1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1de plus effective, quitte à nous revenir munis du passeport indispensable d’une consécration étrangère. Un jour en effet l’on app
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2e chez nous ? » On me demandera donc toujours des passeports ? Dussé-je les inventer… Ah ! l’embarras de voyager n’est rien auprès
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3texte avouable… On me demandera donc toujours des passeports ? Dussè-je les inventer… Ah ! l’embarras de voyager n’est rien auprès
4 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
4e à peine dire par l’état civil. « Je n’ai pas de passeport ; je n’en ai jamais eu ; s’il doit être que j’en doive un avoir un, j
5 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
5e. La troupe a arrêté des automobilistes munis de passeports français, mais aucun n’était français. La population, sortie pour voi
6 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
6, fin septembre 1940 Ces histoires de visas et de passeports, j’y reviens, font rater l’arrivée la plus célèbre au monde. Nous rem
7ent ces messieurs d’Ellis Island. Ils palpent nos passeports et les feuillettent avec une lenteur taciturne. Nous sommes tous des
8. Tous les yeux sont fixés sur cette table où nos passeports attendent, près des tampons sacrés. C’est bien le mien qu’il tâte et
9emment distraite ? Qu’a-t-il donc de spécial, mon passeport, pour qu’il le considère avec cette méfiance-là ? Il hoche la tête, i
7 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
10ationale, d’un Conseil économique et social, d’un passeport européen, d’un Centre européen de la culture (déjà en voie de formati
8 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
11a signature des amis de la paix. Il a déchiré son passeport, et quelques écrivains lui ont donné l’appui de leurs noms célèbres,
12’Europe où vous pourriez circuler librement, sans passeports ni visas, sans restrictions de devises, sans anxiétés mesquines, avec
9 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
13est certain que dans ce dernier pays, on exige le passeport intérieur — d’une ville à l’autre — et que l’on n’y connaît pas le dr
10 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
14tendance commune à juger des idées sur le vu d’un passeport ? Mon point de vue n’est pas national, comme le suggère le titre même
11 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
15 en tenant compte des problèmes concrets, non des passeports. Historiens, physiciens, biologistes, économistes et sociologues, com
12 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
16ère et la sœur cèdent à leur amour, réfugiés sans passeports dans une île de l’Adriatique. Notes de Musil, pour un chapitre intitu
13 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
17ère et la sœur cèdent à leur amour, réfugiés sans passeports dans une île de l’Adriatique. Notes de Musil, pour un chapitre intitu
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
18age de pouvoir voyager à travers l’Europe avec un passeport délivré par une souveraineté quelconque et que la Ligue rendrait vala
15 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
19t : comment quitter l’Autriche en guerre, avec un passeport autrichien ? L’archevêque le recommande au chef de la police de Lembe
20ntente de montrer du doigt le nom inscrit sur son passeport. Le général, convaincu par ce geste que « Retinger » n’est pas le vra
21isa pour la France, et que son nom est là, sur le passeport… Après beaucoup d’hésitations, le Colonel se résout à signer un papie
22Qui êtes-vous ? — Vous pouvez voir mon nom sur ce passeport. — Que ferez-vous en France ? — Ce que mon devoir me dictera. — Vous
23e regarda profondément dans les yeux et signa mon passeport. — Je vous souhaite bonne chance ! dit-il en guise d’adieu, à quoi je
24taire, brandit son « permis n° 1 », fait voir son passeport signé par le ministère de la Guerre et l’Ambassadeur d’Allemagne, et
25se. Peu de jours plus tard, on lui remet enfin un passeport diplomatique signé par le ministre des Affaires étrangères et rédigé
26a Pologne libérée aux Bolcheviks. N’ayant plus de passeport, il pria ses amis de lui faire passer la frontière en contrebande. On
27era à régulariser sa situation puis à recevoir un passeport polonais. [p. 34] Je ne trouve rien dans les notes sur ce séjour aux
16 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
28 plutôt que le maniement des armes. Il demande un passeport européen. Et il suggère que la salle des séances de la Diète européen
17 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
29me le rôle de la police et des fonctionnaires, le passeport intérieur, la censure omniprésente, ou l’habitude de récrire l’histoi
18 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
30elle relève. Alors seulement, on peut recevoir un passeport suisse. « La naturalisation ne sera parfaite que lorsque le candidat
19 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
31e la Confédération. Alors seulement, on reçoit un passeport suisse. Sur le plan de la culture, cet exemple précis me paraît plein
20 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
32muno ! Dans tous ces cas, ce [p. 30] n’est pas le passeport qui caractérise l’écrivain, mais la région où s’est formée sa sensibi
21 1968, Journal de Genève, articles (1926–1982). Denis de Rougemont nous écrit (6-7 juillet 1968)
33e à la fin d’août de 1940 en mission et muni d’un passeport « de service », il est rigoureusement exclu qu’il ait jeté son unifor
22 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
34uchâtel fait partie de la fédération suisse : mon passeport et mon allégeance nationale sont donc suisses. Je suis aussi un écriv
23 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
35es est généralement entravée par des questions de passeports, de visas et de devises. Les voyages ne sont plus impossibles, mais i
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
36ache. [p. 66] Dans tous ces cas, ce n’est pas le passeport qui caractérise l’écrivain, mais la région où s’est formée sa sensibi
25 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
37uchâtel fait partie de la fédération suisse : mon passeport et mon allégeance nationale sont donc suisses. Je suis aussi un écriv
26 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Témoignage sur Bernard Barbey (7-8 février 1970)
38tique d’une carrière qui eût été, en changeant de passeport, celle d’un ambassadeur de France, d’un général, et de l’un des plus
27 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
39mies : 1°) supprimer les formalités de douanes et passeports au départ et à l’arrivée ; 2°) transporter les passagers de l’échelle
28 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
40lculs : 1. supprimer les formalités de douanes et passeports au départ et à l’arrivée : deux fois une demi-heure de gagné ; 2. tra
29 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
41 j’étais devenu gênant en Suisse, on m’a donné un passeport diplomatique, et allez ouste, départ avec toute ma famille (ma premiè