1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1dans le récit et le ton, surtout dans la première partie, qui est confuse. Non pas que le roman soit mal construit, au contrai
2 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Aragon, Traité du style (août 1928)
2n. J’admire autant le talent de celui qui mène 60 parties d’échecs simultanément, et c’est naturel : je m’en avoue plus éloigné
3 épithètes drôles ou quelconques. Mais la seconde partie du livre est admirable ; il suffit. Le titre ne ment pas ; ce livre t
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
4nnent obligatoires. La somme et l’arrangement des parties doivent être identiques pour tous les écoliers. Ce plan régit les hui
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5nge trois des parois, la quatrième est occupée en partie par le comptoir (un écriteau porte simplement ce tarif : 5 pengö), en
6écriteau porte simplement ce tarif : 5 pengö), en partie par un poêle immense, à plusieurs étages et marches. Deux ou trois ta
5 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
7uelle la rédaction s’empresse de faire rentrer la partie la plus incongrue de cette chronique. Enfin, un Étranger raconte l’hi
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
8 la vie… — Où était placé notre mal ? dans quelle partie de notre vie. Voici ce que nous savons : les hommes ne vivent pas com
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
9e et subit l’empire de sa douceur. Cette deuxième partie de l’ouvrage est extraordinaire de vie et de pathétique, sobre et dir
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
10composent d’une série de tableaux parallèles. Les parties n’en sont plus dérivées les unes des autres, mais elles s’étalent à l
11nte était plus calme parce qu’elle n’était qu’une partie de l’existence et qu’on cachait la meilleure ; les désespérances dont
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
12nge trois des parois, la quatrième est occupée en partie par le comptoir (un écriteau porte simplement ce tarif : 5 pengö), en
13écriteau porte simplement ce tarif : 5 pengö), en partie par un poêle immense, à plusieurs étages et marches. Deux ou trois ta
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
14jolie fille au collier de perles bleues. Après la partie, où l’on s’est renvoyé autant de regards que de balles : — « Je vous
11 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
15jourd’hui, des imprécations montent de toutes les parties de la terre contre une chrétienté qui, loin d’avoir maudit la guerre
16mment cette tactique, encore qu’inconsciente, lie partie sous-main avec le scandale, en faisant du christianisme quelque chose
12 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
17sonnes que leur ignorance du marxisme excusait en partie. On croit toujours vrai ce qui a l’air simple, et le moins qu’on puis
13 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
18visage sans illusion ni romantisme. L’enjeu d’une partie aussi mal engagée que celle que doit jouer notre génération, n’est pa
14 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
19injustices du régime social. Il joue. Il joue une partie dont il ignore volontairement l’enjeu. C’est là sa naïveté — sa malfa
15 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
20 rapport à l’ensemble, à l’espèce 11 . Il est une partie d’un tout : mais alors c’est le tout qui est donné d’abord, et c’est
21aut bien retenir. La logique nous enseigne que la partie n’est pas plus grande que le tout. Ce qui revient à dire, sur le plan
16 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
22même se passer d’elle, tout en acceptant d’autres parties de la doctrine. Car toute la force de propagande du marxisme-léninism
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
23jourd’hui, des imprécations montent de toutes les parties de la terre contre une chrétienté qui, loin d’avoir maudit la guerre
24mment cette tactique, encore qu’inconsciente, lie partie sous-main avec le scandale, en faisant du christianisme quelque chose
18 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
25. 161] compromis dégradants pour l’une et l’autre partie, mais d’assurer le jeu des tensions normales. Le groupe de L’Ordre no
19 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
26 vie était très simple. Il travaillait une grande partie de la nuit. Il aimait se promener à l’aube. Puis il se remettait à éc
20 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
27la personne n’est pas vaine. Dans la très confuse partie que nous menons, ignorants de la règle, distinguons cet enjeu admirab
21 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
28dre dans l’intérieur de [p. 49] son âme, dans une partie de son être inconnue à lui-même, et qui tient à la fois des sens et d
29t sa réponse n’est encore qu’une évasion. Cette « partie de son être inconnue à lui-même », il en fait aussitôt une réalité ps
22 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
30ni des compromis dégradants pour l’une et l’autre partie, mais des tensions normales. Nous avons expliqué déjà, dans d’autres
23 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
31e lire avec eux les quelques pages de la première partie intitulées Religion et christianisme. Je ne puis tout citer : je me b
24 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
32s et Issues (juin 1935) o Ce livre comporte une partie poétique précieuse et somnifère, et une partie critique dont l’intérê
33ne partie poétique précieuse et somnifère, et une partie critique dont l’intérêt dépasse tout ce que les surréalistes nous ont
25 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
34s de l’Esprit, ce n’est point pour me ménager une partie par trop facile. C’est que la grossièreté même de l’écart, et le fait
26 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
35solu, sur le plan spirituel, par l’Édit, mais les parties se trouvant liées bon gré mal gré au cadre de l’État, la France est d
36ina son commerce, qui l’affaiblit dans toutes ses parties, qui le mit si longtemps au pillage public et avoué des dragons, qui
27 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
37naisons parlementaires, les grands bourgeois, une partie des paysans, les industriels et leurs Comités, la majorité des moyens
38e, certes, qu’il faut attribuer l’évolution d’une partie de l’opinion, ou de certains groupes, vers des idées qui se rapproche
28 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
39 la culture”, voilà où nous en sommes. La majeure partie de ce que l’on dit aujourd’hui sur la culture est du même niveau. » L
40le, une sorte de distinction que l’on acquiert en partie par l’étude, en partie par le rang social. L’adjectif culturel se voi
41ction que l’on acquiert en partie par l’étude, en partie par le rang social. L’adjectif culturel se voit le plus souvent accou
42 qui précédèrent leur chute, se mirent en majeure partie à placer leurs fortunes en biens-fonds, et à tirer leurs ressources d
29 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
43s autres trichent ou font défaut. N’est-ce pas la partie de croquet dans Alice au pays des merveilles ? Les boules étaient des
44 problèmes se déplacent au hasard, chacun joue sa partie comme il le peut, sans souci de la règle commune, et la terreur domin
30 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
45rie juvénile qui paraît bien s’être emparée d’une partie au moins du peuple russe ; assez ignorants au surplus des théories de
46ivité économique et politique ne constitue qu’une partie, tout comme la production scientifique et artistique » 40 . Cela revi
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
47étienne de personne.)   Mission historique d’une partie de la population, considérée comme destinée d’avance, collectivement,
48titude que j’essaierai de décrire dans la seconde partie de cet ouvrage.)   Moralisme : La morale est identiquement soumise d
32 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
49rsonne. Elles soumettent le tout de l’homme à une partie de son activité, qui est l’activité sociale ou politique. Elles impos
50tenterai d’en donner les éléments dans la seconde partie de ce livre. Mais il reste à tirer de notre examen de quelques mesure
33 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
51 [p. 145] Préambule L’objet de la seconde partie de cet ouvrage risquerait d’être mal compris, si je n’écartais dès l’
34 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
52es, d’une définition concrète des mots en jeu, la partie est perdue d’avance ou plutôt elle va se jouer dans un domaine où ne
35 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
53rie juvénile qui paraît bien s’être emparée d’une partie du peuple russe ; assez ignorants au surplus des théories de Marx et
54ivité économique et politique ne constitue qu’une partie tout comme la production scientifique et artistique » 54 . Ceci revie
36 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
55e prêtre seul peut en boire), devenu par la suite partie intégrante de la nouvelle tradition, contradictoire à l’Écriture. Le
37 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
56it » les moyens mis en œuvre. L’indignation d’une partie de notre [p. 22] presse contre les procédés de pression utilisés par
38 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
57 commis l’erreur du centralisme jacobin, c’est en partie l’exemple de la France qui l’explique. Mais un exemple mal interprété
39 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
58 [p. 11] Première partie N’habitez pas les villes ! [p. 13] Début de novembre 1933 Je commenc
59une bonne et impérieuse raison d’abandonner cette partie mal engagée, ma vie, et de se retrouver neuf, enfantin, ou tout simpl
60 de champ grands comme ma chambre doit passer une partie de la journée à marcher de l’un à l’autre. Disposition encore plus gê
61 ensemble pour causer. Le dimanche, ils « font la partie » chez l’un ou l’autre, à quatre ou cinq. On boit et on tape le carto
62vécue depuis longtemps ou depuis toujours par une partie du peuple, est au contraire dans la révolution matérielle. Mais cette
63it entendre dans l’intérieur de son âme, dans une partie de son être inconnue à lui-même. Quoi de plus simple que d’imaginer q
40 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
64 [p. 133] Deuxième partie Pauvre province [p. 135] 22 septembre 1934. A… (Gard) Arrivés hier m
65que de faire valoir les droits élémentaires d’une partie de la population. Mais quelle trahison des « petits » représente alor
41 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
66 [p. 235] Troisième partie L’été parisien [p. 237] 2 juillet 1935 Arrivée à Paris. — Après la
42 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
67du jeu ? Qui t’a fait croire que ta vie était une partie à jouer entre toi et le monde, par exemple ; ou encore entre l’indivi
43 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
68d’un Sorel, — qu’au surplus nous renions en bonne partie. Ce pataquès donne la mesure de la « cohérence » d’une pensée qui a p
44 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
69ogie swedenborgienne, qui constitue à mon sens la partie la plus intéressante de l’œuvre du Suédois, devait apparaître puremen
45 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
70aires. Mais je vois aussi qu’avec la cinquantième partie de l’argent consacré à leur acquisition, on pourrait apporter à nos i
46 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
71une bonne et impérieuse raison d’abandonner cette partie mal engagée, ma vie, et de se retrouver neuf, enfantin, ou tout simpl
47 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
72tandis que les compagnons restés au camp font une partie d’échecs. (Et l’on en fit beaucoup, non sans philosopher sur le plus
48 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
73ciale, doivent être rejetés, ce qui se produit en partie grâce aux mesures de stérilisation… La conception nationale-socialist
49 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
74 commis l’erreur du centralisme jacobin, c’est en partie l’exemple de la France qui l’explique. Mais un exemple mal interprété
50 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
75rités qu’entraînaient trop d’allusions à d’autres parties du livre. 1. Crise moderne du mariage Deux morales s’affrontaient a
51 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
76nomènes complexes et collectifs, qui échappent en partie aux vues individuelles. Le « signe » de la crise du mariage nous parl
77 La cause intime de cette rupture nous demeure en partie mystérieuse 107  : c’est « le secret » essentiellement impartageable
52 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
78cipales du jeu est omise ou inobservée. (Ainsi la partie de croquet, la discussion avec le bourreau qui refuse de décapiter un
53 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
79rtissement J’ai appelé « livres » les différentes parties de cet ouvrage, parce que chacune esquisse le contenu d’un volume de
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
80gine doit être obscure. Et son sens même l’est en partie. Il se présente comme l’expression tout anonyme de réalités collectiv
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
81avant Rome, les Celtes avaient conquis une grande partie de l’Europe actuelle. Venus du sud-ouest de la Germanie et du nord-es
82e, plus tard, pour les mystères manichéens, et en partie pour ceux des Celtes. Sur quoi le christianisme triompha. La primitiv
83urs mœurs étaient pures… » Ce jugement rachète en partie les calomnies de l’Inquisition. Mais on s’étonne de voir ce saint doc
84 aspects. Et tout d’abord, dit Marcabru, « Il lie partie avec le Diable, celui qui couve Faux Amour ». (Et en effet, le Diable
85x. « Les tournois, note Hubert, font certainement partie de ce vaste système de concurrence et de surenchère. » (II, p. 234.)
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
86 recréation autonome, qui pourrait s’expliquer en partie sur la base des remarques que nous faisions au précédent chapitre ? «
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
87La Rose de Guillaume de Lorris — dans la première partie du roman, dite courtoise — c’est l’amour de la femme idéale, vraie fe
88sprit, et la raison de la passion. Chacune de ces parties aura sa descendance. De Lorris, nous irons par Dante — qui peut-être
89mme une « maladie de l’âme » — se transmettra aux parties basses de la littérature française : gauloiserie, gaillardise, ration
90n de Gomberville, parcourir comme un fou les cinq parties du monde pour apaiser un regard irrité de sa maîtresse. Au dénouement
91aitent dans les formes, ni plus ni moins qu’entre parties diplomatiques. L’inclination réelle ou supposée n’y ajoute guère qu’u
92’on relise la grande lettre de Julie mariée (IIIe partie, lettre XVIII), analysant le passé des amants : on ne saurait dépiste
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
93’est alors que la guerre ressemble vraiment à une partie d’échecs. Lorsque après des manœuvres compliquées, un des adversaires
94 chacun va à ses petites affaires en attendant la partie ou la campagne suivante. » 179 Chaque fois que reparaît l’élément d
95l’archiduchesse Marie-Louise — et c’est la grande partie classique, Wagram par exemple, combinant une science devenue rhétoriq
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
96e que cette intention ou cet espoir expliquent en partie la facilité avec laquelle on se marie encore « sans y croire ». Le rê
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
97 La cause intime de cette rupture nous demeure en partie mystérieuse : c’est « le secret » essentiellement impartageable et in
61 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
98thenticité de cette chronologie !) Ainsi toute la partie de ma lettre relative à l’histoire « objective » se trouve être un ma
62 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
99n immense affaissement du sens personnel dans les parties de l’humanité contemporaine exténuées par la misère. Les solutions to
63 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
100aires. Mais je vois aussi qu’avec la cinquantième partie de l’argent consacré à leur acquisition, on pourrait apporter à nos i
64 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
101tonnerez donc pas trop si je consacre la première partie de cette étude à la critique, pour ne pas dire au dégonflage de ces c
102est pourquoi je voudrais consacrer cette dernière partie de ma conférence à quelques remarques sur l’idée de vocation en génér
65 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
103ation, j’entends à la fois union et autonomie des parties qui s’unissent ; à la fois « un pour tous » et « tous pour un ». 2. J
66 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
104e pourrait et devrait jouer dans notre siècle une partie magnifique. Mais il faudrait que notre gouvernement comprenne ceci :
67 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
105 [p. 19] Première partie L’Incognito et la révélation [p. 21] 1. Le premier tour C’est dans l
106 mille ans, puis délié et déchaîné sur les quatre parties du monde pour les tromper et pour les faire se battre sans raison all
107pport à ce plan et [p. 39] à cette intention — en partie révélés — que les actes des créatures pourraient être jugés sans erre
68 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
108 [p. 57] Deuxième partie Hitler ou l’alibi [p. 59] 15. Où paraît la nécessité d’un alibi Il e
109lus populaire qu’il eût jamais imaginé. C’est une partie perdue, mais que lui importe ? Il sait qu’il a le temps pour lui, si
69 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
110 [p. 83] Troisième partie Le Diable démocrate [p. 85] 24. Erreur fatale des démocrates Avec un
111s qu’une machine sans huile et sans jeu entre ses parties. C’est le sens de l’humour qui sauve les hommes vivant dans un État d
112e : ce jeu de coquetterie profonde conditionne en partie l’Histoire. C’est dire que fonder un régime sur le beau mot de Libert
113ui s’arrange toujours pour être à la fois juge et partie dans le procès de sa définition. Paradoxal par essence, il existe, bi
70 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
114 [p. 119] Quatrième partie Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies [p. 121] 38. Le Diable
115ription du fonctionnement de quelques-unes de ses parties, les dernières analysées toujours ? Qui vous prouve que vos glandes v
71 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
116 [p. 187] Cinquième partie Le Bleu du Ciel [p. 189] 59. La lutte contre le Diable Ne réponds p
117t. Quoi qu’il arrive, le grand Ordre subsiste, la Partie est déjà gagnée, — le bleu du ciel n’est pas terni par les nuées de n
118 Du point de vue de l’éternité, c’en est fait, la partie est gagnée. Mais ce qui nous importe dans ce siècle, c’est de nous re
72 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
119 mille ans, puis délié et déchaîné sur les quatre parties du monde pour les tromper et pour les faire se battre sans raison all
73 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943)
120ui s’arrange toujours pour être à la fois juge et partie dans le procès de sa définition. Un être paradoxal pas essence. Il es
74 1944, Les Personnes du drame. Introduction
121pour les juger ? Qu’ils aient gagné ou perdu leur partie, ils ont été plus loin que je n’irai jamais : c’était leur jeu, et le
75 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
122 vie était très simple. Il travaillait une grande partie de la nuit. Georg Brandès rapporte qu’on pouvait le voir, de la rue,
123cord secret. Il y aura toujours pour lui d’autres parties. Il y aura toujours une équivoque. Il ne peut pas y avoir de pureté d
124nventions qui nous rassurent, de la découper en « parties » indépendantes les unes des autres. Que si l’on vient à en perdre un
76 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
125en 1883, et passa dans cette ville la plus grande partie de sa vie. Docteur en droit, il travailla d’abord au service d’une co
77 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
126du jeu ? Qui t’a fait croire que ta vie était une partie à jouer entre toi et le monde, par exemple ; ou encore entre l’indivi
78 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
127 particulier, qui est la substance du général. La partie n’a de sens et d’authenticité qu’autant qu’elle participe, c’est-à-di
79 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
128France dite libre. Si l’on traverse en autocar la partie non encore occupée du pays, on n’aperçoit que des traces infimes d’un
80 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
129nistre belge qui reçoit mes balles dans sa barbe, parties d’échec avec le baryton viennois de l’Opéra de New York, bains de sol
130llars. Le soir, elle m’invite à sa table pour une partie de bingo, jeu de hasard. Sur les trois tours, elle en a gagné deux, e
81 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
131me tiens au carrefour Médicis et je regarde cette partie du boulevard Saint-Michel qui monte vers l’Observatoire. Elle est dés
132jets. Et comme le monde est une vitrine, en bonne partie, il doit être possible de déterminer le degré de fortune ou d’infortu
133n marché, je monterai chez « Saint-Ex » faire une partie d’échecs et l’écouter parler des malheurs de sa France… Juin 1942 L
134e bois, au bord du Sound, avec les Saint-Exupéry. Parties d’échecs sur la galerie, après le bain, à toutes les heures du jour e
82 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
135lement par une petite peuplade dispersée ? Or une partie de la littérature française moderne, la meilleure justement, s’était
83 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
136s coutumes de maint État du Middle West, et de la partie nord de la Pennsylvanie. Nous traversons maintenant la ville pour all
137ue — permettant l’examen à l’œil nu. Décrivons sa partie inférieure. La rue huileuse, parsemée de vieilles lettres, de bouts d
84 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
138prétexte d’éviter la guerre, tuerait la paix. Une partie de la population serait employée à surveiller le ciel, l’autre partie
139ion serait employée à surveiller le ciel, l’autre partie à fabriquer les instruments et à payer les impôts nécessaires. Par cr
85 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
140féremment. La solidarité pratique des différentes parties du globe est un fait durement établi au niveau de notre existence mat
86 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
141 la liberté, les droits du tout et les droits des parties. De même que la théologie de l’œcuménisme prévient d’une part l’ortho
142il doit l’être. L’action du chrétien n’est jamais partie de la prudente [p. 639] considération des forces dont il croyait pouv
87 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
143e ses papiers, et s’en va tranquillement faire sa partie de billard, tandis que le second saisit sa chance de gloire et devien
88 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
144tion des fins dernières. On ne peut connaître les parties que par le tout, et non l’inverse. Le critique. J’observe une fois d
145n cette forme significative du tout, et de chaque partie dans le tout. Bien entendu, je ne puis avancer aucun exemple d’une te
89 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
146ons de ce succès pratique me demeurent en [p. 46] partie mystérieuses, mais quelques-unes sont formulables. Tout d’abord, l’Am
147traire libéraux, et annoncent qu’ils retirent une partie de leurs effectifs : voyez ces idéalistes naïfs, ils font le jeu du f
90 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
148Le directeur du journal en question censura cette partie de l’interview, en vertu de la politique qu’on attribue par erreur à
149le débat réel reste mal défini, les positions des parties en présence n’ayant pas été déclarées dans les termes exacts où elles
91 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
150ment, dans toute la vie, et le foyer n’est qu’une partie de ses domaines. Il s’agit de l’aménager pour qu’il fonctionne au ser
151sans doute celui de la Russie soviétique et d’une partie de la jeunesse européenne. Essayons de le définir en quelques traits.
92 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
152ble tropisme. Les masses industrielles, dans leur partie active, regardent vers la Russie, et les grands hommes d’affaires reg
93 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
153stes — fédéralistes comme on [p. 82] respire — la partie sera déjà plus qu’à moitié gagnée. Messieurs les délégués, si l’Europ
94 1948, Esprit, articles (1932–1962). Thèses du fédéralisme (novembre 1948)
154ble tropisme. Les masses industrielles, dans leur partie active, regardent vers la Russie, et les grands hommes d’affaires reg
95 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
155it rien au regard de celui que nous courons ? Une partie de l’opinion réclamait une Autorité fédérale, dotée de pouvoirs limit
96 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
156le de pays peu sûrs, qui d’une part ne font point partie du Commonwealth, d’autre part ne sont pas socialistes, ou ne le sont
157 historien, écrit au Times qu’elles ne font point partie de la doctrine et des dogmes chrétiens. Suarez et les Jésuites pensai
97 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
158ous écrirais pas si je ne savais très bien qu’une partie d’entre vous m’approuve, et qu’une autre ne dit pas non. Dans un mouv
98 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
159Europe. On peut donc définir l’Europe comme cette partie de la planète où l’homme, sans relâche, se remet en question, et veut
160 russe et américain, et tout cela semble en bonne partie vrai. Mais il n’est pas moins vrai que l’horizon d’un progrès possibl
99 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
161é Malraux s’est écrié : « L’Amérique n’est qu’une partie de l’Europe ! » L’Amérique n’est-elle pas plutôt la fille de l’Europe
162une vaste contrée vierge. Une fille n’est pas une partie de son père. Elle peut tenir de lui mais agir autrement qu’il n’aurai
163a peur et l’attrait combinés. Il est clair qu’une partie sans cesse croissante de l’intelligentsia européenne redoute (ou affe
100 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
164é Malraux s’est écrié : « L’Amérique n’est qu’une partie de l’Europe ! » L’Amérique n’est-elle pas plutôt la fille de l’Europe
165une vaste contrée vierge. Une fille n’est pas une partie de son père. Elle peut tenir de lui mais agir autrement qu’il n’aurai
166a peur et l’attrait combinés. Il est clair qu’une partie sans cesse croissante de l’intelligentsia européenne redoute (ou affe