1 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
1a société moderne. Aux grands bourgeois libéraux, philanthropes et déjà démocrates, qui croyaient sincèrement constituer la classe de
2 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
2Des artistes, des philosophes, des esthètes ! Des philanthropes ! — Je suis d’accord, sauf pour esthètes. Je vois comme vous, d’autre
3 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
3L’activiste moderne n’est souvent qu’un agité. Le philanthrope et le puritain rigide ne sont souvent que des acteurs. Seule la foi p
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
4 même pas posé la question. Qu’il soit en théorie philanthrope ou même chrétien, la coutume du temps veut que l’on s’enrichisse : mo
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
55 février 1934 Les gens. — Si j’avais une âme de philanthrope, je chercherais à répandre mes idées dans la population : je convoque
6 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
65 février 1934 Les gens. — Si j’avais une âme de philanthrope, je chercherais à répandre mes idées dans la population : j’organiser
7 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
7 leur bonne volonté, les éditeurs ne sont pas des philanthropes. En tout cas, ils ne peuvent plus l’être. Ils ont eux aussi à « se dé
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
8is tel professeur d’Université, tel écrivain, tel philanthrope, tel connaisseur et praticien des choses de la SDN et de la chose eur
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
9eu du Succès pour les robustes puritains, le Dieu philanthrope pour les avares et les timides, etc. Tout ceci pour la bourgeoisie et
10tente de « faire du bien »… 41. Le Diable et le philanthrope Un jour un Philanthrope marchait le long de la Cinquième Avenue. Il a
11 »… 41. Le Diable et le philanthrope Un jour un Philanthrope marchait le long de la Cinquième Avenue. Il avait la tête et les poch
12iable et l’un de ses compères. Ils observaient le Philanthrope, d’un œil critique. Un pauvre homme l’arrêta pour lui demander une ci
13der une cigarette, dans un anglais de réfugié. Le Philanthrope sans hésiter lui remit un dollar, et poursuivit son chemin. Il marcha
14] 47. Le mal du siècle : la dépersonnalisation Le philanthrope ou le mondain, l’artiste, l’auteur, et l’homme qui réussit, cette gal
10 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
15: la dépersonnalisation (19 novembre 1943) l Le philanthrope ou le mondain, l’artiste, l’auteur, et l’homme qui réussit, cette gal
11 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
16eu du succès pour les robustes puritains, le Dieu philanthrope pour les avares et les timides, etc. Tout ceci pour la bourgeoisie et
17nos vertus satisfaites… Voyez plutôt. Un jour, un Philanthrope s’en allait le long de la rue. Il avait la tête et les poches pleines
18iable et l’un de ses compères. Ils observaient le Philanthrope, d’un œil critique. Un pauvre homme l’arrêta pour lui demander une ci
19der une cigarette, dans une langue de réfugié. Le Philanthrope sans hésiter lui remit une pièce, et poursuivit son chemin. Il marcha
12 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
20 la famine. Ce n’est pas un démagogue, ni même un philanthrope, c’est un savant indien nommé D. R. Sethi qui a trouvé le procédé pou
13 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
21aint-Just était un enfant de chœur, comparé à ces Philanthropes, sinon par l’intention du moins par le succès. Il n’a pas disposé des
14 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
22aint-Just était un enfant de chœur, comparé à ces Philanthropes, sinon par l’intention, du moins par le succès. Il n’a pas disposé de
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
23n grecque et le christianisme. Entrez donc aussi, philanthropes et encyclopédistes dans cette loge de paix, et recevez le baiser frat
16 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
24e multiplient sans frein dans le tiers monde. Les philanthropes qui nous adjurent de nous priver de notre superflu pour apaiser la fa
17 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
25bstraits pour obtenir des taux préférentiels, des philanthropes, managers et trustees qui suggèrent des échanges de cartes postales,
18 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
26istance du milieu, plus de gêneurs moralisants ou philanthropes, écologistes ou légalistes, ni plus de rentabilité à prendre en compt
19 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
27istance du milieu, plus de gêneurs moralisants ou philanthropes, écologistes ou [p. 150] légalistes, ni plus de rentabilité à prendre
20 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
28n’est pas un capitaliste. Il se voit au contraire philanthrope. Il veut protéger l’homme en général (mais d’abord le paysan et l’ouv
29elle. Tel sera le « succès » majeur du mécanicien philanthrope. Reprenons le récit de sa vie. « En 1892, j’achevai ma première voitu