1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Lecache, Jacob (mai 1927)
1fe… eux ils se vendent ! » Mais Jacob a renié ses parents, non leurs ambitions. [p. 690] Surmontant son dégoût, le père ajoute 
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
2s. Or donc, j’avais vingt ans. Je vivais chez mes parents, comme tant d’autres à cet âge, logé, nourri, blanchi, mais non point
3te époque, une femme me regarda longuement. » Mes parents me savaient vierge et c’était la joie de leur vie, car ils aimaient e
4du vol d’un tronc de chapelle que j’édifiai à mes parents un tombeau sur lequel je fis graver : Prêté — rendu, pour la gloire d
3 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
5 t’apprêtes visiblement à t’envoler, laissant des parents inconsolables, ô sans cœur, ô pervers, ô disciple de Nietzsche ! » —
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Jullien du Breuil, Kate (avril 1930)
6: le conflit de la jeunesse d’après-guerre et des parents. Encore un sujet qui attend son maître. p. 520 bf. « A. Jullie
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
7 publient. Éducation L’obéissance militaire aux parents, que l’on exige des jeunes Prussiens, ferait hurler nos pédagogues. M
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
8empêcherait encore de répondre aux invites de ces parents naguère inavouables, mais qui soudain font mine de « réussir » N’est-
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
9empêcherait encore de répondre aux invites de ces parents naguère inavouables, mais qui soudain font mine de « réussir ». N’est
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
10e travail est dur, ici. Il faut lutter contre les parents, contre la concurrence de l’école libre qui nous a pris les deux tier
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
11t. Je vois ces enfants sales abandonnés par leurs parents aux hasards de la rue, qui valent bien ceux de la famille, mais aussi
12eux hommes sont du même niveau social, sans doute parents, de mœurs et de langage pareils. S’ils s’opposent, c’est que l’un est
10 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
13e travail est dur, ici. Il faut lutter contre les parents, contre la concurrence de l’école libre qui nous a pris les deux tier
11 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
14e la vie de famille soit détruite, l’autorité des parents sapée, la religion dénaturée, éliminée de l’éducation, persécutée par
15 montrer du doigt ces ventres, et de rappeler aux parents humiliés que leurs enfants ne sont jamais les premiers dans une class
16n’a pas l’air de comprendre. Où est la gaffe ?   Parents et enfants. — Déjeuner chez un avocat. Madame se plaint : « Il n’y a
17lus guère. Et comment voulez-vous [p. 27] que les parents gardent leur autorité ? Le Parti passe avant tout. Si nous voulions e
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
18e Calanson dit des deux autres tiers, l’amour des parents et l’amour divin : Au second tiers conviennent Noblesse et Merci ; e
19 On se rappelle que Tristan, après la mort de ses parents, fut élevé à la cour du roi Marc son oncle. Or il était fréquent, che
20eltique : nous trouvons les enfants confiés à des parents nourriciers, à l’égard desquels ils contractent de véritables liens d
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
21an. Les Chinois sont mariés très jeunes par leurs parents, et le problème de l’amour ne se pose pas. Ils n’ont pas à poursuivre
22l’amour de Rivalen pour Blanchefleur (ce sont les parents de Tristan) accumule les expressions religieuses les plus insistantes
14 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
23pris la place du mariage de raison conclu par les parents et les notaires ; et c’est sans doute au détriment de la stabilité de
15 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
24culture de la génération précédente, celle de ses parents d’avoir amené la catastrophe. Beaucoup des chefs, même de la générati
16 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
25h ! me dit-il, si Monsieur avait vu, du temps des parents de Madame ! Nous ne faisons que pour une personne, mais dans ce temps
17 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
26s l’autel fleuri par M. Smith, en souvenir de ses parents défunts. Ils communient en très grand nombre et fort souvent, avec un
18 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
27thèse, après deux ans de travail acharné… Vie des parents normale, je dirai même exemplaire 9 … Vie sexuelle du patient normale
19 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
28s l’autel fleuri par Mrs Smith en souvenir de ses parents défunts. Ils communient en très grand nombre et fort souvent, avec un
20 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
29on plus quant aux « origines de la vie », que les parents et professeurs expliquent avec un certain pédantisme, craignant par-d
21 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
30l apparemment aveugle de l’institutrice. Tous les parents européens qui le peuvent font passer leurs [p. 163] enfants, après un
31 an d’essai, dans une école privée. Au foyer, les parents jouent à peu près le rôle des rois dans les États démocratiques. Prat
32one deux heures par jour. À 16 ans, elle prie ses parents de se retirer du living-room parce qu’elle a invité quelques amis à e
33 fesse plus les enfants depuis Freud. Très peu de parents ont lu Freud, mais presque tous parlent couramment de complexes. Les
22 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
34u’il vienne. Mais ces lâchetés intellectuelles se parent des noms d’amour du peuple, de discipline révolutionnaire, d’anti-fas
23 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
35 : les habitants de la Grande-Bretagne et leurs « parents de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande » (seuls mentionnés) restent
24 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Quatrième lettre aux députés européens : En lisant le pamphlet du Labour Party (18 août 1950)
36 : les habitants de la Grande-Bretagne et leurs « parents de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande » (seuls mentionnés) restent
25 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
37rain de développer une civilisation certes proche parente de la nôtre, mais autonome ; la plus grande différence entre les deux
26 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
38rain de développer une civilisation certes proche parente de la nôtre, mais autonome ; la plus grande différence entre les [p. 
27 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
39ne stabilité de la famille et des relations entre parents et enfants. Un exemple typique le fera voir : l’impôt que doit payer
40 est calculé partiellement d’après la fortune des parents ; le fils est donc censé connaître le montant de celle-ci et ses vari
28 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
41Finlandais — toutes ces langues sont profondément parentes, sont de structures comparables, ont des racines communes, un vocabul
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
42versels. 60 Si, depuis la chute de nos premiers parents, cause de toutes nos erreurs, nous considérons les mœurs des hommes e
43e à la Terre Sainte ; elle nuira moins à tous les parents et amis des condamnés. Il veut donc profiter de l’esprit guerrier de
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
44Europe, après avoir été élevé en Amérique par ses parents, émigrés de la première génération. Au commencement du xviiie siècl
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
45ger, entretenue au nom du patriotisme, est proche parente de la passion de persécuter les hérétiques ; elle transforme rapideme
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
46cer, sont meilleurs que nous. Mais semblables aux parents qui, par crainte de paraître tyranniques, se laissent détruire par le
33 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
47 hautement intellectuelle. Parmi ses plus proches parents, il compte neuf professeurs d’université et l’un des premiers prix No
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
48son voisine de la ferme où le fils loge ses vieux parents quand il reprend le domaine à son compte. Les deux Chambres réunies e
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
49os plan. [p. 161] Il élevait les lapins pour ses parents, dans un quartier populaire de Zurich. À seize ans, il devient vendeu
36 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
50. « Votre nom, monsieur ? — Saussure. — Êtes-vous parent du célèbre auteur du Mémoire sur les voyelles ? — C’est moi », dit l’
37 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
51s. D’ailleurs, il semble bien que sa famille (ses parents, ses frères et sa sœur) joue un rôle important dans la vie de Marcel.
38 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
52ances de langue. D’abord, toutes ces langues sont parentes, ensuite toutes les formes générales de la culture ou particulières d
39 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
53ances de langue. D’abord, toutes nos langues sont parentes, ensuite toutes les formes générales de la culture ou particulièremen
40 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
54e une foule innombrable de gens, d’éducateurs, de parents… Basée sur l’humiliation, la répression, l’égalisation de tous en êtr
41 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
55Rhin. 92 Rien d’étonnant donc si 85 à 90 % des parents répondent oui à la question : « Voulez-vous que l’allemand soit ensei
42 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
56. Quelle que soit l’étiquette idéologique dont se parent les États-nations du xxe siècle, tous ou presque tendent vers une fo
43 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
57as là, entendre Mozart ou Bach, ou la voix de ses parents morts en touchant simplement un bouton. Seule, l’immortalité physique
44 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
58n savoir, vie des plus agitées. Comenius perd ses parents très jeune et son éducation sera négligée : il ne peut commencer des
45 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
59s années d’occupation. Puis je suis allé chez mes parents près de Neuchâtel. J’ai préparé ma conférence pour les « Rencontres i