1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
1s que j’ouvris firent tourner des soleils sur les parois claires. Du balcon, on voyait la mer, des bateaux, des nuages, une av
2 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
2 plainte heureuse des violons. Le diable sort des parois, noir et blanc, la ravissante héroïne est à son piano, c’est un duo d
3 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
3 passionnée, sous les roulades d’un cymbalum. Aux parois, la prière pour la résurrection de la Hongrie, des portraits de lord
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
4u de hautes voûtes. Une banquette longe trois des parois, la quatrième est occupée en partie par le comptoir (un écriteau port
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
5 plainte heureuse des violons. Le diable sort des parois, noir et blanc, la ravissante héroïne est à son piano, c’est un duo d
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
6u de hautes voûtes. Une banquette longe trois des parois, la quatrième est occupée en partie par le comptoir (un écriteau port
7 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
7e à côte. D’autres viennent : il faut écarter les parois de la pièce pour permettre à chacun de se coucher. Kagawa les nourrit
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
8a musique moderne, — sans voisins pour taper à la paroi ou pour nous faire des scènes, conventionnelles mais épuisantes, sur
9té que dans ce résumé). Quand j’ai projeté sur la paroi blanche de la salle la photo de Kalinine, président de l’URSS, debout
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
105 octobre 1934 Petite cité tassée à la base d’une paroi de rocher et le long d’une rivière rapide qui débouche d’une gorge ét
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
11érienne, où la hauteur des murs n’évoque plus les parois d’un puits sale, mais plutôt une falaise élevée… Où donc ? Je me souv
11 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
12té que dans ce résumé). Quand j’ai projeté sur la paroi blanche de la salle la photo de Kalinine, président de l’URSS, debout
12 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
13e sommier au tournant, entre la balustrade et les parois de la cage d’escalier — au surplus fortement rayées — nous avons cour
13 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
14es. Au-dessus, sur le fond de la nuit, ondule une paroi de bannières, paroi de flammes, sous les projecteurs [p. 62] dont le
15e fond de la nuit, ondule une paroi de bannières, paroi de flammes, sous les projecteurs [p. 62] dont le faisceau se perd dan
14 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
16Confort paysan, seul authentique en nos pays. Aux parois, des versets bibliques, lettres d’argent et myosotis, autour de la ph
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
17d d’une chambre assez sombre et glaciale. Sur les parois boisées, je distinguais vaguement quelques versets bibliques en lettr
16 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
18ouleur orangée aérienne qu’on voit aux crêtes des parois rocheuses alors que la vallée s’emplit d’une ombre froide, et j’étais
19a lumière éclatant très haut dans le ciel sur des parois violemment découpées, c’est un climat que je connais. Mais il y a plu
17 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
20bre boisée… Confort paysan, seul authentique. Aux parois, des versets bibliques, lettres d’argent et myosotis, autour de la ph
21ouffrer [p. 46] dans les rochers, à la base d’une paroi verticale, noircie d’eau. J’avais pu lire sur les longs wagons bruns 
18 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
22uleur orangée, aérienne qu’on voit aux crêtes des parois rocheuses alors que la vallée s’emplit d’une ombre froide. Et j’étais
23a lumière éclatant très haut dans le ciel sur des parois violemment découpées, c’est un climat que je connais… Mais il y a plu
24mé, diversement coupés et étagés, asphalte plane, parois de verre et angles droits, circulation horizontale et verticale, inte
25mais maintenant il le sait. Il s’appuie contre la paroi, le cœur battant… À partir de ce moment, il a compris qu’il ne lui re
19 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
26a foule, refusés… Un ronron sourd fait vibrer les parois et le plancher de la cabine. Le petit ventilateur pivotant sur son ax
20 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
27. On les range dans une chambre le long d’une des parois. À l’autre extrémité de la pièce se dresse un grand meuble à tiroirs.
21 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
28s grisâtres ou vert olive, mauves ou goudron, aux parois renflées ou légèrement obliques. Seule la Banque est en pierres blanc
22 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
29ouleur orangée aérienne qu’on voit aux crêtes des parois rocheuses, alors que la vallée s’emplit d’une ombre froide. Et j’étai
30a lumière éclatant très haut dans le ciel sur des parois violemment découpées, c’est un climat que je connais… Mais il y a plu
31rmé diversement coupés et étagés, asphalte plane, parois de verre et angles droits, circulation horizontale et verticale, inte
32s grisâtres ou vert olive, mauves ou goudron, aux parois renflées ou légèrement obliques. Seule, la Banque est en pierres blan
23 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
33 dans l’homme à autre chose qu’à une ombre sur la paroi, laquelle (ombre) vient de l’homme et se forme d’après lui : telle es
24 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
34ivorce accordé. Il se frappait la tête contre les parois et lui mordait souvent les jambes : divorce accordé. La loufoquerie a
25 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
35Vertige rapide. J’abaisse mes regards le long des parois blanches et nues, jusqu’à cette rangée d’écussons aux lions couchés t
26 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
36sentis, de Göschenen, de Viège — entre les hautes parois de sa prison. Mais s’il monte sur la montagne… Alors, cette ivresse d
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
37ton, enchaîné dans la Grotte, voit remuer sur les parois. Il me semble qu’on pourrait y voir Prométhée qui, ayant formé l’homm
28 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
38llée s’enfonce vers le nord germanique entre deux parois de roches noires, creusée par un torrent qu’enjambe le Pont-du-Diable
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
39a, tournez à droite : vous aurez devant vous deux parois hautes et sombres que divise une entaille immense, sans bavure, presq
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
40 banc vert auprès du lac précieux où trempent des parois à peine moins translucides que le ciel, ce temps de création du monde
41isentis, de Gœschenen, de Viège, entre les hautes parois de sa prison. Mais s’il monte sur la montagne… Alors cette ivresse de
31 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
42sentis, de Goeschenen, de Viège, entre les hautes parois de sa prison. Mais s’il monte sur la montagne… Alors cette ivresse de
32 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
43Vertige rapide. J’abaisse mes regards le long des parois blanches et nues, jusqu’à cette rangée d’écussons aux lions couchés t
33 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
44temps ». Sous la Rousse et la Flamboyante, hautes parois de roches nues dominant Delphes (et de plus haut encore fonce un mila
34 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
45. Et le rayonnement, qui malgré tout traverse les parois du réacteur, ne serait guère qu’un cent quarantième de la radioactivi