1 1926, Articles divers (1924–1930). Conférences d’Aubonne (7 avril 1926)
1, Clerville et Janson, dont il a eu l’occasion de partager les conditions de vie et qui nous parlèrent l’un de la Réalité prolét
2 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Aragon, Traité du style (août 1928)
2 ne va pas loin.) C’est une belle rage (ô combien partagée !) vainement passée (quitte à renaître heureusement) sur des gens qui
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
3ées. D’ailleurs, cette idée que j’ai l’honneur de partager avec mes adversaires se trouve correspondre à des faits patents et si
4 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
4 nous-mêmes à sa mise en demeure. Je suis loin de partager toutes les idées de M. Benda, sur le plan philosophique en particulie
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
5— et d’une érudition très aérée. Comment ne point partager, en le lisant, ce goût qu’avait le vieux Goethe pour les ouvrages doc
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
6 pouvait-il y avoir de plus noble que de [p. 627] partager la vie quotidienne des gens de la campagne. Il serait auprès de sa sœ
7 sa première visite aux bas-fonds : Eiichi était partagé entre deux désirs. L’un était de se sauver au plus vite de cet horrib
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
8’ils savaient, s’ils pouvaient seulement savoir ! Partager la consolation miraculeuse ! En cet instant du moins je [p. 168] les
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
9 M. Thierry Maulnier. (Il serait fou de ne pas le partager.) Je lui reproche de manquer d’exigence vis-à-vis de l’homme ; de se
9 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
10ur l’époque. Et leur seul baume, c’est de la voir partagée par [p. 22] tous les malheureux qui s’en vont répétant : « Les faits
10 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
11nalyse. Et alors on ne peut s’empêcher [p. 17] de partager dans une certaine mesure les craintes de Léon Blum car toutes les con
11 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
12e, qui convient à la confession d’un sentiment ni partagé ni rebuté, et résigné dès le début à cet état. Le plaisir le plus vif
12 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
13 compte à régler avec le groupe des écrivains qui partagent la foi de l’auteur et utilisent la même méthode de discussion. Le liv
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
14à moi seul. J’ai beau faire, je ne parviens pas à partager avec les hommes de ce village ce qui est essentiel et solide dans ma
15 La tradition de l’île veut que chaque champ soit partagé à la mort du propriétaire en autant de parcelles qu’il y a [p. 71] d’
16de l’homme que ces vertus de carnassiers que nous partageons, d’ailleurs maladroitement, avec le tigre et le requin. J’allais conc
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
17ie de leur expliquer des choses, amicalement ; de partager avec eux ce que l’on sait ! Je pense aux auditoires bourgeois, à leur
15 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
18 La tradition de l’île veut que chaque champ soit partagé à la mort du propriétaire en autant de parcelles qu’il y a d’héritier
16 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
19use de « l’art » — et l’art consiste à vous faire partager des tourments aussi déprimants que gratuits. Car en effet, si ce « je
17 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
20à moi seul. J’ai beau faire, je ne parviens pas à partager avec les hommes de ce village ce qui est essentiel et solide dans ma
21de l’homme que ces vertus de carnassiers que nous partageons, d’ailleurs maladroitement, avec le tigre et le requin. J’allais conc
18 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
22nque », et c’est cela justement qui m’a permis de partager, pendant deux ans, « la vie ordinaire des hommes ». Cas plus rare qu’
19 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
23uvrier de mon usine. On apprend à se connaître en partageant la même chambre. Nous suivions des cours de politique et d’économie.
24ure impénétrable — loin de là ! bien des juifs le partagent — mais c’est une conception du monde fondée sur la force du fait, où
20 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
25ifie en vérité : « c’est vous que je choisis pour partager ma vie, et voilà la seule preuve que je vous aime ». (Vraiment, pour
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
26 Douteux avantage d’ailleurs : on rougirait de le partager avec tant d’auteurs à succès. [p. 8] Aussi me suis-je donné quelques
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
27 (Appendice 3.) Si Tristan, et l’auteur du Roman, partagent une telle manière de voir, la félonie et l’adultère sont excusés, et
28et du mythe de Tristan, l’amour-passion à la fois partagé et combattu, anxieux d’un bonheur qu’il repousse, magnifié par sa cat
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
29e conscience), dans la grande masse d’une société partagée non seulement entre la chair et l’esprit, mais encore entre l’hérésie
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
30gnifie en vérité : c’est vous que je choisis pour partager ma vie, et voilà la seule preuve que je vous aime. (Vraiment, pour di
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
31iaste des poètes français (d’où son nom même). Il partageait l’engouement des Italiens pour les troubadours qui séjournaient fréqu
26 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
32ffire à nous étonner, peut-être même à nous faire partager cette espèce de vénération que lui vouèrent les hommes du xve siècle
27 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
33es deux grandes conceptions de « l’ordre » qui se partagent notre Europe : harmonie intérieure ou uniformité géométrique et milit
28 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
34ec l’air de ne pas y toucher ? Sont-ils prêts à « partager » autre chose que des impressions générales sur le temps et les trist
29 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
35justement M. Muret, ne sont coupables que d’avoir partagé l’erreur fatale et prolongée des bourgeois de divers pays. Si nous pr
30 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
36que celles des monstres antédiluviens, dont elles partagent d’ailleurs toute l’instabilité. La population de l’Europe a plus que
31 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
37en de l’empêcher est un gouvernement mondial. Ils partagent mon avis sur l’inutilité des armées et des flottes de l’air ou de la
32 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
38adiques eux-mêmes et avec quelle joie entièrement partagée par les publics d’enfants, ils évoluent dans un univers de machines f
33 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
39e de Passy, un samedi soir, où la Sainte Cène est partagée dans un silence de catacombes. Centres du monde ! Il s’en va, coudoya
34 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
40 celle des deux conceptions de « l’ordre » qui se partagent notre Europe : harmonie intérieure ou uniformité géométrique et milit
35 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
41on joue par quarters (25 cents). Nous décidons de partager profits et pertes. Je joue deux pièces et gagne cinq [p. 134] dollars
42ons et italiens (parfois allemands en réalité) se partagent l’industrie et le grand commerce. 3. La Constitution, parfaite sur l
36 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
43ssance. Deux femmes d’âge moyen et leurs maris se partagent une maison que les pins nous cachent, à deux cents pas, plus petite q
37 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
44ait pu vivre aucune passion [p. 27] véritablement partagée, de celles où l’être se consume et se consomme en s’engageant, nous d
38 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
45a foi dans la science, que les savants sérieux ne partagent point. On parle de radars omniscients, et de rayons qui feraient saut
39 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
46en de l’empêcher est un gouvernement mondial. Ils partagent mon avis sur l’inutilité des armées et des flottes de l’air ou de la
40 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
47moyens d’une paix pourtant facile à concevoir. Ne partagez-vous pas cette impression, avec les masses contemporaines : que les [
41 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
48 l’un est écrasé. Les deux qui restent, et qui se partagent le monde, se déclarent formellement démocrates. Donc, nous voici tous
42 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
49ssance. Deux femmes d’âge moyen et leurs maris se partagent une maison que les pins nous cachent, à deux cents pas, plus petite q
43 1946, Combat, articles (1946–1950). Ni secret ni défense (19-20 mai 1946)
50a foi dans la science, que les savants sérieux ne partagent point. On parle de radars omniscients et de rayons qui feraient saute
44 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
51 l’un est écrasé. Les deux qui restent, et qui se partagent le monde, se déclarent formellement démocrates. Donc, nous voilà tous
45 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
52yeux, le corps qui se sent « plein dans sa peau » partagent les richesses du désir. Et l’homme a retrouvé son ombre. Suite et f
46 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
53rontière. En ce milieu du xxe siècle, il se voit partagé entre deux rêves contradictoires. Le soldat qu’un ancien paquebot de
47 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
54adiques eux-mêmes et avec quelle joie entièrement partagée par les publics d’enfants, ils évoluent dans un univers de machines f
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
55ue des deux Empires, qui ont un air de vouloir se partager le monde. En 1939, il y avait en présence l’Allemagne et les démocrat
49 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
56ste plus à rester à l’écart. » Je serais tenté de partager cet optimisme, mais il est à longue échéance. Pour l’instant, si l’on
50 1948, Suite neuchâteloise. III
57al suprême du pays. Il est composé de douze Juges partagés en trois divisions… Les quatre Conseillers d’État les plus anciens fo
51 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
58 en fin de compte les deux Empires qui prétendent partager notre monde ? L’Amérique, la Russie moderne, sont des produits de not
59. Par l’un, vous êtes à l’autre députés. Me voici partagé entre l’envie de rire de vos craintes dérisoires, de vos alinéas, et
52 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
60. Finalement, que sont les empires qui prétendent partager le monde à nos dépens ? L’Amérique du Nord et la Russie de Staline so
53 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
61 en fin de compte les deux Empires qui prétendent partager notre monde ? L’Amérique, la Russie moderne, sont des produits de not
62. Par l’un, vous êtes à l’autre députés. Me voici partagé entre l’envie de rire de vos craintes dérisoires, de vos alinéas, et
54 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
63eurs comment on croit, mais sans désir sérieux de partager la foi de ceux dont il admire qu’ils en aient une. Ceci dit, je n’aur
55 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
64pue par la Réforme. Et trois cultures au moins se partagent inégalement sa population actuelle. Avec ses vingt-cinq États « souve
56 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
65up de protestants (et quelques rares catholiques) partagent les préjugés du voisin sur leur propre religion. Plus d’un changement
57 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
66rds. Ils se vanteraient presque, à l’occasion, de partager certains de nos défauts, dont ils se font une élégance, étant entendu
58 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
67la Russie, à peu de frais. Ceux des Européens qui partageaient le point de vue de M. Vychinski, à savoir que la politique d’intégrat
59 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
68 des aliments ?) Dès lors, il est lié, pour avoir partagé un même repas rituel avec les hommes. Bien plus qu’une « volonté de p
60 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
69is un confort moral et un luxe matériel largement partagé par toutes les classes. L’Occidental retour d’Orient s’écrie : « Je n
61 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
70’est plus hors de lui, mais en lui, dans son cœur partagé ; elle n’est plus ordre, mais tension. Libéré, mais pour être à nouve
62 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
71armements atomiques, les États-Unis et l’URSS, se partagent désormais la puissance politique, économique et militaire qui était a
72de. Les deux grands empires russe et américain se partagent l’Europe en zones d’influences. L’Europe est appauvrie par ses divisi
63 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
73n commun, sauf le nom, avec les formations qui se partagent le pouvoir dans les démocraties latines. Le fait qu’il y ait beaucoup
64 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
74 à la présence, la souffrance du désir à l’extase partagée — mais aussi le roman au poème. Quelques instants avant sa mort, Musi
75tuelle. Mais cette présence heureuse dans l’amour partagé n’évoque-t-elle pas aussi un mystère plus prochain, une autre rédempt
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
76cidental, ni de l’homme en général. Marx et Freud partageaient malgré tout avec la société qu’ils attaquaient un système de pensée e
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
77religieux ? Vous voulez rire !) Il leur arrive de partager les préjugés de leurs critiques, pour le plaisir de les violer. Certa
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
78 à la présence, la souffrance du désir à l’extase partagée — mais aussi le roman au poème. Quelques instants avant sa mort, Musi
79tuelle. Mais cette présence heureuse dans l’amour partagé n’évoque-t-elle pas aussi un mystère plus prochain, une autre rédempt
68 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
80ettons que l’amour vrai soit la passion unique et partagée. Pour être heureux, dans un mariage par exemple, cet amour devrait op
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
81 Noé, qui étaient les seuls habitans du globe, le partagèrent tout entier ; qu’ils allèrent chacun, à deux ou trois mille lieues l’
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
82s [p. 37] (ou les intérêts) ne sont pas également partagés. Sous de tels gouvernements les sujets sont forcés d’aller à la guerr
83’œcoumène ou terre habitée n’avait pas encore été partagée en trois continents distincts, fait trop marquant qu’il n’eût certes
84tin, dans la Cité de Dieu, pense que le monde est partagé en deux moitiés, l’Asie occupant l’une, l’Europe et l’Afrique l’autre
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
85ma des États : [p. 78] Le genre humain, quoique partagé en peuples et en royaumes divers, n’en a pas moins une unité non seul
86st alors que les hordes des Scythes vinrent et se partagèrent l’empire en de nombreux États, mais la vertu n’a pu y renaître : d’ab
87t les Espagnols ; mais ces mêmes monts ne peuvent partager la communauté chrétienne. La mer sépare les Anglais des Français, mai
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
88), savant allemand, gendre de Melanchton, dont il partageait la conviction que seule la pulchra coniuncto de l’Allemagne, de la Fr
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
89riste proposaient aux Européens de s’unir pour se partager l’Empire Ottoman 102 . La paix perpétuelle devait être assurée « par
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
90ussie près) comme une espèce de grande république partagée en plusieurs États, les uns monarchiques, les autres mixtes, ceux-ci
91is que faire quand l’état en comprend plusieurs ? Partagera-t-on l’autorité souveraine ? ou bien doit-on la concentrer dans une seu
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
92pe Les illusions d’un Wieland n’ont-elles pas été partagées par ceux-là même qui donnèrent son impulsion première au plus brutal
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
93 été dès sa jeunesse un disciple de Kant, dont il partagea au début l’enthousiasme pour la Révolution. Mais la lecture des Refle
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
94 demeure leur propriété commune, après qu’ils ont partagé entre eux tout le reste. Nul État fermé ne supprimera ce lien, il le
95r que celui de Ninus et de Cyrus, s’affoiblir, se partager, et diverses dynasties se succéder, par la même mollesse des despotes
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
96’on appela équilibre des puissances. L’Europe fut partagée en deux confédérations qu’on s’efforçait de maintenir égales : c’étai
97té sur l’Asie et le despotisme : L’univers s’est partagé en deux systèmes d’une diversité tranchante. La race audacieuse de J
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
98uvoirs dans l’État et dans l’Église se trouvaient partagés, et s’exerçaient même sous des formes différentes ; de sorte que l’on
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
99comme attentatoire à sa Majesté, tout ce qui peut partager sa volonté, couper sa masse, créer en lui diversité, pluralité, diver
100 que répéter jusqu’à nos jours : Deux Empires se partageront […] tous les avantages de la civilisation, de la puissance, du génie,
101’on les trouvera. Karl Friedrich Marx (1818-1883) partagea toute sa vie, avec son premier maître, Hegel, la conviction absolue q
102s le passé, un héritage de gloire et de regrets à partager, dans l’avenir un même programme à réaliser ; avoir souffert, joui, e
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
103même temps réconciliées les deux tendances qui se partagent la démocratie de notre temps, celle de l’État libéral et celle de l’É
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
104 communes capables d’orienter un destin désormais partagé ». Les six parties contractantes : Considérant que la paix mondiale
105titutions capables d’orienter un destin désormais partagé ; Ont décidé de créer une Communauté Européenne du Charbon et de l’A
83 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
106ettons que l’amour vrai soit la passion unique et partagée. Pour être heureux, dans un mariage par exemple, cet amour devrait op
84 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
107à la conduite d’une guerre commune contre Hitler. Partageant les idées de Retinger, le général Sikorski se trouvait prêt à interve
85 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
108ommentée par les Pères de l’Église primitive, Noé partagea le monde entre ses fils Sem, Cham et Japhet 11 . À Cham, l’Afrique ma
86 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
109ris, à l’aube de la Révolution : Deux empires se partageront [le monde] : la Russie du côté de l’Orient, et l’Amérique, devenue li
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
110, responsables devant lui, et qui se voient ainsi partagés dans leurs allégeances. Rossi plaide pour l’établissement d’un gouver
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
111lle de complexes de communes complémentaires, qui partageraient les frais de certains services trop chers et n’en seraient que plus l
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
112ssi n’hésita pas à s’initier à la sorcellerie, en partageant durant des mois la vie d’une tribu de l’Afrique noire, ou celle des I
90 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
113ites qu’on en attendait. 2° Afin de prouver qu’il partageait cette vue, le comité de liaison devait charger la Commission culturel
91 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
114 et monopolisateurs qui prétendent aujourd’hui se partager le monde. Si nous n’en sommes encore qu’à la petite aube de la format
92 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
115ulement entre sept ou huit élus […] que doit être partagé le gouvernement d’un pays, c’est entre les provinces et les communes 
116. Mais très exactement de séparer, de diviser, de partager. Seulement, Proudhon s’en tient à un partage ou répartition du pouvoi
93 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
117ux », le reste c’est-à-dire 1 %, étant sans doute partagé entre indifférents endurcis et contestataires conséquents. Un autre s
118tenté d’expliquer ce pays, dans l’espoir de faire partager ma conviction qu’il est beaucoup plus que la somme de ses médiocrités
94 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
119s étymologique : celui qui aime et voudrait faire partager son amour, donc celui qui ouvre les portes ; tandis que le spécialist
95 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
120 et monopolisateurs qui prétendent aujourd’hui se partager le monde. Si nous n’en sommes encore qu’à la petite aube de la format
121ntre sept ou huit élus […] [p. 188] que doit être partagé le gouvernement d’un pays, c’est entre les provinces et les communes 
122. Mais très exactement de séparer, de diviser, de partager. Seulement, Proudhon s’en tient à un partage ou répartition du pouvoi
96 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
123oduction sont les superstitions fondamentales que partagent dans la même ferveur capitalistes et communistes. Tout au contraire,
97 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
124épopée de la chute. On dirait que le temps devait partager leur délire et faire entrer dans l’histoire le drame de leur esprit…
125aient d’habiter familièrement avec lui et même de partager sa couche — tout cela pour expier ses anciens [p. 401] péchés véniels
126r de loin (tout vaut mieux que la vie quotidienne partagée). Si Tristan décidait de garder Iseut pour lui, il violerait le tabou
127de trop bien voir dans la sobre lumière des jours partagés. Ce n’est pas amour, qui tourne à réalité. Cette sentence courtoise
128 l’un au rêve de l’autre. Mais si les deux amants partagent cette illusion, ne devient-elle pas la vérité de leur passion ? Vous
98 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
129le est l’un des compléments vitaux  17 . Loin de partager l’illusion d’un Victor Hugo  18 , d’un Grundtvig, je décrivais l’Écol
99 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Merveilleux Lavaux (23-24-25 décembre 1972)
130aimé, ils détruisent à coup sûr les amours qu’ils partagent. Ce paysage sublime est un pays réel, peuplé de vignerons et d’artisa
100 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
131dant le deuxième tiers de notre siècle, et qui se partagent aujourd’hui la totalité des territoires du globe. Ce sont eux, et eux