1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1platitude est presque indispensable, mais il s’en permet d’autres qui le sont moins. On n’écrit pas un roman en trois volumes
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Simone Téry, L’Île des bardes (décembre 1929)
2elle des Yeats, Synge, Joyce même… Trois noms qui permettent, je crois, de parler d’un grand siècle littéraire irlandais ; ce que
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3re qu’une époque s’est trompée, puisqu’elle seule permet la suivante qui peut-être retrouvera une nouvelle face de la vérité.
4par la violence. Une sensualité moins énervée lui permet de brutaliser quelque peu les « grands problèmes », et le voilà repar
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Wilfred Chopard, Spicilège ironique (mai 1926)
5our — sourit avec une grâce un peu frileuse et se permet de bâiller en public. On connaît le danger… p. 661 r. « Wilfre
5 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Cécile-Claire Rivier, L’Athée (mai 1926)
6cile des incidents et le style volontairement sec permettent de suivre sans passion ni fatigue le développement un peu théorique m
6 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
7 l’esprit humain que nous découvrons, et qui nous permettra de juger à notre tour certaines démences qui enfièvrent l’Europe. [p
7 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
8r celle des Nuits d’Octobre de Nerval ; forme qui permet à l’auteur de divaguer de la philosophie au lyrisme le plus échevelé
8 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean-Louis Vaudoyer, Premières Amours (août 1927)
9pour ses héros. Indulgence et regrets, un ton qui permet le tact dans la hardiesse. On reste ravi de tant d’adresse sous un ai
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
10e de certaines des qualités qui, selon Max Jacob, permettraient seules de taxer de chrétienne une œuvre d’art. Mais, d’autre part, ce
10 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’autre œil (février 1927)
11Loukitch et une mise en scène fort ingénieuse qui permit à Mossoul de se perdre dans des jupons autrement que par métaphore. À
11 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
12nd Jaloux.) [p. 138] Entre un monsieur en noir : Permettez-moi de me présenter… d’ailleurs une ancienne connaissance… le Sens Cr
12 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
13rancs dans son sac à main : c’était assez pour me permettre d’entreprendre quelques beaux vols… » Dès lors, je vécus, comme vous
14ques mois, je m’amuse à jouer le pickpocket. Cela permet, avec un minimum d’adresse, de découvrir certaines personnalités sous
13 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
15es certitudes, le seul langage peut-être qui nous permette d’échanger les signaux de l’angoisse sur quoi se fondent, en ces temp
14 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
16oute « statutaire » — si l’on ose dire. Elle nous permet donc de considérer la situation sans fièvre, sans lamentations d’adie
15 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
17c la place, mais c’est pourtant lui seul qui nous permettrait de jouir de notre liberté. La victoire mécanicienne est une victoire
16 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
18nique du roman et des mémoires. Mais si son début permet de croire que le Perroquet Vert ne restera pas une réussite isolée da
17 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
192. Description du monstre Le service militaire me permit de retrouver quelques-unes de ces réalités. J’y retrouvai aussi plusi
18 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
20 peu partout le passage de l’État, et dont la vue permet à ceux qui tombent du ciel sur notre sol de s’écrier sans hésiter : «
19 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
21vraies foires ; ils ont toute mon amitié. Cela me permet de leur faire [p. 39] remarquer d’autant plus librement qu’ils trahis
20 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
22e le sens de la liberté. Elle détruit tout ce qui permettait d’échapper à la mécanique. Bref, elle perpétue ce manque [p. 58] d’im
23ps qu’un peu de calme. Ces années de liberté nous permettraient de vivre, seule façon de s’instruire inventée à ce jour. Ce calme nou
24 de s’instruire inventée à ce jour. Ce calme nous permettrait de comprendre beaucoup de choses qui restent cachées aux agités ; la
21 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
25les », c’est-à-dire fausses mais claires, qui lui permettent de triompher syllogistiquement de l’adversaire, sinon de la difficult
22 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Souvenirs d’enfance et de jeunesse, par Philippe Godet (avril 1929)
26 voulez-vous, je suis bourgeois ! », l’on peut se permettre quelques malices, quelques jeux d’esprit ou de méchanceté, assuré que
23 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
27e, est en réalité la garantie spirituelle qui lui permet de « s’élever au-dessus de lui-même aussi loin qu’il le veut ». Mais
24 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
28t que cela, car c’est l’ivresse 15 seulement qui permet à l’esprit de passer d’une forme dans d’autres, — et c’est même en ce
29s en plein Moi… Une clef ? Plutôt « cela » qui me permettrait de combler l’écart entre moi et Moi qui est la seule réalité absolume
25 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
30tous les personnages peints par Rembrandt, et qui permet de les identifier au premier coup d’œil, ce « commun dénominateur » d
26 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
31 de 1931 a dépassé ce « stade », qu’il n’est plus permis de nos jours… bref, que la science a changé tout cela. C’est précisém
27 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
32ngélique pour transcender la confession qui lui a permis de naître. La grandeur d’un art protestant, c’est de n’être qu’un art
28 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
33formiste » à l’extrême, mais internationale. Cela permet à l’auteur autant qu’aux personnages de ne pas s’attarder à des consi
34es considérations matérielles fastidieuses ; cela permet aussi de résoudre certains conflits apparemment sans issues : les act
35dénuée d’aventures ou de difficultés extérieures, permet à notre intérêt de se concentrer uniquement sur les sentiments, et dè
36onsentement aux lois de la vie. Seule épreuve qui permette de nous en libérer. Car au-dessus des fatalités humaines, ce qui comp
29 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
37penser avec autorité. Il faut savoir taire ce qui permettrait aux indiscrets de comprendre intellectuellement sans « réaliser ». Il
30 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
38la, car c’est [p. 97] l’ivresse 10 seulement qui permet à l’esprit de passer d’une forme dans d’autres, — et c’est même en ce
39s en plein Moi… Une clef ? Plutôt « cela » qui me permettrait de combler l’écart entre moi et Moi qui est la seule réalité absolume
31 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
40l en retraite qui déteste les Franzosen. On ne me permet pas d’entrer. 11 juin 1929 Au rebours des classiques français, livr
32 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
41que ce sont ces gens-là, — cette tourbe, — qui se permettent de juger la noblesse terrienne. Dire que ce sont ces bourgeois-là, ba
33 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
42fut l’analyse d’états d’âme dans le doute, il est permis d’attendre de la violence même d’une théologie du Dieu Tout-Puissant
34 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
43ons pas de témoignages écrits de cette époque qui permettent d’imaginer ce qu’eût pu être le pendant chrétien du Werther : — « J’a
35 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
44à chaque témoin, qu’en faites-vous ? » Un seul se permit de répondre que toutes les guerres sont défensives. [p. 301] Quelqu’
36 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
45le qui consisterait à reprocher à Euclide d’avoir permis le développement de l’artillerie moderne et son utilisation criminell
37 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
46Fou — d’un fou qui reste notre intime tentation — permettra-t-elle, par la vivacité même du paradoxe, une prise de conscience plus
47vec une sombre joie : « Sort misérable, qui ne me permet rien que d’extrême ». Jacob Boehme, Paracelse, Swedenborg, lectures d
48 ceci je ne sais quel critère de « jugement » qui permettrait de placer Goethe au-dessus de Rimbaud. C’est la pureté démesurée de R
38 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
49 fois libérale et inconsciemment matérialiste qui permet et favorise tout ce dont il s’indigne, conception à laquelle, par ail
39 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
50. — Encore faut-il que les conditions matérielles permettent à ce suprême et quotidien débat d’avoir un sens, un point d’applicati
40 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
51in d’avoir maudit la guerre et surtout ce qui l’a permise, prétend encore dominer sur l’Europe, et ne peut maintenir cette appa
41 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
52ns le loisir ; s’il n’y a plus rien dans l’un qui permette de saisir la nature de l’autre, il n’y a plus alors que de l’absurdit
42 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
53 fins dernières nous conduit le dépassement qu’il permet ? Et le rendement créateur de cette éthique de la personne, par quoi,
43 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
54t de l’italien dont ce livre est abondamment orné permettra de goûter dans le détail ce que l’on vient de louer dans l’ensemble.
44 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
55licains (mais personne n’emploie ce mot, ce qui a permis de ne pas percevoir le passage du temps où tout le inonde l’était au
56urs exigeants que le cadre de cet article ne nous permet pas de satisfaire nous promettons d’envoyer, sur demande, des précisi
45 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Positions d’attaque (décembre 1933)
57ul l’acte créateur opère le changement de plan et permet d’instituer un ordre nouveau. 4° Cet acte créateur dont nous faisons
46 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
58rnières années, la civilisation de l’Occident ait permis plus d’espoirs, favorisé plus de vertu, mieux assuré la paix du monde
59 dont on nous parle tant depuis quelques années ? Permettez-moi de renverser la question : que sont ces dieux et ces mythes colle
47 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
60el auquel vous ne tenez tant que parce qu’il vous permet d’éluder le vrai problème. » Mais cette réponse simpliste, valable to
61, et que rien dans le passé de l’humanité ne peut permettre même d’imaginer. Il s’agit là d’une gigantesque caricature de réalité
48 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
62 un autre bien. La vision de cet autre bien lui a permis de mesurer la vanité des réussites ou des échecs humains ; mais c’est
49 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
63in d’avoir maudit la guerre et surtout ce qui l’a permise, prétend encore dominer sur l’Europe, et ne peut maintenir cette appa
50 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
64« ce bas-monde », mais une revanche à bon-marché, permettant, sur cette terre, une scandaleuse économie d’énergie et de courage. P
65’humaniste cherchera une solution humaine qui lui permettra d’assurer ce bien absolu qu’est sa vie. Le chrétien cherche à obéir a
51 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
66, que ce monde-ci n’a rien en lui-même qui puisse permettre d’accéder à l’autre monde. [p. 127] Trop longtemps les chrétiens ont
52 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
67maintenant ? Où chercher la doctrine efficace qui permette de déceler et de combattre à sa naissance le péril fasciste présent ?
68 fasciste présent ? L’expérience hitlérienne nous permet de répondre à coup sûr. Que nous montre, en effet, l’Allemagne ? Dans
53 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
69e faut-il que les conditions [p. 153] matérielles permettent à ce suprême et quotidien débat d’avoir un sens, un point d’applicati
54 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
70ailleurs, poussées dans le détail 53 . Elles nous permettent de situer notre opposition au monde actuel. Elles nous permettent aus
71tuer notre opposition au monde actuel. Elles nous permettent aussi de donner sa réelle et pratique importance, dans l’ordre des sa
72 ainsi d’établir une paix définitive. Ce qui leur permettait de croire possible une telle égalisation, c’était peut-être l’importa
55 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
73sance spirituelle, dont le présent état social ne permet pas de prévoir la nature. Et je ne donne ici que deux exemples extrêm
56 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
74gner, déraciner pour mieux discipliner, cela seul permet de constituer un bloc puissant vis-à-vis de l’extérieur ; un bloc qui
75 plus général d’une société bureaucratisée, qui a permis et préparé le triomphe du christianisme. Mais je demeure persuadé que
76é totalitaire et la mentalité calviniste, va nous permettre une confrontation utile des deux doctrines. Je dis bien utile, et non
57 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
77ns le loisir ; s’il n’y a plus rien dans l’un qui permette de saisir la nature de l’autre, il n’y a plus alors que de l’absurdit
58 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
78irement à la création d’une caste de politiciens, permettant à la majorité des citoyens de se désintéresser, en pratique, du bien
59 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
79rnières années, la civilisation de l’Occident ait permis plus d’espoirs, favorisé plus de vertu, mieux assuré la paix du monde
80s de L’Ordre nouveau. Qu’est-ce que la personne ? Permettez-moi de renverser la question : Qu’est-ce que ces dieux et ces mythes
60 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
81ais se dire chrétien. Cette position paradoxale a permis [p. 604] les interprétations les plus diverses. Elle assure aussi à s
61 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
82bsurdité révoltante que rien au monde ne pourrait permettre d’accepter, quand le martyr reçoit sa mort avec une sorte de sobriété
62 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
83 l’on voulait trouver un critère général qui nous permît d’évaluer les œuvres et leur influence sur les hommes, je crois bien
63 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
84nos mémoires, qui nient le temps, mais aussi nous permettent d’en prendre une mesure humaine. Toute présence est un éclair d’étern
85débat, aucun espoir de solution réelle n’est plus permis 18 . Mais c’est ce plan que nous avons quitté en définissant la perso
64 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
86responsabilité !) ; il note bien que ce sentiment permet l’économie de tout « concours actif de l’âme » ; il pousse la lucidit
87seul l’amour d’espérance, charité de la foi, nous permet d’apporter à la Nature une réponse qui dépasse sa question et qui att
65 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
88 c’est aussi par cette foi, et parce qu’elle nous permet de faire un pas et « d’en sortir » que nous connaissons notre état, q
66 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
89ns, ailleurs, poussées dans le détail. Elles nous permettent de situer notre opposition au monde actuel. Elles nous permettent aus
90tuer notre opposition au monde actuel. Elles nous permettent aussi de donner sa réelle et pratique importance, dans l’ordre des sa
91 ainsi d’établir une paix définitive. Ce qui leur permettait de croire possible une telle égalisation, c’était peut-être l’importa
67 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
92ions embarrassantes pour les SFIO. Nous sera-t-il permis de signaler en passant que L’Ordre nouveau serait en mesure d’y répon
68 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
93pirituel, cette amitié des hommes et du pays, qui permettra peut-être un jour prochain, de parler de nouveau de patrie. Il y a vr
69 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
94 Mais là encore, ils ont trouvé le biais qui leur permet de vider cette discipline du contenu concret qu’elle menaçait d’embra
95sez longue, et d’ailleurs imposée, de cet état me permet d’affirmer sans ironie qu’il n’en est pas de plus recommandable pour
70 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
96on du problème, que nous venons d’esquisser, nous permettra de situer honnêtement les essais qui composent ce numéro de Hic et Nu
97éologique, etc. La plus grande fantaisie nous est permise dans nos efforts de représentation : puisqu’aussi bien, tous ces effo
71 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
98ur le passage dont vous aviez perdu la référence. Permettez-moi de vous le lire. C’est à la page 512 du premier tome : « … n’avoi
72 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
99. Nos fondements spirituels, personnalistes, nous permettront, nous obligeront même à corriger les déviations que son mépris de l’h
73 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
100talement la solution fédéraliste qui seule eût pu permettre l’établissement normal de cette tension, sans détriment, bien au cont
101que celui du Pape. C’est l’évolution étatiste qui permet aux ultramontains d’obtenir ce qu’ils n’ont pas pu obtenir un siècle
102ence de rigueur du système parlementaire qui leur permet de glorifier ce « moins » — d’étiquette vaguement jacobine — aux dépe
74 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
103e pas pour si peu.) La nature des choses humaines permet qu’au sein de l’ordre le plus ferme, notre esprit trouve lieu de s’éb
75 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
104bourgeois désormais possède l’arme morale qui lui permettra de construire. À ce moment, la culture est travail, revendication con
105s et durables, de la bourgeoisie d’Occident, nous permettra peut-être de répondre à cette question décisive. L’établissement léga
106êtu aussitôt une ampleur et une assurance qui ont permis aux écrivains bourgeois d’exprimer sans aucun scrupule les fondements
76 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
107pouvoirs des royautés obscures qu’elle nous avait permis de vaincre. Elle se met à régner à leur place, et sa tyrannie se révè
77 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
108, qui prend son essor [p. 53] dans le même temps, permet aux hommes les plus grossiers de saisir les leviers de la puissance m
78 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
109irituel notre culture tire son origine. Elle nous permet ainsi de mieux comprendre les raisons de la crise [p. 56] présente, t
110producteurs à une éthique d’assurances. Elle nous permet en second lieu d’apercevoir qu’une culture peut être définie par son
79 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
111istance de l’esprit romain, est la « mesure » qui permet d’estimer la conduite des choses humaines, en tant que les hommes son
80 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
112rands de ce siècle, quelle est la mesure qui nous permet de porter un tel jugement ? Si nous disons qu’ils ont sauvé l’esprit
81 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
113olicière exercée par ce Parti, d’autre part, nous permettent d’affirmer que, de gré ou de force, le Plan est bien ce rappel perman
82 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
114a victoire d’une conception du monde unifiée peut permettre une collaboration judicieuse de tous les organismes de la nation », d
115bles. Le schématisme même dont j’ai parlé va nous permettre ici de comparer formellement, terme à terme, les « valeurs » soviétiq
83 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
116encé dans les deux dictatures rivales, et rien ne permet encore de prévoir les conséquences politiques qu’il entraînera nécess
117une dictature pour y mettre un minimum d’ordre et permettre à la vie de continuer. Il est incontestable que nous avons établi cet
84 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
118réatrice, ou une bonne guerre d’agression qui lui permette de doubler le cap de la désespérance. [p. 135] Et les régimes dictato
85 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
119 soyons pas dupe de notre image. N’allons pas lui permettre de se préciser à sa façon, au détriment d’une vérité plus générale qu
120ifs quelques esprits, je dirai que cet appareil a permis et conditionné une inversion des hiérarchies spirituelles, normalemen
86 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
121c’est la suite de ses contrecoups moraux qui nous permettra seul de le décrire. Un acte n’est rien s’il ne comporte des effets. L
122de l’homme de la réalité totale de l’Éden, et lui permit de concevoir ce qu’il ne pouvait faire dans ses limites. Dès cet inst
123nc une certaine imagination, un certain style qui permettront de penser avec les mains. La dialectique du conformisme et de l’évasi
124n. Et à l’inverse, le but de la communauté est de permettre à tous les hommes d’assumer leurs responsabilités, c’est-à-dire de de
125négatifs sont évasion et conformisme. Elle nous a permis de cerner le lieu et le moment de l’action créatrice, dans l’exercice
87 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
126imés. Goethe cherche une économie des moyens, qui permette d’aller au-delà de ce que la civilisation lui donne de plus achevé. L
88 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
127policière exercée par ce Parti d’autre part, nous permettent d’affirmer que, de gré ou de force, le Plan est bien ce rappel perman
128une dictature pour y mettre un minimum d’ordre et permettre à la vie de continuer. Il est incontestable que nous avons établi cet
89 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
129 (janvier 1936) k Que nos amis catholiques nous permettent de relever tout d’abord un défaut très courant de la controverse 22
130lise dans la dispensation de ses mystères !… Il a permis à son Église de séparer ce qu’il avait mis ensemble… Et non seulement
131 cite que le Concile de Trente n’ait dit ou n’ait permis de dire 28 . Seulement, il le dit en français. Or, c’est précisément
90 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sur l’esprit incarné (février 1936)
132théologiques ou simplement logiques ». S’il m’est permis de faire ici un peu de théologie et un peu de logique, je demanderai
91 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
133quand ce n’est pas un profond calembour. « Il est permis à chacun de se servir de tel son qu’il lui plaît pour exprimer ses id
134 langage, parmi d’autres fonctions, a celle-là de permettre à nos pensées de circuler. Claudel se donne un règlement, et il obser
92 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Échos (janvier 1936)
135s, de l’origine jusqu’à 1930 ? Ce travail de base permettrait de résoudre un délicat problème de Critique littéraire : calculer l’â
93 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
136e, il vaudrait mieux réveiller l’opinion) rien ne permet de penser que les choses n’iront pas au pire : d’ici quelques années,
94 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
137irement à la création d’une caste de politiciens, permettant à la majorité des citoyens de se désintéresser, en pratique, du bien
95 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
138soi de fatalité inhumaine, et que « le machinisme permettant de faire une économie de force encore plus grande que les inventions
139ssance, il s’agit de trouver les institutions qui permettent de réaliser la libération correspondante » 48 . [p. 35] Nous pensons
140ute une lecture « dialectique » de nos textes qui permet à l’auteur d’affirmer que « toute l’idéologie corporatiste 49 éparse
141ncien Normalien qui ne sait plus lire. Ce qui lui permet de fourrer dans le même sac Kierkegaard et M. Duhamel, Madame Lombros
96 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
142 à tout prix qu’une discussion publique prolongée permette aux opposants de se reconnaître et de se grouper. Il faut enfin produ
97 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
143 Ce séjour, par ailleurs plein d’agrément, ne m’a permis de faire jusqu’ici qu’une seule expérience précise et utile relativem
144e possible une réforme matérielle, qui à son tour permettrait d’autres progrès. Un seul homme ici pourrait influencer leur mentalit
145me, quel qu’il soit, le « minimum vital » qui lui permette d’obéir à sa vocation. Toute la difficulté repose évidemment sur le f
146er des signes extérieurs aisément vérifiables qui permettraient de répartir les hommes grosso modo, selon leurs vocations. Et le mini
147 voie en eux sa fin, mais parce que seuls ils lui permettent de se réaliser, de se construire, de maîtriser l’anarchie intérieure
148yait ma tête. Ensuite, j’ai calculé que cela nous permettait de passer l’été ici, sans inquiétude. Ou encore, de le passer ailleur
98 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
149raduction d’un considérable ouvrage allemand nous permettra de passer trois mois ou [p. 138] quatre sans trop de soucis matériels
150t concrètement, il l’est. Bien que la statistique permette de supposer qu’il est assez rigoureusement déterminé. L’État marxiste
151’être. D’où suit que l’État nouveau se croit tout permis.) 30 octobre 1934 Trop penser nuit. — Trop d’idées dans ces pages,
152, mère du Progrès, que dans la mesure où cela lui permet de ne pas aller à l’église. Pour le reste, il demeure la proie du cha
153euple déprimé un cadre politique nouveau, qui lui permette de se refaire des racines, de travailler et de se reproduire. Il faut
99 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
154débat du libre arbitre, opposant Érasme à Luther, permet de définir symboliquement les pôles : pensée « pure » et pensée « eng
100 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
155vec une brutalité qu’aucun bourgeois ne se serait permise. Avis à ceux de Saint-Denis ! Noske, Mussolini, Doriot, Staline ont p