1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’autre œil (février 1927)
1» Enfin l’on joua aux petits dés le sort de notre parade — et l’on gagna. Enthousiasmé, « Mimosa » partit pour la Riviera afin
2matoma ou les épanchements de la jeune Synovie », parade « née du mariage de nos veilles et de nos rêves », ainsi que le disai
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3ne morale, à je ne sais quel profit : c’est à une parade incontestablement vaine. Il y a peu de mensonge dans le grand monde :
3 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
4ilisation. Les dames croient volontiers que c’est parades et bottes, fanfares, rythmes virils, flatteuses géométries garantissa
4 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
5ésormais, pour nous et nos enfants, les « grandes parades » qui firent le principal de notre Histoire ? Tel est l’un des problè
5 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
6ilisation. Les dames croient volontiers que c’est parades et bottes, fanfares, rythmes virils, flatteuses géométries [p. 35] ga
6 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
7ésormais, pour nous et nos enfants, les « grandes parades » qui firent le principal de notre Histoire ? Tel est l’un des problè
7 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
8qu’à nos jours, toute arme nouvelle ait trouvé sa parade, pour le grand soulagement des stratèges. Et j’avoue qu’à chaque fois
9 savants affirment et prouvent qu’il n’y a pas de parade imaginable, cette fois-ci. 3. Or, ils seraient seuls capables d’en tr
8 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
10’une arme de plus. Admettons que l’on invente une parade à la Bombe, selon l’axiome des militaires, sans oublier que leur expé
9 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
11une armée de plus. Admettons que l’on invente une parade à la Bombe, selon l’axiome des militaires, sans oublier que leur expé
10 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
12vous écrivez comme vous organisez vos cortèges et parades. Le catch phrase, c’est la « majorette » qui marche en tête, extravag
11 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
13es peuples, et du danger qu’ils courent, et de la parade puissante que pourrait constituer notre fédération. On n’informera pa
12 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
14es peuples, et du danger qu’ils courent, et de la parade puissante que pourrait constituer notre fédération. On n’informera pa
13 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
15es peuples, et du danger qu’ils courent, et de la parade puissante que pourrait constituer notre fédération. On n’informera pa
14 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
16scalien de ce terme — qui englobe ici les grandes parades totalitaires — en bénéficieront très certainement. Et l’on sait, d’au
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
17t l’écrasant fracas des avions volant bas sur les parades sacrées de la Place Rouge ne couvrira jamais ce murmure obsédant, éch
18 méchant) ; le collectivisme totalitaire dans ses parades et leurs décors austères et plats… Mais la personne dans tout c
16 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
19ascalien de ce terme, qui englobe ici les grandes parades totalitaires — en bénéficieront très certainement. Et l’on sait, d’au
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
20 extérieur et les sacrifices dont on fait tant de parades ; non que je veuille conclure au mespris des ceremonies, mais je dis
18 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
21cle vide ou d’un quadrilatère évoquant de lourdes parades. Tout au contraire, la place centrale de nos villes et villages est r
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
22arlant des guerres d’Italie. Elle ne sera plus la parade héroïque, la fête et l’aventure, le déchaînement des violences primit
20 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
23sme européen avait transformé le forum en aire de parade, vide et froide, où les gardes en rang prenaient la place du peuple.
21 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
24ut cette « liberté » qui ne peut s’exercer ?) La parade au premier danger est bien connue : au défi d’être trop serrés en esp
22 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
25n en quarante-huit heures.) c) On a proposé comme parade les « forces atomiques de dissuasion » britannique et française. Répo
23 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
26astrophique de l’utopie technocratique, une seule parade : le réveil des Régions, le retour aux petites communautés de base, l
24 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
27es peuples, et du danger qu’ils courent, et de la parade puissante que pourrait constituer notre [p. 24] fédération. On n’info