1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
1ograde, un infâme réactionnaire, etc. Ce sont les partisans d’une démocratie progressiste et tolérante qui se livrent à ces excès
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
2n’était encore au xviiie siècle qu’une utopie de partisans. Il ne serait guère plus fou de proposer aujourd’hui qu’on répande un
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
3les. Mais je m’adresse aux démocrates convaincus, partisans des « lumières » et qui pourtant s’indignent de voir la morale actuel
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
4nité que tant de systèmes prônés par [p. 184] les partisans du progrès, — le taylorisme par exemple. J’y vois, au contraire, des
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
5it qui révèle un intellectuel déchaîné plus qu’un partisan convaincu. On sent bien que le triomphe de M. Nizan est dans l’insole
6 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
6nant en présence de l’accusation plus subtile des partisans de la synthèse. Comment des gens qui se réclament de Calvin, de Luthe
7 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
7e petite histoire ne s’applique pas seulement aux partisans attardés de Darwin, mais aussi bien aux partisans de Marx et de Gobin
8partisans attardés de Darwin, mais aussi bien aux partisans de Marx et de Gobineau. Il est tout à fait vrai que les adeptes du ma
8 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
9nant en présence de l’accusation plus subtile des partisans de la synthèse. Comment un homme qui se réclame de Calvin et de Luthe
9 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
10. Ce n’est pas dans l’utilisation accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement. C’est, au contraire, dans sa
10 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
11e petite histoire ne s’applique pas seulement aux partisans attardés de Darwin, mais aussi bien aux partisans de Marx et de Gobin
12partisans attardés de Darwin, mais aussi bien aux partisans de Marx et de Gobineau. Il est tout à fait vrai que les adeptes du ma
11 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
13s elle ne règne plus que sur des automates. ⁂ Les partisans du nous, en vérité, ont fait erreur sur la personne. Si la personne e
12 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
14er aux historiens, aux [p. 154] psychologues, aux partisans de l’expérience religieuse « sentie et vécue ». Mais si c’est le péch
13 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
15ce que tu crois. Il est, comme moi d’ailleurs, un partisan impénitent de l’expérience chrétienne, de sa piété vécue et chaque jo
14 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
16toire des extrémistes en octobre 1917. Contre les partisans de l’ouvriérisme intégral et exclusif (l’attitude du PC français jusq
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
17sme, commence seulement d’apparaître aux yeux des partisans sincères du régime. On comprend fort bien les raisons qui les empêcha
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
18érité plus haute, et qui n’est pas une opinion de partisan, de politique. Mais cela n’empêche pas que le génie d’Hitler est un f
19l l’usage qu’en pourraient faire les plus ardents partisans même du régime. Cette deuxième phase se résume donc en un effort inté
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
20 les contraintes policières se relâcheront. ⁂ Les partisans de l’URSS ou de Hitler me feront sans doute deux objections dont j’ad
21et divisée contre elle-même, grabuge des factions partisanes, vieillards aux commandes, presse « libre » aux ordres des grands tru
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
22ections que je puis adresser à ces régimes, leurs partisans finissent par me répondre : Bon ou mauvais selon vos idées, c’est ce
19 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
23alentendus, et non pas comme le veut la polémique partisane, de la perversité des uns triomphant de la bonté naturelle des autres
24troverses politiques où le maintient la nervosité partisane ? En vérité, il est grand temps d’au moins reconnaître une situation
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
25e personnel se donne en vertu de sa vocation. Les partisans du nous ont fait erreur sur la personne. Si la personne est au princi
21 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
26sme, commence seulement d’apparaître aux yeux des partisans sincères du régime. On comprend fort bien les raisons qui les empêcha
27uveau — en Allemagne aussi bien qu’en URSS. ⁂ Les partisans de l’URSS ou de Hitler me feront sans doute deux objections très impo
28et divisée contre elle-même, grabuge des factions partisanes, vieillards aux commandes, presse « libre » aux ordres des grands tru
29ections que je puis adresser à ces régimes, leurs partisans finissent par me répondre : Bon ou mauvais selon vos idées, c’est ce
22 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
30 système apparemment tout contraire des élections partisanes. Si nous sommes antiparlementaires, nous ne souffrirons pas que la pa
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
31simplifier dans le cadre grossier des disciplines partisanes, ou bien fuir à l’écart, essayer de prolonger encore les anciens jeux
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
32dynamique et assassin. Je pense toutefois que les partisans du risque créateur ont raison. Et que la santé spirituelle d’un peupl
25 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
33 moderne », douée d’exigence spirituelle, avec un partisan du « serf arbitre » luthérien. (On peut admettre qu’un tel dialogue s
26 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
34 de la culture sont un peu moins simplets que ces partisans ne le croient. Et que ce n’est pas d’abord contre le fascisme à l’étr
27 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
35 intemporel, mais il n’est guère qu’anachronique. Partisan qui survit à sa cause ; et pensée qui refuse de payer. p. 616 aj
28 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
36t même en quelque mesure.) Mais une presse suisse partisane, à la manière des partisans français ou allemands, n’est plus qu’une
37ais une presse suisse partisane, à la manière des partisans français ou allemands, n’est plus qu’une presse d’intérêt local. Là e
29 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
38ance le sérieux et l’application qu’apportent les partisans du national-socialisme à vous expliquer leur situation, telle que le
30 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
39 système apparemment tout contraire des élections partisanes. Si nous sommes antiparlementaires, nous ne souffrirons pas qu’une pa
31 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
40s effets ne sont plus contestables. Que l’on soit partisan de l’une ou de l’autre, il faut admettre que la passion ruine l’idée
32 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
41. Ce n’est pas dans l’utilisation accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement. C’est au contraire dans sa dé
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
42les plus sensées que firent à ma thèse minima les partisans d’écoles au moins diverses, me voici ramené par une sorte de spirale
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
43ovisoire qu’en se mettant au service de mystiques partisanes ? Serait-ce la fin du romantisme ? Le spectacle de nos mœurs n’autori
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
44s effets ne sont plus contestables. Que l’on soit partisan de l’une ou de l’autre, il faut admettre que la passion ruine l’idée
36 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
45hète des malheurs dus à la Réforme. Pour des fins partisanes non dissimulées, les politiciens des cinq cantons catholiques cherche
37 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
46isme constructeur d’une intensité comparable. Les partisans de droite et de gauche seraient fondés à nous dire aujourd’hui : « Vo
47 type léniniste ou fasciste, c’est-à-dire de type partisan, impliquant une discipline, une tactique, des mots d’ordre tactiques,
38 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
48idualistes. L’intolérance est la sombre vertu des partisans collectivistes. De leur lutte est sortie la guerre. Le seul moyen de
39 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
49t même en quelque mesure.) Mais une presse suisse partisane, à la manière des partisans français ou allemands, n’est plus qu’une
50ais une presse suisse partisane, à la manière des partisans français ou allemands, n’est plus qu’une presse d’intérêt local. Là e
40 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
51se l’anarchie de nos mœurs privées. Toutefois les partisans du romantisme maintiendront que l’amour excuse et magnifie ce qui ne
41 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
52e moderne » douée d’exigence spirituelle, avec un partisan du « serf-arbitre » luthérien. (On peut admettre qu’un tel dialogue s
42 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
53re écrit ni de motifs allégués. J’ai toujours été partisan des vacances payées, et n’ai donc pas à me plaindre, personnellement.
43 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
54 réfugiés. Il en résulte qu’on collabore avec les partisans sournois d’Hitler, de Mussolini, de Franco et de leur régimes « d’ave
44 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
55noncer sous le nom d’« éléments de désordre » les partisans de la paix en général ? Ces gens-là leur paraissent, évidemment, d’un
45 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
56Fumez-vous ? Avez-vous d’autres vices ? Êtes-vous partisan de doctrines tendant au [p. 160] renversement des institutions améric
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
57 la personne, une conception de l’homme réduit au partisan, une technique du mensonge et de la délation, les élites asservies à
58et non l’entraide communautaire ; la dénonciation partisane, non pas le régime d’union sacrée. Autant de succès remportés par l’e
47 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
59nations et les peuples à des fins pacifiques, non partisanes, on les nomme assembleurs de nuées. On veut dire qu’ils s’occupent d’
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
60s nationalistes, et celui, parallèle, de l’esprit partisan. À ce sujet, il me paraît urgent de préciser une distinction fondamen
61s moyens de surmonter le nationalisme et l’esprit partisan, je ne vois personne au monde qui puisse le faire avec quelque chance
49 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
62e comme M. Hugh Dalton. Je vois bien qu’il se dit partisan d’un peu d’union tout de même, pour faire face aux Soviets et au défi
50 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
63Et ce n’est pas une secte politique, une doctrine partisane ou une autre, qui résoudra le problème du chômage, mais l’union de no
51 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
64l a grand faim, il a beaucoup lu Marx, et il est “partisan de la paix” ; d’autre part, ce berger n’est pas un homme parfait, il
52 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
65ussi aux isolés, à ceux qui refusent l’engagement partisan, qui se méfient des plans et demandent à voir, à ceux enfin qui dans
53 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
66s cadres à la fois étroits et vermoulus (dont les partisans du fédéralisme européen, de La Haye à Strasbourg, ont cherché les moy
54 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
67, comme on ferait en France, sur leurs incidences partisanes. Je suis frappé aussi de la facilité de parole des orateurs, qui s’ex
68ments échangés, à cent ans de distance, entre les partisans de la Fédération et ceux de la souveraineté sans restriction, qu’il s
69e pouvaient avancer, contre tant d’évidences, les partisans de la souveraineté totale ? Tout d’abord, ils jugeaient que les proje
70l doit rester, à leurs yeux, au-dessus des luttes partisanes, en tant qu’il représente le chef de l’État ; il doit rester un corps
71al, les disputes sont plus âpres et le dogmatisme partisan plus accusé.) Le cœur du débat fédéral, c’est un mouvement perpétuel
55 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
72sociale que des foyers d’agitation et d’idéologie partisane. Leurs activités se manifestent dans trois domaines principaux : seco
73référer l’efficacité immédiate aux revendications partisanes, les solutions pratiques et limitées aux systèmes logiques, et les co
56 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
74nts hâtifs, des prises de position passionnées et partisanes, et son goût de l’analyse objective des situations. Ce n’est pas une
57 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
75confessions religieuses au temps où elles étaient partisanes : c’est bien pourquoi la neutralité suisse s’est affirmée comme princ
58 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
76mmuniste est devenue manifeste. Il ne reste à ses partisans, dans nos démocraties, qu’à nier les faits. Il leur reste à nier l’éc
59 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
77dives du côté des intérêts immédiats, de l’esprit partisan, et des préjugés nationaux. C’est naturel. Dans la confusion typique
60 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
78nelle et tatillonne stupidité des « résolutions » partisanes, l’alliance incestueuse des communistes, des généraux défaitistes en
61 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
79le fait de nationalistes tout court, j’entends de partisans attardés mais honteux de la souveraineté sans limites des nations. En
62 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
80us stables du monde, depuis plus d’un siècle. Les partisans de l’Europe unie ne manquent pas de le citer en exemple. Mais combien
63 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
81à faire. Deux illusions des « Européistes » Les partisans de l’Europe unie ont péché depuis quelques années — et non seulement
64 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
82el — en dépit de l’hypocrisie des historiographes partisans — que la Révolution, mythe libertaire, est une réalité close et lugub
65 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
83mesure où ils consistent en préjugés, aveuglement partisans, méfiances non fondés, et surtout ignorance de la vraie situation.
66 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
84qui triomphe de la haine, ni la raison des folies partisanes, mais c’est plus simplement la peur. Entre deux blocs presque égaleme
85gue qui n’aurait donc lieu qu’entre l’URSS et ses partisans, ou entre l’URSS et les sceptiques de l’Occident, ou enfin entre l’UR
67 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
86, pour les anticommunistes d’abord, puis pour les partisans de l’URSS, enfin pour les PC eux-mêmes. II. Les anticommunistes à
68 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
87dans les domaines jusqu’ici réservés aux passions partisanes, aux rhéteurs excités. Que deux exemples me suffisent ici. La suppres
69 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
88révolution d’ordre essentiellement politique. Ses partisans demandent l’élection au suffrage universel d’une Constituante europée
70 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
89el — en dépit de l’hypocrisie des historiographes partisans — que la Révolution, mythe libertaire, est une réalité close et lugub
71 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
90ment fécond du cadre national. Voilà pourquoi les partisans de l’Europe unie sont convaincus qu’ils servent tout l’humain, quand
72 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
91e neutralisme est littéralement un mensonge. (Ses partisans, d’ailleurs, le savent aussi bien que moi.) Laissons donc ces mystère
92utralité ? Guère plus que de paix dans le cas des Partisans de la Paix. Le neutralisme et la neutralité à la Menon abusent du mot
73 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
93mière se voyaient au moins reconnues tant par les partisans que par les adversaires a priori d’une éventuelle neutralité européen
74 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
94t de la stratégie politique, je ne suis nullement partisan d’une interdiction du PC, encore qu’il soit normal d’en discuter : le
75 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
95s, et sans le chercher du tout, les points de vue partisans de la gauche et de la droite, les ignorances américaines et les astuc
76 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
96 tous les temps promènent sous les galeries leurs partisans bavards. Avant de nous mêler à leur foule insouciante, demeurons un m
77 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
97r l’Europe — mises à part vos attaques contre les partisans de son union —, et qu’êtes-vous disposés à faire ? En résumé : vous n
78 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
98s n’est pas de nature à endormir la vigilance des partisans de la liberté. Le système n’en devient pas moins faux, pour être trah
79 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
99e claires et simples les thèses fondamentales des partisans de l’union. Chacun voit aujourd’hui que nous devons faire l’Europe, n
80 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
100eur d’une union des États européens. Les buts des partisans de l’union sont d’une part, d’empêcher le retour de guerres entre les
81 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
101et l’efficacité. Les grands débats seraient entre partisans du confort ou du sens de la vie… On parlerait, en somme, des mêmes ch
82 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
102et non l’esprit) régit les affaires humaines. Les partisans eux-mêmes de cette doctrine montrent d’ailleurs qu’ils n’y croient pa
83 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
103ute comme dirigiste et socialiste, tandis que les partisans de la Constitution lui reprochent au contraire de céder devant la vol
84 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
104un d’entre eux le récit des dernières heures d’un partisan de Batista, condamné par un tribunal siégeant en plein air et de nuit
85 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
105e trouve cloisonnée par des barrières de préjugés partisans et nationalistes, plus paralysantes que les taxes frappant la circula
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
106. 133] Sur Rousseau, et du même coup sur tous les partisans du Bon Sauvage, du Sage Égyptien et du Chinois philosophe — sinon du
107signe par A. et qui semble être anglais (C. étant partisan des Anciens et B. des Primitifs) 131  : C. — Seriez-vous assez hardi
108pagne le message non moins « philosophique » d’un partisan de l’Europe fédérée… par l’Instruction : Melchior-Gaspar de Jovellano
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
1098 Le marquis Antoine de Condorcet (1743-1794), partisan de la Révolution et tué par elle, avait écrit un an avant sa mort, ca
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
110cabulaire français. Les girondins qui se disaient partisans du fédéralisme — et leur ennemi Robespierre fut le premier à dire le
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
111 se fait le précurseur des fédéralistes modernes, partisans d’une Europe unie dans ses diversités et opposant au nationalisme abs
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
112uent du gouvernement provisoire de Quarante-huit, partisan d’un régime « sincèrement progressiste et énergiquement conservateur 
113émoniques), fut non seulement l’un des plus zélés partisans d’une unité allemande de type fédéraliste, mais le théoricien d’une u
114ît le premier numéro de la revue des Slavophiles, partisans d’un nationalisme spirituel et culturel, de l’orthodoxie pure et des
115 n’acceptaient pas ce dogme, et, par exemple, les partisans de Lamarck, étaient en butte à son mépris. Le philosophe le plus impo
116esse et laisser tous les appétits de victoire aux partisans de telle ou telle tendance. Étant donné la violence extrême des comba
91 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
117 9] précision de l’expression. Je suis un fervent partisan du rétablissement de la classe de rhétorique avant le bachot, et d’un
92 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
118fier l’Europe par la force. Mais les prophètes et partisans de l’union fédérale de l’Europe ont toujours soutenu que cette union
119 », qui sera repris et invoqué par d’innombrables partisans de l’union, de William Penn et de l’abbé de Saint-Pierre jusqu’à Chur
120di, Fourier, Heine, Lamartine et Mickiewicz, tous partisans d’États-Unis d’Europe basés sur la volonté des peuples, chantés par l
93 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
121tidote du nationalisme, du chauvinisme, racial ou partisan, et finalement des dictatures totalitaires qui en sont l’aboutissemen
94 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
122 profondément valable dans l’intention avouée des partisans de l’Europe des États ou des patries, j’entends la volonté de sauvega
123 Quatre groupes d’arguments sont invoqués par les partisans de l’abstention. Je vais les résumer et y répondre. Arguments politi
95 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
124tiers de l’histoire des « louables cantons ». Les partisans de l’abstention — Stillesitzen — dans les conflits locaux ou généraux
96 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
125r la première fois son ambiguïté essentielle. Les partisans de l’unité parlent d’édicter des « ordonnances fédérales » en matière
126x, égale union supracantonale : Un pour Tous. Les partisans de la souveraineté totale des États membres invoquent inversement les
127 la fédération est celle de luttes menées par les partisans d’une Suisse unie, contre les défenseurs de la souveraineté sans limi
128e trouve bloqué de nos jours par un sophisme. Les partisans de l’union immédiate exigent que les États-nations renoncent d’abord
129À la Diète de cette année-là, le délégué de Vaud, partisan de l’union fédérale, déclare qu’il s’agit de savoir si la Suisse est
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
130as, comme on ferait en France, sur les incidences partisanes. Je suis frappé aussi de la facilité de parole des orateurs, qui s’ex
131ion pour tous » paraît bien être leur devise. Les partisans de l’Europe unie ont coutume de préconiser des mesures qui permettrai
132es motifs prétendus « idéologiques », à vrai dire partisans ou sectaires, d’autre part des rêveries, utopies et tabous de la gran
133 Conseil fédéral doit rester au-dessus des luttes partisanes, en tant qu’il constitue le chef de l’État ; il doit rester une équip
98 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
134référer l’efficacité immédiate aux revendications partisanes, les solutions pratiques et limitées aux systèmes logiques, et les co
99 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
135 profondément valable dans l’intention avouée des partisans de l’Europe des États ou des patries, j’entends la volonté de sauvega
136 Quatre groupes d’arguments sont invoqués par les partisans de l’abstention. Je vais les résumer et y répondre. Arguments politi
100 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
137ental de la Confédération. Disciple de Tschudi et partisan de l’existence historique de Tell, ainsi que du Serment du Grütli, Gl