1 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
1roire qu’il apporte un soin tout particulier à le parfaire ? — il est bientôt minuit. Mon fantôme est là. Un chien, Dick, est là
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
2elle croire qu’il apporte quelque préciosité à le parfaire ? — il est bientôt minuit 20 . Mon fantôme est là. Un chien, Dick, es
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3se de soi-même déjà conquise, et des moyens de la parfaire en l’enseignant. Ce que Goethe doit au monde, c’est de devenir Goethe
4 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
4s, les rythmes et les lois cosmiques, afin de les parfaire par le Verbe et, finalement, de s’en rendre maîtres. Tous sont souten
5 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
5e mot. Profitons de notre paix matérielle pour le parfaire et pour l’approfondir jusque dans le détail de nos vies, en sorte que
6 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
6 qui s’y traduit, que le désir de compenser ou de parfaire ce qui n’a pas été vécu, ou mal vécu. (« J’avais besoin de lui pour m
7 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
7 qui s’y traduit, que le désir de compenser ou de parfaire ce qui n’a pas été vécu. (« J’avais besoin de lui pour me ressaisir. 
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
8héritiers mystiques du vieux rêve de l’alchimie : parfaire la Création de Dieu et coopérer à sa rédemption. Mais d’où viennent e