1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1e de l’angoisse humaine, et vous aurez beau rire, pharisiens, et dire qu’elle est née dans un café de Paris. « Je n’attends rien d
2 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
2gnificative, que les hommes religieux, prêtres et pharisiens, ont toujours été les premiers à refuser, sous de très pieux prétexte
3 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
3 c’est-à-dire par Dieu. Sinon il suffirait d’être pharisien. Inutile de s’étendre plus sur le troisième exemple, celui de l’amour
4 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
4téressés » n’est valable que si elle concerne ces Pharisiens, ces Docteurs d’Israël qui prêtent à la folie des masses leur voix :
5 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
5e lus ceci : « Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des juifs, qui vint, lui, auprès de Jésus, d
6 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
6 à perte de vue. [p. 116] Vulgaire et séduisant, pharisien et voyou, hypocrite et cynique à la fois, repoussant mais non moins f
7 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943)
7t d’alibis à perte de vue. Vulgaire et séduisant, pharisien et voyou, hypocrite et cynique à la fois, repoussant mais non moins f
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
8me je vous ai aimés (Jean, XIII, 34-35). L’un des Pharisiens, docteur de la Loi, lui fit cette question : quel est le plus grand c
9 (Luc, XIV, 26). Mariage, adultère, divorce Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver : Est-il permis à un homme d
10e récit, vient voir Jésus qui est à la table d’un pharisien. Elle pleure, essuie les pieds de Jésus de ses cheveux, les baise et
11 ses cheveux, les baise et les oint de parfum. Le pharisien se dit en lui-même : Si cet homme était un prophète, il connaîtrait d
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
12erté et de leur sagesse. Ce sont, par nature, des pharisiens de la politique, qui remercient Dieu de ce qu’ils ne sont pas comme l