1 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
1rce qu’ils satisfont à peu de frais les bourgeois paresseux, vaguement inquiets de se tenir au courant de ce qu’ils croient être
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
2et leurs admirateurs français, position négative, paresseuse, et donc faible, mais d’essayer de résoudre « à la française » le pro
3 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
3e religion du travail et les Russes sont les plus paresseux des hommes ; Mussolini une religion de l’Empire, et c’est à peine si
4 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
4 affirmer, d’après mon expérience, qu’il est plus paresseux qu’on ne le croit. Ne passait-il pas des heures entières à nous regar
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
5 ne paraît convaincante qu’en vertu d’une coutume paresseuse de notre critique littéraire. En vérité, elle ne répond à rien. Elle
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
6r par les sceptiques professionnels, par tous les paresseux d’esprit qui se prétendent réalistes. Encore faut-il — et je termine
7 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
7r par les sceptiques professionnels, par tous les paresseux d’esprit qui se prétendent réalistes. Encore faut-il — et je termine
8 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
8ssiette à la cafeteria. L’allure nègre, balancée, paresseuse, ne se reconnaît pas seulement dans la manière de danser des Américai
9 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
9teurs — moutons criant avec les loups, nigauds et paresseux dont l’inertie écrase la paix, prépare la guerre. Je n’écris pas ceci
10 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
10désormais, laissant tomber en chemin tout recours paresseux à l’argument démocratique, c’est que les « informations » fournies su
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
11fs, touchent immédiatement des peuples efféminés, paresseux, timides : il faut donc que l’un soit conquis, et l’autre conquérant.