1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1 Ces choses ne sont pas dites en vain. Stades que parcourent de jeunes et purs courages, donnez-moi votre silence jusqu’à l’heure.
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Otto Flake, Der Gute Weg (septembre 1929)
2procher à ses tableaux de l’Europe qu’il vient de parcourir quelque superficialité, du moins faut-il le louer d’avoir conservé un
3 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
3 remercie, Monsieur… Il saisit son journal. Il en parcourait rapidement les pages, la proie d’une agitation visible. Bientôt il m’
4ineuses dialoguaient follement au-dessus des rues parcourues de longs cris en voyage. Je me sentis perdre pied délicieusement. Et
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
5tique, que j’envoyais à divers journaux. Un jour, parcourant un quotidien de mon pays où je cherchais mon dernier papier, je lus m
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
6 de démolition. Il suffit pour s’en convaincre de parcourir l’abondante littérature publiée sur le « problème de l’école nouvelle
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
7rouvais pas la pente de mon esprit, et tout en le parcourant avec une soif qui annonçait le désert, je traçais des plans d’œuvres
8 que ce voyage, si tu songes à tous les espaces à parcourir encore dans ce monde et dans d’autres, dans cette vie et dans d’autre
7 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
9a consistance, et dans son trouble apparaît toute parcourue d’adorables roseurs boréales. Hoffmann n’est pas là, mais bien Dollon
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10rouvais pas la pente de mon esprit, et tout en le parcourant avec une soif qui annonçait le désert, je traçais des plans d’œuvres
11 que ce voyage, si tu songes à tous les espaces à parcourir encore dans ce monde et dans d’autres, dans cette vie et dans d’autre
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
12a consistance, et dans son trouble apparaît toute parcourue d’adorables roseurs boréales. E. T. A. Hoffmann est là, sous un nom d
10 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
13 est bien remarquable, en effet, de constater, en parcourant les catalogues de librairie allemande, par exemple, que la proportion
11 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
14il se remettait à écrire. Vers midi, on le voyait parcourir la rue la plus animée de la ville, parler, rire et discuter avec des
12 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
15ique politique. Cette trajectoire très singulière parcourt les domaines les plus variés de la recherche humaine. Jamais Dandieu
13 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
16sortir de ce cercle vicieux à force [p. 25] de le parcourir toujours plus rageusement ? Nous avons vu plusieurs générations mener
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
17« implications inexplicables » que nous venons de parcourir, il faut ajouter maintenant un dernier terme qui la résume toute enti
15 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
18s qui me sont tombées sous les yeux tandis que je parcourais les chapitres sur Barth ? (Je tirai mon petit carnet) : « Je reste su
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
19e que de faire la chasse aux gros malentendus qui parcourent en tous sens la jungle du vocabulaire. J’ai dit que la culture est en
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
20oin. Tandis que la Reine, au comble de la fureur, parcourait le terrain en hurlant au hasard son cri de guerre : « Qu’on lui coupe
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
21emie, — car l’horaire n’en prévoit pas moins pour parcourir les trente-huit kilomètres de l’île dans sa longueur. Nous traversons
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
22uniforme de l’État, partout la même. Vous pouviez parcourir vingt fois la France de part en part sans remarquer que les gens qui
23s crabes. Des ruisseaux, des rivières impétueuses parcourent ce territoire compliqué. Nous les suivons, dans l’eau jusqu’aux genou
24bruits des champs. 10 juin 1934 Depuis que nous parcourons cette pointe de l’île à bicyclette, de la Grande Conche, à l’ouest, j
20 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
25misère héréditaire. Mais je vois d’autre part, en parcourant la feuille locale, qu’il naît encore pas mal d’enfants dans ces foyer
26on. Ils grimpaient les escaliers, redescendaient, parcouraient la prairie et les cultures à longues foulées, le nez au sol. Soudain,
21 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
27niforme de l’État, partout, la même. Vous pouviez parcourir vingt fois la France de part en part, sans remarquer que les gens qui
22 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
28s lu, savoir qui il fut, qui il est. Certains ont parcouru les Propos de table, présentés au public français comme un ouvrage ca
23 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
29 moine qui voulait se marier », il serait sage de parcourir au moins les œuvres capitales du grand Réformateur. Or, il se trouve,
24 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
30on. Ils grimpaient les escaliers, redescendaient, parcouraient la prairie et les cultures à longues foulées, le nez au sol. Soudain,
25 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
31s crabes. Des ruisseaux, des rivières impétueuses parcourent ce territoire compliqué. Nous les suivons, dans l’eau jusqu’aux genou
26 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
32ottes. Derrière nous, la plaine est vide, parfois parcourue de moteurs. Une voix dure et nasillarde s’élève d’une tribune que nou
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
33he, — l’autre descend du mythe jusqu’à nos jours. Parcourons-les l’une après l’autre, librement. Nous ferons halte ici ou là pour
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
34de faire élever leurs enfants à l’école d’État, « parcoururent les campagnes complètement dévêtus et chantant des hymnes religieux »
35e chez les mystiques espagnols Si maintenant nous parcourons les textes des grands mystiques espagnols, sainte Thérèse et saint Je
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
36on voit Polexandre, dans le roman de Gomberville, parcourir comme un fou les cinq parties du monde pour apaiser un regard irrité
37’on n’ose nommer un roman-fleuve, puisqu’il n’est parcouru que par les sinuosités d’un modeste ruisseau, le Lignon, Céladon dése
38u, qui naît comme en marge du siècle, nous allons parcourir le même chemin en sens inverse : par Werther, cette réplique d’Héloïs
39apparence fort étranger à ceux que nous venons de parcourir : dans l’évolution de la guerre et de ses méthodes en Occident. p
30 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
40rs ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de l
41inte. » 53. Diable et sexe Le jeune lecteur qui parcourt le sommaire de ce livre se rue sur le chapitre 53. Voilà le point ! p
31 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
42rs ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de l
32 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
43il se remettait à écrire. Vers midi, on le voyait parcourir la rue la plus animée de la ville, parler, rire et discuter avec des
33 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
44s lu, savoir qui il fut, qui il est. Certains ont parcouru les Propos de table, présentés au public français comme un ouvrage ca
34 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
45nt il est stupéfiant qu’ils se produisent si l’on parcourt les statistiques. La France au climat tempéré, avec son type d’humain
35 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
46uteurs, jusqu’aux bouleaux enchevêtrés des rives, parcourus d’écureuils et d’oiseaux-mouches. C’est ici l’Amérique de mon enfance
36 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
47re les terres colonisées et les prairies sauvages parcourues d’Indiens indomptés. Pendant des siècles, tout l’effort des pionniers
37 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
48nt il est stupéfiant qu’ils se produisent si l’on parcourt les statistiques. La France au climat tempéré, avec son type d’humain
38 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
49uteurs, jusqu’aux bouleaux enchevêtrés des rives, parcourus d’écureuils et d’oiseaux-mouches. C’est ici l’Amérique de mon enfance
39 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
50 de précautions, vérifiant à chaque pas le chemin parcouru : elle ignore tout de son but et tiendrait même pour une prévention f
40 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
51gue de la Femme sans ombre. Je voyais une actrice parcourir la scène en hurlant. Elle tirait après soi un grand morceau d’étoffe
41 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
52re les terres colonisés et les prairies sauvages, parcourues d’Indiens indomptés. Pendant des siècles, tout l’effort des pionniers
42 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
53des biens. ») Depuis deux semaines, j’ai [p. 129] parcouru quelques centaines d’articles sur La Haye. J’ai relu mes discours, en
43 1948, Suite neuchâteloise. I
54est souvent elle qu’il découvre le mieux quand il parcourt le globe et vit chez l’étranger. Non qu’il y pense toujours, mais [p.
44 1948, Suite neuchâteloise. V
55petite patrie, la terre du père, celle qu’on peut parcourir en une journée et chaque jour de la vie [p. 51] sans se lasser, celle
56c’est eux parfois qu’il s’en va visiter, quand il parcourt le globe et vit chez l’étranger. Pourtant il s’interroge : comment l’
45 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
57 ailleurs, elle freine utilement les courants qui parcourent l’Europe, elle les filtre et les divise par tout un jeu d’écluses. Et
46 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
58tis en présence. Des troupes de moines fanatiques parcourent les rues. Parfois, comme à Éphèse et Chalcédoine, tout un monde de la
47 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
59 l’homme tombé si bas ! Le cœur se serre quand on parcourt ces maisons fées où le fer et le cuivre, éblouissants, polis, semblen
48 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
60pas une voie vérifiable et qu’on puisse librement parcourir ; mais par le moyen d’une ascèse soumettant le corps et le mental à l
49 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
61tis en présence. Des troupes de moines fanatiques parcourent les rues. Parfois, comme à Éphèse et Chalcédoine, tout un monde de la
50 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
62 l’homme tombé si bas ! Le cœur se serre quand on parcourt ces maisons fées où le fer et le cuivre, éblouissants, polis, semblen
51 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
63ndiquer ici : la liste des stades successifs qu’a parcourus l’idée fédéraliste. Elle recouvre à peu près la liste des motifs et d
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
64s-tu, taureau divin ? Qui es-tu ? Comment peux-tu parcourir des chemins dangereux aux animaux qui marchent en tournant les pieds
65e veux. C’est mon amour pour toi qui m’a poussé à parcourir une telle étendue marine, sous l’aspect d’un taureau. Mais la Crète t
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
66he des réalités modernes : Et maintenant je vais parcourir de la plume l’Europe en tant qu’elle est connue des hommes. Elle comm
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
67 sûr témoin de l’Europe de son temps, qu’il avait parcourue en tous sens. L’artifice du « barbare perspicace » n’est pour lui qu’
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
68uvages qui y occupent encore de vastes contrées ? Parcourez l’histoire de nos entreprises, de nos établissements en Afrique et ou
69ueillissait la face de la terre ? Hélas ! je l’ai parcourue, cette terre ravagée ! J’ai visité les lieux qui furent le théâtre de
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
70 les instruments. Elle est assez petite pour être parcourue en un temps très court, qui deviendra bientôt insignifiant. Elle est
57 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
71n conséquence ses méthodes d’instruction civique. Parcourant les études qui suivent, je tombe sur les formules suivantes : En Fran
58 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
72 elle freine (parfois utilement) les courants qui parcourent l’Europe, elle les filtre et divise par tout un jeu d’écluses. Et il
59 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
73el, prenant des notes comme on le fait parfois en parcourant une grande exposition et m’arrêtant seulement si quelque chose m’arrê
60 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
74out en ce sens que le chemin est long et qu’on le parcourt lentement. » « Faire du chemin » : entendons cela littéralement. Les
61 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
75« Avant le départ de l’armée, les hérauts doivent parcourir les rangs et inviter à s’en aller tous ceux qui ont peur ou qui ne so
62 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
76orêts oblige des millions d’hommes et de femmes à parcourir des distances toujours plus grandes pour se chauffer, cependant qu’il