1 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
1issent pas spontanément. Mais on ne saurait les « planifier » sur une échelle qui n’est plus celle du rayonnement normal et sensi
2 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
2distincts. Une politique économique plus ou moins planifiée s’impose de toute évidence. On n’en observe pas moins, depuis quelque
3 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
3issent pas spontanément. Mais on ne saurait les « planifier » sur une échelle qui n’est plus celle du rayonnement normal et sensi
4 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
4es d’un progrès mécanique et fatal. Car tenter de planifier l’invention équivaudrait à la stériliser. Qui peut prévoir les conséq
5 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
5i subit depuis quarante ans une occidentalisation planifiée mais grossière, aux dépens de valeurs européennes plus complexes, qui
6 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
6 en marketing, c’est sous la forme d’obsolescence planifiée et jamais de maturation. C’est une « idée » commerciale, motivée par
7 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
7es de compétence continentale, seules capables de planifier des mesures de très grandes dimensions : protection de la couche d’oz