1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1surtout ce dont on manque : touchantes annexions, pieux mensonges du cœur qui traduisent, à tout prendre, une vérité particul
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
2yrisme n’est pas dépourvu de grandiloquence ni de pieuse fadeur. La montagne, ne serait-elle jamais qu’un écrasant symbole de
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3surtout ce dont on manque : touchantes annexions, pieux mensonges du cœur qui traduisent, à tout prendre, une vérité particul
4 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
4toujours été les premiers à refuser, sous de très pieux prétextes, les ordres de la Parole de Dieu ? « Alors que toujours, et
5t éternel de la foi, et non l’histoire de l’homme pieux ; un événement et non une croyance, une rencontre personnelle et inco
5 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
6ance du bien et du mal. Humaniste encore, l’homme pieux qui prie pour demander à Dieu des « avantages » humains (Comment donc
6 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
7ar de bien autres mines que celles qu’on voit aux pieuses gens chargées de trop de soucis généraux. Un homme qui se connaît ent
7 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
8ance du bien et du mal. Humaniste encore, l’homme pieux qui prie pour demander à Dieu des « avantages » humains. (Comment don
8 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
9 non point nous qui le rencontrons au terme d’une pieuse « élévation ». Et c’est le mystère du Dieu-homme (du Christ-Jésus) ho
9 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
10ontradictoire d’idées, de sentiments, d’habitudes pieuses, de doctrines plus ou moins autorisées, de préjugés, que tout fidèle
10 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
11r à son origine une fraude [p. 31] qui, pour être pieuse, n’en serait pas moins une fraude. En face d’affirmations aussi déco
11 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
12it dire autre chose…). Même pour l’homme le plus pieux, le déjeuner quotidien est plus important que la Sainte-Cène. Kierke
13 menu de sa pension ? « Même pour l’homme le plus pieux… » jugez des autres ! Jugez de moi ! semble-t-il dire. Et c’est ainsi
12 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
14mu, en dépit de cette légère pointe de cabotinage pieux qu’il met, hélas, dans ses moindres propos… J’en étais donc à hésiter
13 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
15 ? Peut-être n’est-ce qu’une figure de rhétorique pieuse, une illusion, un mythe, ou encore un saut dans le vide ? Et alors il
14 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
16 les prétextes toujours très moraux, et même très pieux, qu’invoque notre révolte… Réalité radicale du problème Dans l’Égli
15 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
17, de nouveau, qui s’efface : la vieille Allemagne pieuse et forestière ressuscite à tous les foyers, et c’est encore la vie de
16 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
18e n’est pas haïr. Je ne veux, sous aucun prétexte pieux, exciter de la haine contre ceux qui adorent l’idole totalitaire. Je
17 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
19 jeune fou qui aime la fille du roi, mais l’homme pieux qui estimait que la religion devait être un amour heureux, un mariage
20e qui agissait en lieu et place de ma personne. » Pieux mensonge du servant d’Éros. Mais de combien de complaisances secrètes
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
21’autre deux conceptions de la vie : la conception pieuse, ascétique, attire à elle tous les sentiments moraux ; la sensualité,
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
22 jeune fou qui aime la fille du roi, mais l’homme pieux qui estimait que la religion devait être un amour heureux, un mariage
23e qui agissait en lieu et place de ma personne. » Pieux mensonge 204 du servant d’Éros. Mais de combien de complaisances sec
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
24 à la fois le nombre et l’enthousiasme des femmes pieuses, souvent affectées de phénomènes extatiques, vivant hors des cloîtres
21 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
25as un sectaire ou un illuminé auquel des ouvrages pieux auraient tourné la tête. (Il ne sait ni lire ni écrire.) Mais sous ce
26une idée, et mieux : un sentiment, de la foi du « pieux homme frère Claus ». Nous en sommes forcément réduits à des approches
22 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
27nd moyen connaît de Nicolas de Flue, c’est que ce pieux ermite vint à la Diète de Stans pour apaiser les deux partis confédér
28au Ranft. Il y mènera jusqu’à sa mort la vie d’un pieux laïc et non d’un moine, parfois même suspecté par l’Église qui se méf
29r le catholique Faber, Zwingli réplique en 1526 : Pieux confédérés, Faber adjure Zurich de conserver l’ancienne foi des canto
30 ses sermons, Zwingli avait cité avec éloges le « pieux frère Claus von Unterwalden ». Les autres réformateurs de la Suisse a
23 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
31s ces sombres jours, il puisse conduire un peuple pieux et uni de cette vallée d’ombre jusqu’aux éternelles collines de la pa
24 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
32ur notre vie, et tend à déranger cet équilibre de pieux mensonges tacitement admis, sans lesquels « l’existence deviendrait i
25 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
33ans toute la mesure où une Église s’en tient à de pieuses prudences, sous prétexte de sauvegarder quelques « valeurs spirituell
34gaard lorsque, dans son petit Danemark bourgeois, pieux et confortable, il écrivait ces lignes prophétiques ? Il assistait au
26 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
35laire de l’Archange peut passer pour une histoire pieuse, une mythologie médiévale. Ne souffrons pas qu’elle masque plus longt
27 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
36gaard lorsque, dans son petit Danemark bourgeois, pieux et confortable, il écrivait ces lignes prophétiques ? Il assistait au
28 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
37i n’existe pas, n’est qu’une figure de rhétorique pieuse, une illusion, un mythe, un saut dans le [p. 65] vide… Et alors il n’
38a définition de « l’inactuel ». Se conformer à ce pieux idéal, non seulement ce n’est point agir, non seulement c’est limiter
39s engagé. Parce que c’est un blasphème de l’homme pieux, du moraliste, que de prétendre imiter [p. 76] le modèle que ses yeux
29 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
40 les prétextes toujours très moraux, et même très pieux qu’invoque notre révolte… Réalité radicale du problème Dans l’Églis
30 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
41é comme un Indien, juste juge, roublard, riche et pieux. Sa femme préside, avec un optimisme effervescent le Comité pour les
31 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
42t de l’idée juste qu’il n’est pas de mensonge, si pieux mensonge soit-il, qui ne serve Hitler en fin de compte. J’écris vingt
32 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
43n Indien, juste juge, roublard, [p. 214] riche et pieux. Sa femme préside avec un optimisme effervescent le Comité pour les É
44ucation. Nous ne manquons pas de petits bourgeois pieux et honnêtes, mais ils n’ont pas le sens du risque et de la vitesse. N
33 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
45r le secret. Le Président, après quelques phrases pieuses, semble s’être rangé à cet avis. Ainsi discutent les moralistes, les
34 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
46ucation. Nous ne manquons pas de petits bourgeois pieux et honnêtes, mais ils n’ont pas le sens du risque et de la vitesse. N
35 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
47ondamentalistes » des déistes hérétiques ; et ces pieux catholiques des amateurs réjouis de confessionnaux climatisés munis d
36 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
48s ces sombres jours, il puisse conduire un peuple pieux et uni de cette vallée d’ombre jusqu’aux éternelles collines de la pa
37 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
49ndamentalistes », des déistes hérétiques ; et ces pieux catholiques, des amateurs réjouis de confessionnaux climatisés munis
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
50t, ou qu’un prétexte à quelques phrases polies ou pieuses, hommage que le cynisme prétendu réaliste rend à l’esprit prétendu pa
39 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
51stante à la foi qui l’inspire, et de tout langage pieux). Il est entré dans les grandes marges de cette vie, et son dernier r
40 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
52 sens courant, de membre d’une église, de l’homme pieux et moral. Je parle d’une manière plus générale du type d’homme (croya
41 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
53bon conseil, les deux pieds sur la terre, et très pieux. Mais une secrète inquiétude religieuse ne cesse de le tourmenter. À
54u, mais les actes de la Diète proclament que « le pieux homme, Frère Claus » vient de sauver la Confédération. Toute alliance
42 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
55sse-t-il s’en trouver purifié de ses associations pieuses et sentimentales.) p. 3 r. « L’exploration de la matière », Pre
43 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
56re pour conquérir Jérusalem. Ce demi-fou sublime, pieux et mégalomane, n’a rien fait de ce qu’il croyait faire, ni de ce qu’o
44 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
57sse-t-il s’en trouver purifié de ses associations pieuses et sentimentales.) p. 165 55. Je ne veux parler ici que d’incom
45 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
58c’est inscrit non dans le « sens de l’histoire », pieux mensonge à l’usage des victimes d’un tyran, mais dans les lois de la
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
59nt à tous les sentiments désintéressés, nobles et pieux. Quelle politique déplorable que celle qui en fait de la rébellion !
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
60blime corporation, d’aller finir leur vie dans de pieuses méditations entre les murailles solitaires des monastères… … Tels éta
48 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
61 de l’État suisse pour satisfaire sa vanité. Leur pieuse indignation patriotique n’empêchera pas la sévère historiographie du
49 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
62ns courant, du membre d’une église, plus ou moins pieux et plus ou moins moral. Je parle, d’une manière plus générale, du typ
63e cartes postales, de sourires officiels, de vœux pieux et jumelés. Ces problèmes se révèlent au contraire dans leurs vraies
50 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
64 diverses revues une campagne acharnée, à base de pieuse indignation. Elle ne peut me pardonner d’avoir assimilé la Maria de l
65la Providence » 240 , mais avec cela « audacieux, pieux, et d’un caractère extrêmement joyeux ». Deux fois excommunié ; la se
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
66 meilleurs, ni celui du grand nombre ; ni l’amour pieux ou gouailleur du peuple, ni le dévouement rituel d’une aristocratie q
52 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
67 meilleurs, ni celui du grand nombre ; ni l’amour pieux ou gouailleur du peuple, ni le dévouement rituel d’une aristocratie q
53 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
68artis ont renouvelé leur inconditionnelle et très pieuse allégeance, lors des débats des Parlements nationaux. Il serait dérai