1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alix de Watteville, La Folie de l’espace (avril 1926)
1 un peu conventionnels et l’invraisemblance assez piquante de ses péripéties. Quel dommage que l’auteur l’ait alourdi d’une idéo
2 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
2parfois même bonhomique : ce n’est pas le moindre piquant du livre. Fallait-il souhaiter à Kierkegaard une introduction plus sy
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
3ntionnel des films français, des petites actrices piquantes, de toutes les femmes qui les imitent. Je ne compris pas leurs parole
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
4 la mystique primitive. De la poésie à l’anecdote piquante, la passion c’est toujours l’aventure. C’est ce qui va changer ma vie
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
5déalisme diffus, pour que Chamfort ait pu juger « piquant » de noter cette maxime et de la publier. Cela pouvait encore étonner
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
6 la mystique primitive. De la poésie à l’anecdote piquante, la passion c’est toujours l’aventure. C’est ce qui va changer ma vie
7 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
7 Je vous retrouve à la maison ! » crie-t-elle. Et piquant son cheval, penchée sur l’encolure, elle disparaît dans le tunnel de
8le cliché « France ». C’était charmant, c’était « piquant », indéfinissablement féminin comme le sont la plupart des vedettes.
8 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
9Je vous retrouve à la maison ! », crie-t-elle. Et piquant son cheval, penchée sur l’encolure, elle disparaît dans le tunnel de
9 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
10Je vous retrouve à la maison ! » crie-t-elle. Et, piquant son cheval, penchée sur l’encolure, elle disparaît dans le tunnel de