1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Cécile-Claire Rivier, L’Athée (mai 1926)
1commun à presque toutes les femmes-auteur, et qui plaît aux lectrices — m’agace un peu ? C’est une vétille. p. 661 s.
2 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
2personne et les devantures ne cherchent qu’à vous plaire. Chaque ruelle croisée propose un mystère qu’on oublie pour celui des
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
3er. Son regard se promène sur le même monde où se plaisent nos jeunes poètes cosmopolites, mais il garde une certaine discrétion
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Girard, Connaissez mieux le cœur des femmes (juillet 1927)
4c son Johannes laqué. Ah ! comme vous sauriez lui plaire, maintenant qu’une si triomphante tendresse vous possède ! Justement,
5 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
5 à vendre des couleurs, à encadrer des glaces. Et plaise aux dieux que les visages qui s’y reflèteront soient aussi beaux que
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
6sière. Ma vie est ailleurs. L’addition, s’il vous plaît. Il est temps de sortir de ce café et de ces jeux, simulacres de vie,
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
7ents des possibilités lointaines qui sont pour me plaire ; un grignotement du système officiel qui pourrait bien un jour l’att
8 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
8t par là cette part gratuite de nous-mêmes qui se plaît à disserter de poésie pure. Edmond Jaloux préside à cette agape dont
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
9 [p. 184] Sécularisme (mars 1931) d Il nous plaît de faire converser ici les gens les moins faits pour s’entendre : ce
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
10ve à une vertu surhumaine. Je crois que ce qui me plaît surtout dans ce récit frémissant, c’est sa noblesse. Les faiblesses,
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
11t par là cette part gratuite de nous-mêmes qui se plaît à disserter de poésie pure. Edmond Jaloux préside à cette agape dont
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
12 composent précisément ce [p. 59] que beaucoup se plaisent à nommer « un caractère protestant » 32 . Et c’est cela qui est grave
13 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
13 [p. 134] « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933) p Le lecteur moderne est, paraît-il, un homme pr
14genre bourgeois — et c’est peut-être par là qu’il plaît tant au peuple. Le bourgeois qui rentre chez lui après 8 heures de bu
15hichte gefälligst », Histoire du monde, s’il vous plaît ! ⁂ Retour à l’essai rendu nécessaire par le besoin de mettre en ordr
14 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
16 : Bien sûr, le parlement me dégoûte, mais je m’y plais parce que c’est un club. Nous conclurons sur cet aveu. L’ayant lu, pe
15 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
17l’école primaire. Il n’est ni ange ni bête, on se plaît à le répéter. Et nous voyons pourtant que les hommes de ce temps pens
16 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
18 de les ranger sous une rubrique dont le titre me plaît : Calligrafia politica. C’est très bien de se moquer des calligraphe
17 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
19eux qui se posent ; non point de ceux que l’on se plaît à poser gratuitement pour esquiver les choix concrets. La démarche as
18 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
20i veut dire quelque chose, — quelque chose qui ne plaira pas au public habituel des Prix Goncourt — et qui le dit avec une pui
19 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
21 goût de la catastrophe que certains plumitifs se plaisent à entretenir au sein du fameux « désarroi » de l’après-guerre, le gra
20 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
22ion de bon sens, a fait toute la célébrité. On se plaît à le dire : il n’a pas d’âge. Sa barbe blanche et ses joues roses, so
23vant symbole de l’homme qui ne peut pas mourir !… Plaise à Dieu que l’angoisse qui tourmente cet homme depuis sa rencontre noc
21 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
24permis à chacun de se servir de tel son qu’il lui plaît pour exprimer ses idées, pourvu qu’il en avertisse. » Cette phrase de
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
25lonté de puissance ! La force est calme. Et il me plaît de croire qu’elle s’ignore. Je distingue clairement ceci : il y a une
23 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
26tre le droit de refuser les manuscrits qui ne lui plaisent pas. (Et qui trouveront difficilement à se faire accepter par un conf
24 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
27» commerciale qui, elle, ne sera soucieuse que de plaire à bon compte, c’est-à-dire de flatter des instincts, d’offrir des par
25 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
28pour les hardiesses de la pensée allemande. Il me plaît de souligner ici la réussite d’une telle synthèse, dont il est permis
26 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
29ue je le sache ? Donnez-le moi d’abord, s’il vous plaît, et je vous répondrai dans huit jours. D’ailleurs tout est politique
27 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
30 s’inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur, et celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, d
31rié s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme. » (v. 32). ⁂ Tout ce qu’on peut dire contre le mariage e
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
32 perd ; les autres, qu’on y perd son temps. À qui plairai-je ? À ceux qui veulent savoir, peut-être, ou même guérir ? ⁂ Je suis
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
33phe du roman, et ce qu’il cache « Seigneurs, vous plaît-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort ?… » Rien au monde ne
34our et de mort ?… » Rien au monde ne saurait nous plaire davantage. À tel point que ce début du Tristan de Bédier doit passer
35’amour De tous les maux, le mien diffère ; il me plaît ; je me réjouis de lui ; mon mal est ce que je veux et ma douleur est
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
36ie qui repaît vilement N’a pouvoir ni droit de me plaire tant. [p. 93] Ainsi chante Aimeric de Belenoi. La « joie vilaine »,
37je ne la vis… et je l’aime fort… Nulle joie ne me plaît autant que la possession de cet amour lointain. La « joie d’Amour »
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
38paix que votre espérance demeure, autant qu’il me plaira, là où se trouve plus d’un qui s’attend à la perdre et qui dira dans
39’une lueur céleste M’enflamment de façon qu’il me plaît de brûler. 133 (Triomphe de l’amour.) Mais présente ou absente — i
40chine romanesque. Tout se réduit à moraliser et à plaire. Faut-il penser que la littérature la plus parfaite, en raison même d
41loin du dessein d’« exciter les passions » pour « plaire » à un besoin de « tristesse majestueuse ». On est tout près de Port-
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
42 mais il ne s’étonnerait pas moins des façons qui plaisent aux Allemandes. Chez les Latins, faire la cour à une femme c’est l’ét
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
43 s’inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur, et celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, d
44rié s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme (v. 32). ⁂ Tout ce qu’on peut dire contre le mariage est
34 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
45 d’abuser. Dans le vertige de l’anarchie où il se plaît, ce grand seigneur n’oublie jamais son rang. Son naturel, c’est le mé
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
46édérés déclarèrent que leur alliance devait, s’il plaisait à Dieu, durer « éternellement ». C’était une manière d’affirmer qu’il
36 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
47it Autrichien et catholique. Un billet, s’il vous plaît, au Suisse inquiet, au protestant scandalisé que je suis, pour expliq
37 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
48tions ni but, soyez libres de faire ce qu’il vous plaît, et vous ferez probablement ce qui plaît au Diable. Mais soyez libres
49’il vous plaît, et vous ferez probablement ce qui plaît au Diable. Mais soyez libres de rejoindre et d’accomplir la vocation
38 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
50ors Pierre s’est mis à le reprendre : « À Dieu ne plaise, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas ! » À peine fondée, l’Église en la
51elle renie pourtant du même souffle : « À Dieu ne plaise ! » dit Pierre. Or il plaisait à Dieu… En quelques lignes, l’auteur d
52ouffle : « À Dieu ne plaise ! » dit Pierre. Or il plaisait à Dieu… En quelques lignes, l’auteur de l’Évangile a décrit toute l’h
53end aussitôt le gérer pour ses fins, comme il lui plaît, non pas comme il plaisait au Créateur même de ce bien. Il ne va pas
54ur ses fins, comme il lui plaît, non pas comme il plaisait au Créateur même de ce bien. Il ne va pas courir des risques fous, il
39 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
55la force. Assis sur nos ruines, j’esquisse… Je me plais à inscrire ces mots : lucidité-sérieux-humour, qui forment un accord
56pressens d’autres. C’est le plus beau jeu ! Je me plais à copier des phrases de ce ton : « L’égoïsme a aussi sa niaiserie, il
40 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
57a joie d’être aimé — et ensuite vient l’effort de plaire, constamment exalté par la certitude que Ton est aimé maintenant, et
41 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
58permis à chacun de se servir de tel son qu’il lui plaît pour exprimer ses idées, pourvu qu’il en avertisse ». Cette phrase de
42 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
59icains du convoi m’interrogent. Cet hôtel ne leur plaît qu’à moitié. Je les décourage d’aller chercher ailleurs. Crise des lo
43 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
60 Tenez-vous bien : c’est parce que la guerre nous plaît, et que nous sommes portés par cette passion à nous rendre sourds et
44 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
61 au tréfonds de notre inconscient, la guerre nous plaît ? Il est clair que nous jurons tous, sans exception, qu’il n’en est r
45 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
62 puisque ce sont leurs colonies. L’Allemagne nous plaît mieux que la Pologne : pays de blonds et les noirs sont suspects, tou
46 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
63icains du convoi m’interrogent. Cet hôtel ne leur plaît qu’à moitié. Je les décourage d’aller chercher ailleurs. Crise des lo
47 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
64ent au sérieux : c’est un genre d’humour qui leur plaît, et ils ne font que s’en amuser. Si on les compare aux Français, il e
48 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
65 d’abuser. Dans le vertige de l’anarchie où il se plaît, ce grand seigneur n’oublie jamais son rang. Son naturel, c’est le mé
49 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
66mes d’âge moyen, non dépourvues de prétentions, à plaire. Le soir réunit le couple quelques instants pour la chasse au taxi, s
50 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
67 puisque ce sont leurs colonies. L’Allemagne nous plaît mieux que la Pologne : pays de blonds et les noirs sont suspects, tou
51 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
68oniser le plus vite possible. Un homme dont il me plaît d’invoquer l’ombre tutélaire sur ce Congrès, Paul Valéry, prévoyait l
52 1948, Suite neuchâteloise. V
69res du sang, une idée chimérique ne cessera de me plaire : sur ces lieux où jadis des hommes dont je descends exercèrent leurs
70 l’ambition jalouseraient-ils ceux qui parfois se plaisent à remonter dans leur passé pour l’agrandir ? Leurs imaginations se va
53 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
71ns le droit et le pouvoir de penser ce qu’il nous plaît, [p. 12] comme il nous plaît — que ce soit d’ailleurs juste ou faux —
72penser ce qu’il nous plaît, [p. 12] comme il nous plaît — que ce soit d’ailleurs juste ou faux — les autres droits qu’on nous
54 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
73les montres et de très mauvais vers quand il vous plaira. » En vingt ans, le village passe de cinquante foyers à plus de mille
55 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
74ssus, statué pour l’utilité commune, devant, s’il plaît à Dieu, durer à perpétuité. En foi de quoi le présent acte a été dres
75eur 1291, au commencement d’août. « Devant, s’il plaît à Dieu, durer à perpétuité. » Cette clause a joué un rôle capital dan
56 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
76nière touchante ou hypocrite l’ardeur qu’on met à plaire au Maître indiscuté. Supposez que l’on refuse d’obéir. On ne se libèr
77rdonne, soyez libres ! Peignez-vous comme il vous plaira et cessez d’obéir comme des brutes ! » Aussitôt la panique se répand
57 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
78ions ? A. Parce que Moscou vous emm… et que ça me plaît. B. Si je vous donnais les capitaux, Moscou ne changerait pas pour si
58 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
79aître les empêche de jouer avec lui comme il leur plaît… L’idée générale est la suivante : si un texte est trop difficile, qu
59 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
80les montres et de très mauvais vers quand il vous plaira. » En vingt ans, le village passe de cinquante foyers à plus de mille
60 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
81’Europe par crainte de déplaire aux Soviets et de plaire aux Américains, voilà qui revient en fait à supprimer l’Europe en tan
61 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
82fin de l’Europe. Couper l’Europe en tranches pour plaire aux Soviétiques et rassurer peut-être les Américains (tout en gagnant
62 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
83te manière, cette unité européenne dont nous nous plaisons à douter, les Asiatiques la confirment en nous confondant tous dans u
63 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
84— celle de ne pas croire ou de croire ce qui nous plaît, celle de douter, ou de soupçonner un piège. En bref, la liberté de c
64 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
85rait l’exercer, délègue la souveraineté à qui lui plaît. À partir de là, ce qui règne, c’est la confusion sémantique. On appe
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
86t pas marié s’inquiète du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur, et celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, d
87rié s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme. » 4. Ainsi donc, exalté d’une part comme l’image de l’amo
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
88 d’abuser. Dans le vertige de l’anarchie où il se plaît, ce grand seigneur n’oublie jamais son rang. Son naturel, c’est le mé
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
89e parfaitement libre de mener sa vie comme il lui plaît, [p. 118] riche et oisif, brillant esprit, curieux de tout, mais en m
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
90ntemporains dont les travaux m’ont inspiré, il me plaît de citer au premier rang Gonzague de Reynold et son monumental ouvrag
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
91illes de son âge, nées la même année qu’elle, qui plaisaient à son cœur et [p. 14] étaient associées à tous ses jeux, qu’elle se p
92r de la voie marine. Quelle boisson capable de te plaire, quelle nourriture trouves-tu dans l’onde salée ? Sans doute tu es un
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
93ations si ce n’est l’île de Crète… Les anciens se plurent à diviser le monde habitable de notre hémisphère supérieur en trois p
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
94a Syrie purent jadis posséder de semblable, je me plaisais à retrouver la splendeur passée de l’Asie dans l’Europe moderne ; mai
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
95ution les empêchant d’être injustes quand il leur plaît ; s’il était vrai, comme il le prétend plus loin, que si elle pouvait
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
96e le plaisir d’humilier le voisin. 264 Il nous plaît de citer ici cette page de l’un des rares auteurs français vivants qu
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
97il pourra vivre en tant qu’Alsacien, comme il lui plaira. Il y a là un gain pour la liberté, qui sera visible jusque dans les
75 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
98e parfaitement libre de mener sa vie comme il lui plaît, riche et oisif, brillant esprit, curieux de tout, mais en même temps
76 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
99aître les empêche de jouer avec lui comme il leur plaît. L’idée générale est la suivante : si un texte est trop difficile, qu
77 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
100es activités d’agent politique privé ne sauraient plaire à tout le monde. Les ambassadeurs russes à Paris et à Londres lui cré
78 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
101 Chaque géographe en tire d’ailleurs ce qu’il lui plaît. C’est ainsi qu’Hippocrate, au ve siècle avant J.-C., explique la su
102 historique n’est pas née de sa géographie. Je me plais à citer sa description de l’Europe, dont Valéry me paraît bien s’être
79 1962, Esprit, articles (1932–1962). Lettre à Jean-Marie Domenach, à propos de « Sartre et l’Europe » (mai 1962)
103d’automobiles et de pommes de terre », qu’il vous plaît de m’attribuer, et qu’il vous est loisible de juger bassement matéria
80 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
104ation — je verrai qui je veux ou personne s’il me plaît, ce que j’ai envie de voir ou rien, pendant deux mois — je me suis ga
81 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
105entre elles, d’ailleurs jurée comme « devant s’il plaît à Dieu durer à perpétuité », a subsisté sans variations et sans ruptu
106ssus, statué pour l’utilité commune, devant, s’il plaît à Dieu, durer à perpétuité. En foi de quoi le présent acte a été dres
82 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
107 110 . Ici encore, c’est à un non-Suisse qu’il me plaît de laisser la parole : Piaget a minutieusement décrit le passage de
108admirer la belle et libre Helvétie. Peut-être lui plaît-il aussi d’entreprendre quelque œuvre de secours, d’adopter en temps
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
109ière Confédération merveilleusement imaginée pour plaire, comme il l’avoue sans fard, « à tous les partis ». (Rappelons que Ts
84 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
110 oublié et le mot m’agace … Inanité par contre me plaît beaucoup. Mais il y a cependant une expression que je ne comprends pa
85 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
111— celle de ne pas croire ou de croire ce qui nous plaît, celle de douter, ou de soupçonner un piège. En bref, la liberté de c
86 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
112ns ! De toute manière, cette unité dont nous nous plaisons à douter, les Afro-Asiatiques la confirment en nous confondant tous d
113de jouer avec lui, ou de le casser, comme il leur plaît. L’idée générale est la suivante : si un texte est trop difficile, qu
87 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
114sembles conçus pour rapporter, non pour servir ou plaire, ont produit une situation de crise dont l’acuité se mesure notamment
88 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
115issé voir dans ses yeux, en un miroir qui tant me plaît. Miroir, depuis qu’en toi je me suis vu, mes soupirs profonds me tuen
89 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
116école… Les innovateurs en matière de scolarité se plaisent à raconter que les enfants de l’école maternelle passent leurs récréa
90 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
117y aller librement. Soyez aussi violent qu’il vous plaira. » Le lendemain soir, dès les premières minutes, je vois que je suis
91 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
118s nationales. Aussi longtemps du moins qu’il leur plaira, et qu’elles n’y perdront pas trop d’argent. Quand tout s’enfoncera d
92 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
119 leur droit souverain de polluer tout ce qui leur plaît, chez eux, chez le voisin ou aux antipodes, sont prêts à chaque insta
93 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
120ntraire d’une fatalité : utinam vates falsus sim (plaise aux dieux que je sois faux prophète !) pourrait bien être le motto du
94 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
121« L’Auto peut vous mener n’importe où, où il vous plaît d’aller… pour vous reposer le cerveau par de longues promenades au gr
122d des chemins de campagne, « n’importe où il vous plaît d’aller », au volant d’une « machine de route » qui n’obéirait qu’à s
95 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
123e du « Bon Sauvage » que l’Europe « réaliste » se plaît à ridiculiser et que l’Europe des États absolutistes puis des États-n
96 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
124e prendre de vitesse. À ces notes de 1941, il me plaît d’ajouter le récit d’une soirée où nous fûmes « visités », dans notre
125cun pacte m’interdise de me reprendre quand il me plaira. Mais si mon « âme » est ce qui m’est propre absolument, si elle est