1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1: « La marquise sortit à cinq heures ». Une telle platitude est presque indispensable, mais il s’en permet d’autres qui le sont m
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Lecache, Jacob (mai 1927)
2de Jacob et ses luttes. On pardonne bon nombre de platitudes et de vulgarités pour les derniers chapitres, denses, violents, et do
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
3passages des Affinités électives, d’une apparente platitude, mais translucide, que dans le Conte du Serpent Vert, trop visiblemen
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
4mboliques et passionnés. Il ne tranche pas sur la platitude générale. Il est à peu près idéalement méconnu. Peut-être alors y en
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
5 de football. Mais où diable a-t-il ramassé cette platitude du mépris de l’intellectualisme ? (terme propre à vous dégoûter de to
6 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
6e et tant de plaisanteries parfois grossières, de platitudes, de contradictions. Est-ce avec cela que s’est faite la Réforme ? D’a
7 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
7esque nous peint ce type du mari qui redoute la « platitude », le train-train des liens légitimes où la femme perd son « attrait 
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
8esque nous peint ce type du mari qui redoute la « platitude », le train-train des liens légitimes où la femme perd son « attrait 
9 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
9passages des Affinités Électives, d’une apparente platitude mais translucide, que dans le Conte du Serpent Vert, trop visiblement
10 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
10e et tant de plaisanteries parfois grossières, de platitudes, de contradictions. Est-ce avec cela que s’est faite la Réforme ? D’a
11 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
11ste qu’à choisir dix belles formules de l’un, dix platitudes de l’autre, c’est facile et le public jugera. Août 1943 Beekman Pl
12 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
12État joujou, un timbre-poste ». Non. Réduite à la platitude ambiante et projetée dans les steppes de l’Eurasie — ce serait en eff
13ures de parcours. Mais je dis bien : réduite à la platitude. Compte non tenu de ces perpétuelles dénivellations qui vous transpor
14carno aux 4 638 du Pic Dufour. Et il n’y a pas de platitudes que géographiques. Tous les 30 à 40 kilomètres en moyenne on passe un
13 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
15hétorique, une manière de sauter les évidences ou platitudes intermédiaires. Elle est un acte de vision. Nous montrant d’un [p. 66
16t ou écrit une sottise ou, même en bavardant, une platitude. Qu’il s’agisse de ses pages les plus denses ou des anecdotes qu’il c
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
17hétorique, une manière de sauter les évidences ou platitudes intermédiaires. Elle est un acte de vision. Nous montrant d’un seul c
18t une [p. 198] sottise ou, même en bavardant, une platitude. Qu’il s’agisse de ses pages les plus denses ou des anecdotes qu’il c
15 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
19verses n’ont souvent plus guère en commun que des platitudes quotidiennes ou des préjugés mutuels hérités de conflits dès longtemp
16 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
20verses n’ont souvent plus guère en commun que des platitudes quotidiennes ou des préjugés mutuels hérités de conflits dès longtemp
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
21verses n’ont souvent plus guère en commun que des platitudes quotidiennes ou des préjugés mutuels hérités de conflits dès longtemp
18 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
22réotypes philosophiques ou anthropologiques d’une platitude volontaire mais non moins humiliante pour l’homme, la futurologie pré
19 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
23réotypes philosophiques ou anthropologiques d’une platitude volontaire mais non moins humiliante pour l’homme, la futurologie pré