aît assez sentimental… Jésus lui répondit par une parabole, celle du Bon Samaritain. Et le docteur de la loi découvrit cette vér
3 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
3s, mais au contraire en s’abaissant. Telle est la parabole du spirituel. VII. Situation des intellectuels dans la cité (suite)
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
4chiffrable, inévitable, impersonnelle ?   Petite parabole de Saint-Lazare. — Il est certain que le nombre de voyageurs qui pren
5 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
5la seule possible. Il y a aussi dans ce livre une parabole de l’homme traqué par les tyrannies anonymes qui se multiplient dans
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
6erie du style, représente à mes yeux une sorte de parabole terriblement ironique pour nous autres, et par là-même, peut-être, sa
7 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
7s les salons. Et je pensais : il nous faut de ces paraboles pour nous rappeler combien il est dangereux de dire la vérité en géné
8 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
8. J’aime opposer d’ailleurs à la psychanalyse une parabole qu’on m’a donnée pour histoire vraie, et que je trouve trop belle pou
9 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
9is ce jour-là une page qui trouve ici son sens de parabole. [p. 70] À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage,
10 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
10d’anarchie et le besoin de [p. 180] conservation. Parabole de la démission des puissances d’ordre dans le monde moderne. Même hi
11 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
11divers s’agrandit peu à peu aux proportions d’une parabole de l’existence. Ou bien c’est le contraire : partant d’un fait inexpl
12t de l’évolution générale du récit, se dégage une parabole. Au reste, le commentaire de Brod, publié en post-face au Château, ra
12 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
13é, dans l’instant d’un espoir qui fut pour moi la parabole salutaire ! Substance présente des choses espérées ! Qu’est-ce que la
13 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
14n d’autre à faire pendant des heures. (Est-ce une parabole de la vie ?) Il est bien. Merveilleusement bien. Libéré. Sans passé,
14 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
15ne. Ils ne bougent plus. C’est la neurasthénie. Ô parabole du tiroir vide ! Irrésistiblement, je l’applique à l’Amérique, habitu
15 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
16s « lois ». À ce sujet, je vous envoie une petite parabole que je viens d’écrire pour un livre en préparation. Le Moteur à fées
16 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
17a que la liberté, ou non. Je le prouverai par une parabole. Je connais certains hommes qui jouissent en fait des quatre libertés
17 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
18parabolique. De là vient son obscurité. Parler en paraboles, c’est tenter d’exprimer un fait ou des idées, en tenant compte du to
19iées par voie de conséquence. Mais si je parle en paraboles, je n’ai souci que d’une certaine orientation. C’est à partir du term
20éments que j’aurais distingués dès le départ. Une parabole se comprend par la fin. Comme l’expédition de Colomb partant pour rec
21. L’événement seul lui rendra sa raison. Ainsi la parabole est une énigme dont le sens est dans la vision. Le critique. Comment
22e plaisir que je prends à la lecture de certaines paraboles dont le sens eschatologique m’échappe, je le suppose, absolument ? L
23jour à une petite fille pourquoi Jésus parlait en paraboles à ses disciples, sachant qu’ils ne comprendraient pas. Voici la répon
24stion, voulez- vous ? Qui a le droit de parler en paraboles, et d’être obscur à la manière des prophètes ? L’auteur. Le droit ?
25it parler la langue des prophètes et composer des paraboles. Si ses prophéties sont décevantes et ses paraboles sans fruit, il n’
26raboles. Si ses prophéties sont décevantes et ses paraboles sans fruit, il n’en est pas moins un prophète. Mais alors on le juger
18 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
27r à l’occasion. J’ai souvent proposé cette petite parabole à mes amis américains « Vous croyez, leur disais-je, que le plus gran
19 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
28ssais cent mille tonnes de blé aux Indiens. Cette parabole permet l’économie d’autant d’exemples de ce genre qu’il y eut de créa
20 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
29 ce vertige de contradictions ? Il y faudrait une parabole. En voici une. Il y avait une fois des députés. Ils étaient très effr
21 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
30ourquoi, je répondrai par cette phrase qui est la parabole biologique d’une vérité fondamentale de l’esprit : « Toute plante qui
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
31ourquoi, je répondrai par cette phrase qui est la parabole biologique d’une vérité fondamentale de l’esprit : « Toute plante qui
23 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
32’il attendait, tel fut le périple de Colon, cette parabole vivante, ambiguë et grandiose, de toute la recherche occidentale. Les
24 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
33 autour de ce mystère, l’approche par le moyen de paraboles, de questions, de comparaisons. De quels autres moyens disposons-nous
34 à Rilke, reconnaîtront dans les dialogues et les paraboles de Kassner son irréfutable présence. Bâtons rompus Au lendemain de
35 moins le mouvement de pensée de ses Dialogues et Paraboles dans ces paroles d’un maître Zen sur le tir à l’arc : [p. 70] Celui
25 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
36t, le prochain — celui qu’il faut aider, selon la parabole évangélique — ne saurait être à son tour que l’expression de l’esprit
26 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
37 autour de ce mystère, l’approche par le moyen de paraboles, de questions, de comparaisons. De quels autres moyens disposons-nous
38 à Rilke, reconnaîtront dans les dialogues et les paraboles de Kassner son irréfutable présence. Bâtons rompus Au lendemain de
39 moins le mouvement de pensée de ses Dialogues et Paraboles dans ces paroles d’un maître Zen sur le tir à l’arc : Celui qui est
27 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
40mirage reflété sur le Vide, si elle n’est pas une parabole de l’éternel. Ces formes demeurent allusives, ces corps souffrent et
41e » au cercle de feu qu’a vu Dante. Et par quelle parabole le représenterons-nous ? « Il est semblable à un grain de sénevé, la
42ésent, du monde des formes, qui est la Nature, la Parabole — mais ici, maintenant, et en toi-même. Le Royaume du ciel est un poi
28 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
43t, le prochain — celui qu’il faut aider, selon la parabole évangélique — ne saurait être à son tour que l’expression de l’esprit
29 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
44mière partie de mon exposé, j’aurai recours à une parabole, que j’appellerai la Parabole des trois colombes. Vous connaissez tou
45aurai recours à une parabole, que j’appellerai la Parabole des trois colombes. Vous connaissez tous la colombe de Kant, celle qu
46ns de le rejoindre. Je terminerai par une seconde parabole, que je nomme la Parabole du But. [p. 11] J’étais recrue dans l’arm
47minerai par une seconde parabole, que je nomme la Parabole du But. [p. 11] J’étais recrue dans l’armée suisse. J’apprenais à t
30 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
48te imprévision, mais ce risque assumé, je vois la parabole la plus exacte de l’aventure occidentale, sur tous les plans. Les sav
31 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
49 à côté de la question apparente par une sorte de parabole, sans transition, en visant le cœur du problème. Que nous soyons ici
32 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
50selon le type d’hommes qu’elle veut former. 19. Parabole des trois colombes Du point de vue de la culture au sens large, trois
51américaine ». Pour illustrer et résumer, voici la Parabole des trois colombes. La colombe de Kant est célèbre, qui s’imagine qu’
33 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
52on, bouchez-vous les oreilles), simples images et paraboles des atteintes combien plus durables que l’homme peut désormais porter
34 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
53l, et peut-être augural. Essai sur l’avenir 81 Parabole des fées « Tout cela est très joli ! disait le Docteur, mais quoi, la