1 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
1u quel est alors le sens du mot : c’est héritage, patrimoine, chose faite et subie, qu’il s’agit de transmettre et qui dicte au pe
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
2es sont ceux qui entraînent une dilapidation du « patrimoine » de la famille. (Patrimoine ne signifiant plus que fortune et propri
3ne dilapidation du « patrimoine » de la famille. (Patrimoine ne signifiant plus que fortune et propriétés.) [p. 257] ⁂ Cette volon
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
4pture créant un désordre social, et la perte d’un patrimoine de souvenirs et d’expériences communes, l’Américain a plutôt l’impres
4 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
5ntre les éléments contradictoires constituant son patrimoine, réside la chance, pour tout Européen, d’individualiser de plus en pl
5 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
6 ou militaire par exemple, c’est la sauvegarde du patrimoine culturel de l’Europe, l’héritage de notre glorieuse civilisation et s
6 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
7 langues ne lutteraient plus que pour enrichir le patrimoine commun, elle se sentit ramenée à sa mission élémentaire, à sa grandeu
7 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
8cours sur les relations internationales et sur le patrimoine commun à tous les Européens. Elles forment des ingénieurs qui iront b
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
9e sagesse des mœurs, d’une science qui forment le patrimoine du sud-ouest européen. Quant au deuxième courant, il part d’Asie, par
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
10ncipes de l’équité. Le soin de l’enseignement, le patrimoine des connaissances, l’étude des sciences et le développement de l’espr
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
11ue de l’Histoire et de la tradition. Cela fait le patrimoine héréditaire d’idées de ces peuples. Chaque individu y jouit de son us
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
12 tourmentés par les mêmes douleurs, fiers du même patrimoine idéal. Dès maintenant l’on assiste dans toutes les parties de l’Europ
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
13tre elle avec une énergie et des forces issues du patrimoine paternel, de l’usage duquel le « pater familias » est toujours solida
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
14Le monde occidental tient son unité propre de son patrimoine culturel, du christianisme et des anciennes civilisations de la Grèce
15. Si nous dissipons ou si nous aliénons ce commun patrimoine culturel, nulle organisation, nul « planning », fût-il l’œuvre des es
16ls fassent, avec sang-froid, l’inventaire de leur patrimoine commun. La civilisation européenne est le produit d’une collaboration
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
17mouvoir les idéaux et les principes qui sont leur patrimoine commun et de favoriser leur progrès économique et social. (b) Ce but
15 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
18rmettent aux uns d’interpréter la transmission du patrimoine héréditaire par les chromosomes, aux autres de construire des machine
16 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
19rmettent aux uns d’interpréter la transmission du patrimoine héréditaire par les chromosomes, aux autres de construire des machine
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
20rmettent aux uns d’interpréter la transmission du patrimoine héréditaire par les chromosomes, aux autres de construire des machine
18 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
21e est un facteur d’entropie, et de déperdition du patrimoine humain. Tout cela va vers une mort calculable, non vers la [p. 36] su
19 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
22 psychiques… — côté pertes : les dégradations du patrimoine naturel de l’humanité, et du patrimoine culturel des villes et des ré
23ations du patrimoine naturel de l’humanité, et du patrimoine culturel des villes et des régions ; les maladies du sens civique ; l
20 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
24e est un facteur d’entropie, et de déperdition du patrimoine humain. Tout cela va vers une mort calculable, non vers la surprenant
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
25idérons [p. 37] ces droits de l’individu comme un patrimoine juridique commun engageant notre puissance étatique, et nous soumetto
22 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
26communautaire ; — la défense des identités et des patrimoines culturels ; — la possibilité pour chacun de « vivre et travailler au
23 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
27à concentrer leurs efforts pour : — développer le patrimoine et la création 97 — développer les aptitudes humaines — assurer la l