1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
1s, [p. 69] le ciel trop bas d’un rêve sans issue, pesant comme l’envie d’un sommeil sans fin… J’avais soif, mais la seule vue
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2s, — la chambre principale où une lampe arrose la pesante nappe aux dessins brodés, des verres, des coudes et des pipes de médi
3e petits poissons. À [p. 133] gauche je domine un pesant pont de pierre rougeâtre, trois arches dont les piles s’avancent en é
4nce, qui vient au lieu d’un temps étrange et plus pesant que nulle part. Me voici tout environné de ville. Où trouver ici la l
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
5er respire fort contre les grèves, soulagée de la pesante lumière. Mais dans cette chambre élevée du château, l’air demeure éto
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
6faut derrière ces idées une masse volontaire, une pesante contrainte de foi, une pureté terrible et humble. Loin de moi la pens
5 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
7ans lesquelles il s’est jadis incarné subsistent, pesant de tout leur poids ? Il se passe ce que nous voyons en France : la po
6 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
8bon aloi. Je ne m’excuse pas du sérieux peut-être pesant des considérations qui suivent. Dire que notre époque a renversé tout
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
9faut derrière ces idées une masse volontaire, une pesante contrainte de foi, une pureté terrible et humble. Loin de moi la pens
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
10où règne la masse, règne aussi le sérieux le plus pesant. On ne rit pas devant le dictateur, ni dans les [p. 610] rangs des tr
9 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
11utre existence que celle d’une fatalité abstraite pesant sur la conscience du sujet. Mais dès que l’homme secoue ce sortilège,
10 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
12ous ne recevez pas notre témoignage. » Un silence pesant et solennel accueillit cette brève lecture. Nicodème paraissait perdu
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
13es problèmes qui se posent se révèle soudain plus pesante que les forces qui sont encore vives dans l’ordre social par exemple,
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
14ments les plus intimes avec une fidélité [p. 150] pesante et très sévère. Il s’agit, pour parler un langage positif, de rétabli
15er les conditions que la pensée en actes — pensée pesante — requiert de l’homme qui prétend l’exercer comme sa vocation créatri
16-il une gêne pour l’acte créateur, pour la pensée pesante ? Est-ce la subtilité de l’appareil qui est néfaste ? Je ne vais pas
17e culte rendu à des déterminismes de plus en plus pesants, cette pitoyable mythologie est à l’origine du désordre proclamé aujo
13 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
18l’élan génial, la violence loyale d’une certitude pesante, vraiment « grave », d’une dialectique sobre et têtue, qui va droit a
14 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
19l’élan génial, la violence loyale d’une certitude pesante, vraiment « grave », d’une dialectique sobre et têtue qui va droit au
15 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
20que fonctionnarisme romain, encrassé, forcé, trop pesant, vit son rendement fléchir progressivement. Et de lui-même, comme ins
16 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
21es magasins de tabac, dans la tristesse des ciels pesants sur les rues grises et trop bien astiquées. Méthode : Se garder d’att
22âche d’éduquer tout ce monde : d’où le didactisme pesant des innombrables discours politiques et des leaders de la presse mise
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
23Marc. En haute mer, le vent tombe, la chaleur est pesante. Ils ont soif. La servante Brangien leur donne à boire. Mais elle leu
18 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
24 « émouvant », que ce n’était pas trop de tout un pesant livre pour essayer de formuler ce qu’il y a, au cœur de cet amour, d’
19 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
25où règne la masse, règne aussi le sérieux le plus pesant. On ne rit pas devant le dictateur, ni dans les rangs des troupes d’a
20 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
26l’élan génial, la violence loyale d’une certitude pesante, [p. 134] vraiment « grave », d’une dialectique sobre et têtue, qui v
21 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
27e prenne des airs ? Ou que j’écrive avec un style pesant de politicien et une logique de militaire des articles mesurés sur la
22 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
28p pour aujourd’hui. Et cette lettre est déjà bien pesante. Avant que vous n’en receviez la suite, puissent les Trois Grands ne
23 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
29 Un corps auprès du mien respire, [p. 67] mémoire pesante de l’incommensurable nuit. Nous n’irons pas au-delà de nous-mêmes. Ma
24 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
30ocher. Étrange lieu que ce coin du Tartare, où la pesante logique de la matière est abolie [p. 100] pour peu que l’homme se man
25 1948, Suite neuchâteloise. VI
31roubler ? Que ces contraintes furent ou bien trop pesantes, ou au contraire trop aisément tournées ? Je ne sais. Et tout cela, s
26 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
32lettres ; et jamais non plus de conformismes plus pesants, plus acharnés à contrôler les sources mêmes de la création. S’agit-i
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
33 », enseigna les mathématiques et publia quelques pesants travaux qui le firent traiter par des érudits allemands de « petit ma
28 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
34l’Europe, partout ailleurs en proie aux triomphes pesants du principe national-unitaire. Dans quelle mesure l’alliance des vall
29 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
35es lettres ; jamais non plus de conformismes plus pesants, plus acharnés à contrôler les sources mêmes de la création. S’agit-i
30 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
36, matériel, spirituel ou technique — en dépit des pesantes certitudes de Marx et des théoriciens capitalistes (en remarquable co
37 plus stimulant, et les entreprises [p. 142] plus pesantes des sociétés américaines de calcul prévisionnel. Mais une lignée très
31 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
38Speer des soirées de Berchtesgaden, de leur ennui pesant et empesé autour d’un Führer silencieux, non qu’il veuille garder sec